En Syrie

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Thuramir le Jeu 1 Oct - 17:59

benoit77 a écrit:
Des commentateurs 'intégres" ont surtout dit que Poutine est intervenu pour sauver le régime Assad qui ne contrôlait plus que 20% du territoire et était à quelques semaines ou mois de s'effondrer. L'intervention russe n'a pas attendu le vote de la Douma, elle est antérieure : l'objectif n'est pas tant de sauver Assad en personne que de sauvegarder les bases russes et d'en profiter pour les agrandir . La finalité étant d'avoir un point d’accès, de projection militaire, sur la méditerranée et le moyen Orient pour faire chier l'EU , L'Otan et les USA + la pétoche que l'EI et Al quaida décide de marcher sur la Russie.

Assad, Poutine s'en fout, sinon il serait déjà intervenu plus tôt et la Russie se serait opposée, à l'époque, au vote par le Conseil de Sécurité de l'ONU d'une résolution obligeant la Syrie à détruire son arsenal d'armes chimiques. Ce qui compte, c'est la base militaire russe, un point c'est tout. Et Assad n'a pas d'autre alternative que la Russie pour rester au pouvoir.

Ceci étant dit, l'opération militaire russe en Syrie divise les alliés (France en tête) quant à sa finalité. Personne ne peut s'y opposer parce que cela l'arrange que d'autres s'attaquent à l'EI, mais tout le monde sait pertinemment que cela prolongera le régime d'Assad. C'est une partie de poker menteur dans laquelle tout le monde ment mais où personne n'est dupe, comme toujours dans la géopolitique internationale.
avatar
Thuramir

Messages : 2602
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  benoit77 le Jeu 1 Oct - 18:44

On dirait bien que ce sont des impacts de sous munitions ?  je vois pas beaucoup d'armes classiques qui font autant d'impacts dans la même 1/2 secondes sur pareilles surfaces.
Qui s’étonnera de compter des victimes civiles avec pareilles armes .
Mais bon ils diront être dans la légalité puisqu'ils n'ont rien signé sur ce sujet !

http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/video-les-premieres-images-des-frappes-russes-en-syrie_1107647.html
avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  benoit77 le Jeu 1 Oct - 19:01

1 ere étape : russie : si l'irak fait une demande d'aide militaire nous y réfléchirons.
http://news.liga.net/news/politics/6773138-rossiya_gotova_bombit_irak_zayavlenie_mid_rf.htm

2eme étape : irak : si la russie fait une offre d'aide militaire nous y réfléchirons.
http://news.liga.net/news/politics/6773163-irak_gotov_predostavit_svoyu_territoriyu_dlya_bombezhek_rf.htm

un avenir enchanteur !
avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Jeu 1 Oct - 20:58

Tant qu'ils sont "en vacances" là bas, ils ne sont plus en Ukraine.
Hier je voyais que Porochenko aurait dit que sans la Russie, en deux jours l'Ukraine reprennait le Donbass.
Pas de confirmation et il n'a fait aucun tweet en ce sens.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  pyxous le Jeu 1 Oct - 21:32

Le bonheur pour l'Ukraine est de laisser tomber cette région anti-ukrainienne vérolée qui sera toujours un nid à problème, tous ses habitants sont pro-russes,et gérée par des truands et bandits;
ils veulent être russe, eh bien laissons les au xix ème siècle et basta !

il faut construire un mur, les laisser dans leur jus et construire l'avenir
avatar
pyxous

Messages : 635
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 68
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  benoit77 le Jeu 1 Oct - 21:33

Malheureusement, c'est surtout des forces aériennes qui sont en Syrie et c'est pas ça qui manquera aux zozos du Donbass.

intéressante analyse politique Andreï Piontkovski sur le sujet :
https://www.youtube.com/watch?v=6Z0Y2kwrd5o
avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Thuramir le Ven 2 Oct - 6:08

pyxous a écrit:Le bonheur pour l'Ukraine est de laisser tomber cette région anti-ukrainienne vérolée qui sera toujours un nid à problème, tous ses habitants sont pro-russes,et gérée par des truands et bandits;
ils veulent être russe, eh bien laissons les au xix ème siècle et basta !

il faut construire un mur, les laisser dans leur jus et construire l'avenir

Mais surtout, cela coûte beaucoup moins cher à l'Ukraine que d'avoir cette région peuplée de mafieux sous l'autorité ukrainienne, tant en soins de santé, qu'en frais d'administration, de justice, etc. Le statu quo sans combats coûte moins à l'Ukraine que la réintégration et la reconstruction.
avatar
Thuramir

Messages : 2602
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Александр le Ven 2 Oct - 7:52

benoit77 a écrit:Malheureusement, c'est surtout des forces aériennes qui sont en Syrie et c'est pas ça qui manquera aux zozos du Donbass.

intéressante analyse politique Andreï Piontkovski sur le sujet :
https://www.youtube.com/watch?v=6Z0Y2kwrd5o

Pas que:

Syrie : l'armée russe a déployé plus de 50 avions et hélicoptères, ainsi que des parachutistes et des unités de forces spéciales

La Russie a mené jeudi de nouvelles frappes en Syrie en affirmant vouloir combattre non seulement le groupe Etat islamique mais aussi "les autres groupes terroristes" qui s'opposent au régime de Bachar al-Assad.



Sukhoi-25. © Reuters


Au lendemain des premiers bombardements de l'aviation russe, Américains et Russes vont se réunir d'urgence pour mettre en place un minimum de coordination et de dialogue pour éviter des incidents entre avions de chasse.

L'espace aérien syrien est en effet désormais encombré, entre les missions aériennes des pays de la coalition menée par les États-Unis, les raids de l'armée syrienne et désormais les appareils russes.

Quatre avions russes ont pris jeudi pour cible "des bases" de Jaich al-Fatah ("l'Armée de la conquête"), l'un des plus importants groupes rebelles qui regroupe notamment le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, et des groupes islamistes comme Ahrar al-Cham, a indiqué une source de sécurité syrienne. Les frappes ont été menées "à Jisr al-Choughour et à Jabal al-Zawiya", dans la province d'Idleb (nord-ouest).

Les avions russes ont également "frappé des positions de groupes armés, des bases et des dépôts d'armes à Hawach dans la province de Hama", dans le centre, selon cette source.
"L'Armée de la conquête", financée notamment par des pays du Golfe, combat à la fois le régime Assad et l'Etat islamique (EI). Cette coalition de jihadistes et d'islamistes avait infligé au printemps de terribles revers à l'armée syrienne en s'emparant de la province d'Idleb et en menaçant de ce fait le "pays alaouite" sur le littoral méditerranéen qui, s'il tombait, sonnerait le glas du régime.

L'armée russe a annoncé jeudi avoir effectué de nouvelles frappes nocturnes sur quatre positions de l'EI, qui ont détruit "un quartier général des groupes terroristes et un stock de munitions dans la zone d'Idleb", ainsi qu'un atelier de fabrication de voitures piégées au nord de Homs et un camp de combattants de Hama.

Selon des sources américaines, les Russes disposent de 32 avions de combat, dont des bombardiers et des chasseurs Sukhoi, qui sont déployés sur un aéroport transformé en base militaire près de Lattaquié, dans l'ouest.

'Rumeurs non fondées'

Après avoir rencontré à l'ONU pour la troisième fois en quelques jours son homologue américain John Kerry, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a balayé les accusations du Pentagone, de la diplomatie française et du chef de l'opposition syrienne en exil, Khaled Khoja, selon lesquelles les pilotes russes n'avaient pas visé l'EI mercredi.

"Les rumeurs indiquant que les objectifs de ces frappes n'étaient pas l'EI ne sont en rien fondées", a-t-il déclaré, ajoutant n'avoir "aucune information" concernant d'éventuelles victimes civiles et assurant que l'aviation russe "s'efforçait de procéder à des frappes précises".

Le ministère russe de la Défense avait annoncé mercredi soir avoir procédé à 20 sorties aériennes pour détruire huit cibles sur les positions de l'EI conformément à la stratégie édictée par Vladimir Poutine: prendre les "terroristes" de vitesse et détruire leurs positions en Syrie, avant qu'ils ne viennent "chez nous".

M. Lavrov a indiqué avoir "en toute honnêteté" dit à son homologue américain que la Russie intervenait, à la demande de la présidence syrienne, pour combattre "exclusivement l'État islamique et les autres groupes terroristes".

Qu'est ce qu'un 'terroriste' ?

Mais la différence d'appréciation qu'ont les Russes et les Occidentaux des "terroristes" à abattre était de toute façon inévitable. Les Européens, les Arabes et les Américains font le distinguo entre l'EI, le Front Al-Nosra et les rebelles modérés qu'ils soutiennent. Pour Moscou, tout opposant armé au régime d'Assad est un "terroriste".

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a jugé que les frappes ne visaient "probablement pas" les jihadistes de l'EI et a estimé que l'approche russe "tournera mal" si elle se fixe pour unique objectif de défendre le régime Assad.

Plus conciliant, John Kerry a déclaré devant le Conseil de sécurité que Washington était disposé à "bien accueillir" le recours à la force aérienne russe, à condition de viser "réellement" l'EI et Al-Qaïda.

La télévision officielle syrienne a confirmé des bombardements dans les provinces de Hama (nord-ouest) et Homs (centre).

Mais selon le chef de l'opposition syrienne en exil, qui était à New York, les frappes de Homs ont tué 36 civils "innocents" dans "des zones qui ont combattu" l'EI.

Le président russe a justifié ses opérations en Syrie, comme étant le "seul moyen de lutter efficacement contre le terrorisme international" et a appelé son allié, le président syrien au "compromis" avec l'opposition tolérée par Damas.

La Russie a déployé plus de 50 avions et hélicoptères

L'armée russe a déployé plus de 50 avions et hélicoptères, ainsi que des troupes d'infanterie de marine, des parachutistes et des unités de forces spéciales pour son dispositif militaire en Syrie, a indiqué jeudi le ministère de la Défense cité par l'agence Interfax.

C'est la première fois que Moscou confirme officiellement l'ampleur de l'engagement militaire en Syrie, dans le port syrien de Tartous où l'armée russe dispose d'installations logistiques, et surtout à l'aéroport de Lattaquié où elle a construit une base militaire. 
    

Avec AFP
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Александр le Ven 2 Oct - 12:45

Abasourdis après la gifle de Poutine, les États-Unis sont à la recherche d'une stratégie

The Washington Post parle d'une "insulte". D'autres médias la qualifient de gifle. Des membres du gouvernement se montent abasourdis. Les États-Unis sont à la recherche d'une réponse aux bombardements russes en Syrie, qui d'après les sources américaines visaient surtout d'autres objectifs que l'EI.

Selon des sources américaines, Poutine n'a pas seulement fait bombarder des cibles syriennes, il a aussi fait semblant de viser l'État islamique (selon les Américains), alors que son aviation touchait surtout d'autres opposants du régime syrien, dont certains sont armés et entraînés par les États-Unis. Si c'est déjà suffisamment grave, il y a aussi sa façon d'agir.

Moins de deux jours après les "entretiens francs" entre les présidents Poutine et Obama, où ils ont discuté de la coordination des actions, et à de la grande ouverture mutuelle, les bombardements ont été communiqués de façon très peu orthodoxe à Washington.

D'après la BBC, les événements ont eu lieu de la façon suivante: "Tout a commencé par un coup de téléphone d'un diplomate russe basé à Bagdad à un confrère américain. 'Nous avons quelque chose d'intéressant à raconter'. Un peu plus tard, un général russe trois étoiles quitte l'ambassade russe et se rend à l'ambassade américaine, où il demande à parler à l'attaché militaire. Il explique au militaire que les bombardements commencent dans une heure et que les Américains ont intérêt à quitter l'espace aérien syrien et évacuer tous les soldats au sol". Soixante minutes plus tard, les bombardements commencent effectivement.

"De l'huile sur le feu"

La presse américaine, qui se base sur des sources au sein du gouvernement, a d'abord réagi d'un ton assez modéré en parlant d'une aggravation du chaos. Le ministre des Affaires étrangères John Kerry a rapidement annoncé des entretiens de coordination entre militaires russes et américains tout en se montrant très inquiet. Le ministre de la Défense Ashton Carter a déclaré que les Russes avaient jeté de "l'huile sur le feu".

Cependant, le ton s'est rapidement durci. Alors que les Russes annonçaient avoir mitraillé 20 cibles de l'EI, les analystes américains et les opposants syriens ont déclaré qu'il s'agissait de mensonges. The New York Times déclare que, d'après des blogueurs et des analystes, les images diffusées par les Russes de leurs attaques aériennes ne montraient pas les cibles de l'EI qu'ils prétendaient attaquer. The Washington Post cite plusieurs hauts fonctionnaires qui affirment que les Russes ont surtout bombardé d'autres opposants, et pas l'EI. "Parmi les opposants touchés, il y avait des unités entraînées et armées par la CIA".

"De quel côté se trouvent les États-Unis ?"

The New York Times écrit que les effets des bombardements sur les opposants syriens sont considérables même s'ils ont plus ou moins l'habitude de se faire mitrailler. Le quotidien donne la parole à Jamil Saleh, le leader d'une milice modérée soutenue par les États-Unis dans la province de Hama, qui comptait 8 blessés après ce qu'il décrit comme un bombardement russe. Le groupe a diffusé une vidéo de 2 chasseurs à réaction russes. Ensuite, la dénotation a été si forte que la caméra s'est éteinte. "Nous nous trouvons sur la ligne de front avec l'armée de Bachar el-Assad. Nous sommes des rebelles modérés sans liens avec l'EI. L'EI est situé à au moins 100 kilomètres d'ici".

Le Times donne la parole à un activiste issu de Homs, où selon les sources de l'opposition, il y a eu 36 civils tués lors des bombardements russes. "La Russie est complice des crimes d'Assad qui peut nous tuer avec l'approbation des États-Unis et de la communauté internationale", estime l'activiste Khoodair Khusheif. "Je ne comprends vraiment pas comment un grand pays comme les États-Unis laisse la Russie bombarder la Syrie". D'après le journal, il s'agit d'une question récurrente en Syrie : de quel côté sont les États-Unis ?

À en croire la BBC, Poutine développe une stratégie claire au Moyen-Orient. Il souhaite préserver son port en eau profonde dans la ville syrienne de Tartous. Il désire jouer un rôle au Moyen-Orient, garder Assad au pouvoir. Et dans cette perspective, l'opposition modérée constitue une cible au moins aussi légitime que l'EI. À présent, la question se pose : que font les États-Unis ?
Lundi, dans son discours aux Nations Unies, Obama a déclaré: "Choisissez la coopération plutôt que le conflit. Ce n'est pas de la faiblesse, mais de la force".

D'après la BBC, Poutine ne partage pas cet avis: "À présent, il semble que le gouvernement américain doit faire un choix: va-t-il risquer une confrontation avec les Russes ou acceptera-t-il qu'Assad reste où il est et pour longtemps? Ce ne sont pas des choix faciles".

Il faudra que les États-Unis tranchent. Il y a en effet un groupe croissant de parlementaires et d'Américains qui ne comprennent plus la stratégie du gouvernement Obama.

Reuters: Turkey, coalition partners, call on Russia to cease Syria air strikes


President Putin says assertions that civilians had been killed in Russian air strikes in Syria were 'information attack'

       



Turkey and its partners in the U.S.-led coalition against Islamic State called on Russia on Friday to cease its attacks on the Syrian opposition and focus on fighting Islamist militants, expressing "deep concern" over Moscow's air strikes.



In a joint statement with the United States, Britain, France, Germany and Gulf Arab allies, Turkey said Russia's actions constituted a "further escalation" of the conflict and would only fuel more extremism.



"We express our deep concern with regard to the Russian military build-up in Syria and especially ‎the attacks by the Russian Air Force on Hama, Homs and Idlib since yesterday which led to civilian casualties and did not target Daesh," it said.



Daesh is another name for the Islamic State group. Russian President Vladimir Putin said on Thursday assertions that civilians had been killed in Russian air strikes in Syria were an "information attack".



Russia's decision to join the war with air strikes on behalf of Syrian President Bashar al-Assad this week, and the increased military involvement of Iran, could mark a turning point in a conflict that has drawn in most of the world's military powers.



Hundreds of Iranian troops have arrived in Syria to join a major ground offensive in support of Assad's government, Lebanese sources said on Thursday, a sign the civil war is turning still more regional and global in scope.
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  benoit77 le Ven 2 Oct - 18:57

avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Ven 2 Oct - 22:27

benoit77 a écrit:Poutine, un opportuniste qui prospère sur nos peurs 
C'est évident et de plus en plus je le crois.  Embarassed

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Ven 2 Oct - 23:42

Thuramir a écrit:
pyxous a écrit:Le bonheur pour l'Ukraine est de laisser tomber cette région anti-ukrainienne vérolée qui sera toujours un nid à problème, tous ses habitants sont pro-russes,et gérée par des truands et bandits;
ils veulent être russe, eh bien laissons les au xix ème siècle et basta !

il faut construire un mur, les laisser dans leur jus et construire l'avenir

Mais surtout, cela coûte beaucoup moins cher à l'Ukraine que d'avoir cette région peuplée de mafieux sous l'autorité ukrainienne, tant en soins de santé, qu'en frais d'administration, de justice, etc. Le statu quo sans combats coûte moins à l'Ukraine que la réintégration et la reconstruction.

D'accord avec les 2 versions ! Ce qui me fait chier dans l'affaire c'est que si on entérine le Donbass, on entérine aussi, de fait, la Crimée...

Oh ! Pays merveilleux de mes amours es tu à jamais perdu Sad Sad Sad
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Sam 3 Oct - 1:10

Justement, non! La Crimée n'est pas perdue à cause des accords de Paris.
Elle continue à être ukrainienne pour la communauté internationale.
De plus, j'ai eu vent que les tricheries du guébiste circulent à l'ONU . . . 
30% de votes favorables pour 50% des votants => 15% de la population favorable donc . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  benoit77 le Sam 3 Oct - 18:13

Nonnnn ! pas possible ! des russes malhonnêtes ! pas franc du collier ! impossible  Wink on y crois pas !

Voyons on ne verra jamais des russes s'abaisser à utiliser des subterfuges dégueulasses pour cacher son armée !
C'est pas les russes qui ferait passer armes et cartouches et troufions dans des camions humanitaires !
C'est pas les russes qui utiliserais des fours mobiles pour incinérer leur pertes humaines!
etc...

bon un peu de vérité :
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/l-ukraine-puis-la-syrie-la-russie-d-une-guerre-mediatique-a-l-autre-01-10-2015-5144907.php#xtref=http%3A%2F%2Fnews.google.fr

Bis repetita : comme Poutine est totalement soutenue pas son peuple , il est logique qu' il soit obligé de baratiner son peuple avec une méga-propagande !? oui très logique !

bref, de nombreux zexperts pensent que la plus grosse Poutinerie n'est pas d'avoir raté son Yalta2 mais d'être en passe de réussir son Afghanistan 2 Wink

des souvenirs : http://www.atlantico.fr/decryptage/afghanistan-tchetchenie-syrie-croisade-russe-contre-islam-sunnite-fabrice-balanche-414788.html
avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Thuramir le Sam 3 Oct - 18:46

La stratégie de Poutine est claire. Préserver sa base militaire en Syrie au prix d'une confrontation induite plus exacerbée entre chiites et sunnites. Cela désorganise cet équilibre mondial mais essentiellement pour les pays occidentaux, Europe en tête, qui ont essentiellement d'excellentes relations commerciales avec les sunnites.

Comme je l'avais déjà écrit précédemment, tout ce qui peut diviser et affaiblir l'adversaire est bon à prendre, et ce d'autant plus que son intervention s'insère dans une lutte légitime et revendiquée contre Daech. C'est comme la Turquie, qui sous prétexte de combattre Daech, bombarde surtout les kurdes.

Tout le monde sait que, militairement, la Russie ne peut faire gagner la guerre à Assad, mais cela maintient une situation de guerre civile.

Plus concrètement, Poutine met en pleine lumière les différences de conception entre nos Etats sur le futur politique de la Syrie et sur les moyens pour y parvenir. D'un côté la France, qui part d'une position de principe "Tout, sauf Assad et Daech", et les autres pays qui ont des versions plus en retrait, dans lesquelles Assad pourrait jouer un rôle contre Daech, mais où devrait intervenir une transition démocratique ensuite.

Et finalement, l'UE paye aussi les lourdes erreurs politiques et militaires des Etats-Unis dans les pays en question, lesdits Etats-Unis étant d'ailleurs redevenus indépendants pour leurs besoins énergétiques (exploitation du gaz de schiste) et étant, de ce fait, bien plus libre dans ses choix politiques que l'UE, qui reste tributaire des fournitures de gaz et de pétrole.

Et je maintiens que tout cela fait partie d'une grande partie internationale d'échecs géopolitiques.
avatar
Thuramir

Messages : 2602
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Sam 3 Oct - 23:28

En bref, c'est une grosse partie de poker menteur qui a lieu sous nos yeux . . . mais il y a des victimes qui en supportent les frais.
Encore une fois, honte au guébiste!!

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Dim 4 Oct - 21:28

Benoit nous a donné par ailleurs un motif de l'intervention russe en Syrie, une simple carte en donne une autre:


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  benoit77 le Dim 4 Oct - 21:42

avatar
benoit77

Messages : 2027
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Matt le Dim 4 Oct - 23:41

Bien sûr, mais il fallait "lever le lièvre" pour en être conscient.
Mais qui l'est? (dans les masses je veux dire).
Briser les lignes d'approvisionnements entre parfaitement dans l'optique russe pour favoriser ses propres exportations.
Ton dernier article de mars 2014 le prouve).
Pas con en soi, mais il ne faut pas tomber dans le panneau (pour l'UE par exemple).

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 7356
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 57
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Krispoluk le Lun 5 Oct - 0:18

Matt a écrit:Bien sûr, mais il fallait "lever le lièvre" pour en être conscient.
Mais qui l'est? (dans les masses je veux dire).
Briser les lignes d'approvisionnements entre parfaitement dans l'optique russe pour favoriser ses propres exportations.
Ton dernier article de mars 2014 le prouve).
Pas con en soi, mais il ne faut pas tomber dans le panneau (pour l'UE par exemple).

Pas très crédible comme thèse à mon avis... Il faudrait une déflagration généralisée du moyen-orient et de la péninsule arabique pour jouer sur le prix et l'approvisionnement en pétrole ! Ils ne sont pas assez fous pour scier la branche sur laquelle ils sont assis (monarchies du golfe)... La preuve que personne n'y crois, le prix du pétrole n'a pas bougé d'un iota !
avatar
Krispoluk

Messages : 5232
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Александр le Lun 5 Oct - 12:07

Ce qui devait arriver . . .

Des F-16 turcs interceptent un chasseur russe

Des chasseurs F-16 turcs ont intercepté samedi un avion de combat russe violant l'espace aérien turc à la frontière syrienne (sud-est), le contraignant à rebrousser chemin, a annoncé lundi le ministère turc des Affaires étrangères.


Des chasseurs F-16 turcs. © Belga

L'ambassadeur de Russie à Ankara a été convoqué et les autorités turques lui ont fait part de leur "vive protestation", selon un communiqué.

Ankara a aussi demandé à la Russie d'"éviter une répétition de cet incident" et fait savoir que le cas échéant, "la Fédération de Russie serait considérée responsable de tout événement non voulu" qui pourrait avoir lieu.

Le ministre turc des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu a appelé au téléphone son homologue russe Sergueï Lavrov et lui a transmis ce même point de vue, précise le document. Le chef de la diplomatie turque s'entretiendra de cette affaire notamment avec le secrétaire général de l'Otan.

Le régime islamo-conservateur turc s'oppose à la participation de la Russie à la guerre en Syrie.

La campagne de frappes que la Russie mène en Syrie est "inacceptable", a déclaré dimanche le président turc Recep Tayyip Erdogan, estimant que Moscou commettait "une grave erreur".

La Russie et la Turquie, membre de l'Otan et allié de la coalition internationale qui mène des frappes contre le groupe Etat islamique en Syrie, s'opposent sur la Syrie depuis le début du conflit en 2011. Ankara demande le départ de Bachar al-Assad qui bénéficie du soutien indéfectible de Moscou.

Se sont (aussi) perdu comme leurs chars en Ukraine?
avatar
Александр

Messages : 5367
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Caduce62 le Lun 5 Oct - 12:40

avatar
Caduce62

Messages : 4856
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 55
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Syrie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum