Et en Russie !

Page 10 sur 40 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 25 ... 40  Suivant

Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Sam 12 Sep - 23:26

Mais il y des VRAIS boxeurs comme Tyson qui supporte l'Ukraine Laughing
Et en Russie ! - Page 11 10453310
Et en Russie ! - Page 11 11169010
Caduce62
Caduce62

Messages : 7848
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Александр le Lun 14 Sep - 15:38

Les suédois renvoient les russes à leurs études:

Représailles en cas d'adhésion à l'Otan: la Suède convoque l'ambassadeur de la Russie

Et en Russie ! - Page 11 B17fe7d8387e03a58e55e3428fa259a683956962
AFP/TT NEWS AGENCY/AFP/Archives - La ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallström, à Stockholm le 19 mars 2015

Le ministère suédois des Affaires étrangères a convoqué vendredi l'ambassadeur de Russie après les déclarations d'une porte-parole de la diplomatie russe menaçant Stockholm de "représailles" en cas d'adhésion du pays à l'Otan.

Viktor Tatarintsev "doit répondre dans la journée" à la convocation de la ministre Margot Wallström, a indiqué à l'AFP une porte-parole du ministère suédois.

"Nous sommes un Etat indépendant qui de façon indépendante décide de sa politique de sécurité (...). Nous n'acceptons pas les menaces et j'ai convoqué l'ambassadeur de Russie pour poser des questions et obtenir des explications", a déclaré Margot Wallström à des journalistes.

La diplomatie du pays scandinave -- non-aligné -- réagit ainsi à des déclarations de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, qui a brandi la menace de "mesures de représailles" en cas d'adhésion de la Suède à l'Otan.

"L'adhésion de la Suède à l'Otan aurait des conséquences en termes militaro-politiques et de politique étrangère, et demanderait nécessairement des mesures de représailles de la part de la Russie", a-t-elle prévenu jeudi lors du briefing hebdomadaire du ministère à Moscou.

"La stratégie de défense et de sécurité nationale est l'affaire de chaque Etat souverain. Cependant, nous considérons toujours la politique de non-participation de la Suède à des blocs militaires comme un facteur important de la stabilité en Europe du Nord", ajouté la porte-parole.

Le non-alignement de la Suède, membre de l'Union européenne, signifie que le pays n'est pas tenu par une alliance précise et choisit de participer ou non à des opérations militaires en fonction de la situation.

La Suède est toutefois membre du Programme de partenariat pour la paix de l'Otan et a contribué à la force de l'Alliance atlantique en Afghanistan.

Une grande majorité de l'opinion publique suédoise reste opposée à une adhésion à l'Otan et celle-ci est de ce fait inconcevable dans un futur proche, selon les analystes.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Lun 14 Sep - 16:01

Ben oui, c'est bien connu, la Suède est une grande puissance impérialiste qui menace ses voisins ! Déjà en 1709, le roi Charles XII a envahi la Russie et n'a été arrêté qu'à Poltava par Pierre le Grand avec l'aide des cosaques Ukrainiens. Bande de cons, ils auraient mieux fait d'aider les Suédois ! Aujourd'hui la Moscovie ne serait qu'un province lointaine du Royaume de Suède et il n'y aurait personne pour faire chier les Ukrainiens Twisted Evil Twisted Evil  Laughing
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Caduce62 le Lun 14 Sep - 17:28

Vladimir Poutine a décoré "pour son travail consciencieux" le député russe Vitali Milonov, auteur de la loi controversée sanctionnant la "propagande" homosexuelle devant mineurs, selon le Journal officiel de lundi.


http://actu.orange.fr/monde/russie-vladimir-poutine-decore-un-depute-homophobe-afp_CNT000000dToCG.html
Caduce62
Caduce62

Messages : 7848
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Mar 15 Sep - 19:59

Une triste information, mais qui était prévisible. A noter que les poursuites judiciaires ukrainiennes ne seront reconnues qu'en Ukraine, tout comme les poursuites judiciaires russes ne seront reconnues qu'en Russie.

(Belga) La justice russe a prolongé mardi de six mois la détention de la pilote d'hélicoptère ukrainienne Nadia Savtchenko, sujet de friction entre Moscou et Kiev, lors d'une audience préliminaire précédant la réouverture de son procès.
 
Arrêtée début juillet 2014 sur le territoire russe selon Moscou, Mme Savtchenko, qui a été symboliquement élue député en Ukraine pendant sa détention, accuse les rebelles prorusses de l'avoir capturée et livrée aux autorités russes. Elle a depuis été détenue dans une prison moscovite.
Les avocats de la jeune femme avaient demandé sa libération, en vertu de son immunité diplomatique en tant que déléguée ukrainienne à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.
"La cour n'a pas écouté les arguments de la défense et a prolongé sa détention de six mois", a déclaré à la sortie de l'audience Mark Feïguine, un des avocats de la pilote, ajoutant qu'il comptait faire appel.
Inculpée du meurtre de deux journalistes russes dans l'est de l'Ukraine, la pilote de 34 ans risque jusqu'à 25 ans de prison.
Le tribunal a pris cette décision alors que le procès de Nadia Savtchenko doit rouvrir dans la ville russe de Donetsk (sud-ouest). Celui-ci avait débuté fin juillet mais avait été ajourné rapidement pour que la justice examine la demande des avocats de la jeune femme, qui estimaient que la juger à Donetsk n'était pas légal.
Donetsk se situe en effet en zone transfrontalière et une permission du Service fédéral de sécurité (FSB) est nécessaire pour s'y rendre.

"Tout juge ou enquêteur lié à la détention d'un délégué de l'assemblée parlementaire peut être passible de poursuites judiciaires", a précisé un autre avocat, Ilia Novikov. Selon lui, l'Ukraine a déjà entamé des poursuites contre les responsables de la détention de Mme Savtchenko.
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mar 15 Sep - 23:07

Bah, le verdict est déjà connu, 20 ans de camps à régime sévère!!

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
Et en Russie ! - Page 11 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 8986
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Александр le Jeu 17 Sep - 9:35

67 countries support limiting Russia’s veto powers in UNSC, Ukrainian permanent rep says

Sixty-seven countries, including two permanent members of the UN Security Council (Britain and France), now support the idea that Russia should lose its veto over measures designed to investigate its involvement in genocide and mass murders of civilians, according to Yury Sergeyev, Ukraine’s permanent representative to the United Nations.

The Ukrainian diplomat posted that number, which represents a third of the member countries of the United Nations, as well as a map which allows for their identification on his twitter account.

Et en Russie ! - Page 11 CPErYfwXAAIwKSE

Significantly, the countries are to be found in Europe, Asia, Africa, North America and South America, suggesting that this idea is gaining support not in just one place. Equally or even more significantly, three of the five permanent members of the UN Security Council – Russia of course, China and the US – are not on it.

Moreover, and this may matter more in the coming days as representatives of these and other states assemble in New York for the annual UN General Assembly meeting, some of the countries involved have expressed general support for the idea while others have taken more specific positions, a distinction that is not reflected in the map.

That dimension is likely to be reflected more clearly when UNGA takes up a consideration of Vladimir Putin’s use of the veto to block the establishment of an international tribunal to investigate the shooting down of the Malaysian airliner in Ukraine, an action much evidence suggests Moscow was responsible for.

On September 4, Ukrainian President Petro Poroshenko said in a Voice of America interview that Russia should lose its veto power in the UN Security Council because of its aggressive actions against Ukraine, arguing that the world would be a safer place if Moscow could not veto resolutions it doesn’t like.

The Ukrainian leader said that “the world has a right to know who’s responsible for [the] disastrous terrorist attack” on the Malaysian airliner in July 2014 and that “if only one country, especially Russia as a permanent UN Security Council member uses its veto” to block the investigation, “this is self-explanatory.”

Poroshenko added that “with its aggression in eastern Ukraine and Crimea,” “Russia ruined the post-World War II global security system,” and that aggression must be repelled and the conditions which have allowed Russia to engage in it must be identified and overcome by the international community.

Many in both Moscow and the West immediately dismissed Poroshenko’s proposal out of hand either because they are convinced that none of the other permanent members of the UN Security Council will agree or because they believe that raising this issue now will only make the current situation more explosive.

But that is a mistake, as the 67 countries now supporting his idea shows. It has been 70 years since the post-World War II “global security system” was set up, and Poroshenko is right to say that Russia and its aggressive actions have not so much called that system into question as shattered it.

Consequently, the world needs to begin thinking about organizational changes for the future. And depriving aggressors, like the Russian Federation, of their veto power in the Security Council must necessarily become an important part of the debate: at the very least, it should be discussed.

The current author raised this possibility in his Lennart Meri lecture in April 2015 and provided what he believes is the reason it must be considered in an article for a special issue of Estonia’s “Diplomaatia” journal.



The relevant passage of that article follows:
“There is no possibility that the world can return to the status quo ante, even if Putin backs down everywhere—something he will not do or, even if he is overthrown, something which no one can count on. The current international order and all its institutions were created at the end or immediately after World War II. These institutions reflected both the power relations, military and economic, that existed at the time and, equally, expectations about what the allies of the end of that conflict would do in the future.

“Those power relations have shifted, and the expectations have not been fulfilled. But now, by his actions in Ukraine, Putin has made a return to the old order impossible, however much those in the quest for “stabil’nost’ über alles” may think otherwise. There needs to be an international organisation in which no rogue state can veto any judgement against itself, no matter how many nuclear weapons it may possess. There need to be political and financial arrangements that reflect the shifting balance in the world between the US, Europe and Asia. And all of those things will require new organisations and a new generation of wise men—and now wise women, as well.

“Putin and Russia must pay a price for what the Kremlin has done, and that price will not be paid just by having them stop doing it. The world needs to remember the 1957 Krokodil cartoon in which a student complains that he has been given a failing grade even though he has admitted all his mistakes. The way ahead is going to be far more difficult than almost anyone now imagines. But the longer these intellectual and political tasks are put off, the more damage Putin will do, and the harder it will be for the West to defend its values and itself in the future.”
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Jeu 17 Sep - 15:14

Александр a écrit:67 countries support limiting Russia’s veto powers in UNSC, Ukrainian permanent rep says

There needs to be an international organisation in which no rogue state can veto any judgement against itself, no matter how many nuclear weapons it may possess. There need to be political and financial arrangements that reflect the shifting balance in the world between the US, Europe and Asia. And all of those things will require new organisations and a new generation of wise men—and now wise women, as well.

Tout cela, c'est du bla-bla ! Comme il est écrit dans l'article, il faut pour cela de nouvelles organisations internationales qui seront régies par de nouvelles règles, c'est-à-dire la semaine des quatre jeudis.
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 17 Sep - 18:29

M'attendais bien à cette réaction!!  Laughing  Wink

Mais au moins, il y a une "volonté", c'est déjà beaucoup.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
Et en Russie ! - Page 11 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 8986
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Jeu 17 Sep - 21:25

att a écrit:
Mais au moins, il y a une "volonté", c'est déjà beaucoup.

Certes, certes, mais j'y répondrai par trois citations qui se s’enchaînent en se suivant : 

1.       « Il y a très loin de la velléité à la volonté, de la volonté à la résolution, de la résolution au choix des moyens, du choix des moyens à l'application » (Cardinal de Retz)
2.       « J'ai une volonté de fer. Mais c'est toujours la même histoire, le fer... ça rouille » (Quino, scénariste de BD argentin)
3.       et « La bonne volonté n'est pas un acompte » (proverbe anglais).

Very Happy Very Happy Very Happy
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Matt le Jeu 17 Sep - 23:21

A ça, je répondrais qu'avant de vouloir courir (le but final), il faut apprendre à marcher.
C'est le plus difficile (surtout dans ce cas) et il y a un tas de choses à mettre en place, tu es mieux placé que moi pour le savoir.  Wink

En attendant, il faut "débroussailler" la voie, ce que font certains.
Si tous réagissent comme toi, rien ne se fera, par contre, si certain "tirent" le train, on va avancer . . . dans une voie (très) difficile, je le conçois bien.  Embarassed

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
Et en Russie ! - Page 11 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 8986
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Александр le Ven 18 Sep - 12:01

Instructif à ce sujet:

How the UN was fooled by Russia

Et en Russie ! - Page 11 1438351816
Russia's place in the UN Security Council unlawful, argues Oleksandr Merezhko 

At the UN Security Council Russia, represented by Mr. Churkin, while keeping a self-important air, in fact taunts Ukraine, blocking all important decisions by using the right of veto (for example, after the annexation of Crimea). The discussion on launching a peacekeeping operation in Ukraine will be obstructed in the similar fashion. It is not possible to exclude Russia from participation in the discussion and voting on Ukrainian issues on the ground of being a transgressor in the conflict, and Russia cannot be expelled from the Security Council – the UN Charter will not allow it. But there is one judicial mechanism that Ukraine can use to negate Russia’s veto power.

In 1991 Russia declared itself a successor-state of the USSR, and took its place in the UN Security Council. But, legally speaking, all former Soviet republics which are now independent states could be regarded as the USSR’s successor-states.

The difference between the succession and continuation is that in the first case occurs a transfer of rights and obligations from one state to another state. In the second case – we are talking about the state which changed, for example, its name, some borders, political system, but at the same time retained its identity.

Take Ukraine as the case. Ukraine exists as a state since the year of 1917. It changed the name: used to be Ukrainian Soviet Republic, now Ukraine. In the course of time its constitution, political order, some borders changed. But the core identity remained intact.

In Russia’s case the opposite is true. USSR and Russia are two different subjects of international law. In 1991 the USSR had ceased to exist. This is why logically and legally Russia cannot be a ‘continuation’ of the state that ceased to exist as a geopolitical entity. By taking place of the USSR in the UN Security Council Russia grossly violated the UN Charter. If one will read the relevant documents, only USSR is referenced there, and not a word about Russia.

According to the UN Charter, Russia should have appealed to the UN General Assembly and Security Council to start the membership application from scratch. For example, Serbia was forced to take this path after the disintegration of Yugoslavia. Even though Serbia was a part of the Federation of Soviet Republics of Yugoslavia (FSRY), no one took it for the whole FSRY. It did not happen in the case of Russia.

In 1991 the Commonwealth of Independent States (CIS) – an aggregate of former Soviet Republics – approved the resolution to support Russia’s bid to take over the USSR’s membership in the UN, including the membership in the Security Council and other international organizations. Then Yeltsyn simply sent the UN a notification that ‘we are just, you know, taking the USSR’s place’. No one protested (this is a separate question – why), and this can be the only justification for Russia’s objections, should its membership in the UN be declared unlawful.

There is a legal subtlety that annuls the validity of the above mentioned CIS resolution. An agreement of CIS heads of states is a political decision, not an international treaty. It must not contradict the UN Charter (article 103), and cannot be regarded as a legal ground for Russia’s membership in the UN.

Some Russian authors also concede that the CIS decision was a political one, but argue that at the time that was an only possible solution, that someone had to take over the USSR’s responsibilities etc. But those are not legal arguments. The UN Charter was violated, and this is the most important consideration.

This is why now Ukraine can and should rescind its decision to support Russian membership in the UN as the successor of the USSR, and the situation should return to the ‘status quo ante’. E.g. the question on who should take the place of the USSR in the United Nation should be re-opened. This, by the way, should also open path to the Security Council’s reform.

In short, if our diplomats will show the willpower, decisiveness, methodical approach, and see this matter to its end, we will be able to restore the international rule of law, and kick out the aggressor from the UN. It will give a huge relief to the other nations, who are also harassed by this impostor.

La version propagandisye du Kremlin:

Onu: la proposition de supprimer le droit de veto fait polémique

La proposition de supprimer le droit de veto pour les membres permanents du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies, saluée par l’Ukraine, est considérée par la Russie comme motivée par le contexte politique, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU Vitali Tchourkine.


L'initiative sur la restriction du droit de veto

Actuellement, cinq membres permanents du Conseil de sécurité (la Russie, les Etats-Unis, la Chine, la France et le Royaume-Uni) ont le droit de veto. A l'époque, ces Etats sont devenus membres permanents du Conseil comme puissances vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale.


Le représentant permanent de l'Ukraine auprès de l'ONU Iouri Serguéev a annoncé mercredi, sur Twitter, que l'initiative de priver les membres permanents du Conseil de sécurité de la possibilité d'employer le droit de veto lorsqu'il s'agit de réagir à des conflits induisant un grand nombre de victimes, est déjà soutenue par 67 pays de l'ONU sur 193.
Selon M.Serguéev, cela signifie que tous ces pays veulent "faire cesser le recours abusif de la Russie au droit de veto".

Une pétition sur cette initiative a été publiée sur Twitter. Elle souligne que l'initiative a été proposée d'abord par un des membres permanents, la France. Selon la pétition, il s'agit de restrictions volontaires à l'utilisation du droit de veto.

La pétition a été signée par l'Australie, le Canada, le Japon, le Mexique, la Turquie et d'autres pays. L'Ukraine semble être le pays le plus actif à soutenir cette idée de restriction.

Le droit de veto employé de façon active

"Nous avons défavorablement reçu cette initiative. Nous estimons que le droit de veto des cinq membres permanents est un mécanisme crucial qui pousse les délégations à élaborer des décisions par consensus", a déclaré M.Tchourkine.


Selon lui, l'an dernier, le Conseil de sécurité a adopté près de 60 résolutions, ainsi que beaucoup de déclarations de son président.

Pourtant, les arguments mentionnant que c'est la Russie qui emploie son droit de veto au Conseil de sécurité le plus souvent, sont tout à fait discutables. Selon les données officielles, depuis le début du fonctionnement du Conseil, l'Union des républiques socialistes soviétiques et puis son successeur, la Russie, ont utilisé leur droit de veto 103 fois (90 fois pour l'URSS et 13 fois pour la Russie).

Les Etats-Unis ont utilisé leur droit de veto 79 fois, mais si on compte l'utilisation de ce droit par les membres permanents du Conseil qui adhèrent à l'Organisation du traité atlantique nord (les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France), on obtient un chiffre plus élevé que celui de l'URSS et la Russie.

“Putin Version 3.1” – Stanovaya on the Kremlin leader’s modus operandi after Crimea

En Russie, des livres racontant le quotidien sous les bombes en Ukraine

Moscou (AFP)
"Tout compte fait, ce n'était pas une mauvaise semaine. Je ne suis pas morte", écrit Iana Kovitch le 16 janvier dans son "Journal du Donbass", récit d'une habitante de l'Est séparatiste de l'Ukraine qui raconte son quotidien pendant la guerre.

Ce roman compte parmi les premiers recueils de témoignages publiés au terme de seize mois de conflit dans le Donbass, cette région industrielle où soldats ukrainiens et rebelles séparatistes prorusses s'affrontent.

L'identité de l'écrivaine à l'origine du journal reste mystère, car elle utilise le pseudonyme "Iana Kovitch", qui sonne à l'oreille comme le nom de l'ancien président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch. Sa ville d'origine commence par un I. et pourrait être Ienakiyeve, ville frontalière du fief des rebelles, Donetsk.

Les pages du journal de Iana Kovitch sont parsemées d'humour noir, de petites histoires du quotidien, entre coupures d'eau et d'électricité, ainsi que de témoignages sur les nuits passées dans les caves.

Le journal décrit la vie de l'auteure et de civils du 1er août 2014, au plus fort des combats, au 3 mars 2015, juste après la signature des accords de Minsk qui ont permis l'instauration d'un cessez-le feu violé presque quotidiennement pendant des mois.

Publié par la maison d'édition pétersbourgeoise Limbus, le "Journal du Donbass" est applaudi en Russie.

"Un livre sans trucage, qui ne laisse planer aucun doute sur sa véracité", résume le quotidien russe Argumenty Nedeli, saluant "un document d'une importance particulière".

"Ces chapitres ont été écrits très récemment mais disposent déjà d'une valeur historique", ajoute le journal Troud. 
 
- 'Nous ne partirons pas' -

Au c?ur du livre de Iana Kovitch: comment la guerre a provoqué une inversion totale des valeurs, dans cette région surtout célèbre pour ses footballeurs et ses discothèques aux couleurs criardes.

"Je ne rêve plus de m'acheter un 4x4 Land Cruiser. Ils brûlent aussi vite qu'une Lada quand ils sont frappés par un obus", écrit-elle. "N'est plus considéré comme cool d'avoir un appartement, une voiture ou un beau téléphone, ce qui est cool, c'est d'avoir une cave", pour se mettre à l'abri des bombes.

Certains passages racontent l'apprentissage du "tacatac" des armes, du son du canon, du vrombissement des avions militaires. Reconnaître ce bruit de fond de la guerre est presque devenu une seconde nature maintenant chez les habitants : "Si vous entendez +vziou-vziou-vziou+, c'est juste un Grad", une roquette, donc...

Le livre ne cache pas son parti pris pro-russe. Les "Ukrs", comme l'auteure appelle péjorativement les Ukrainiens, veulent "se débarrasser des habitants", accuse-t-elle. "Nous ne partirons pas et leur adressons un gros +Allez vous faire voir+ du fond de nos caves !"

Le livre décrit également des civils livrés à eux-mêmes en ces temps de guerre, qui risquent leur vie chaque jour.

Alors qu'environ 2.000 soldats ukrainiens ont péri depuis le début du conflit, plus de 5.000 habitants et combattants séparatistes ont trouvé la mort.

"Quand la guerre sera finie, je me promènerai dans la ville et j'embrasserai les gens, les arbres et les immeubles", imagine l'auteure.

- Ville témoin -

Témoignage intime, le "Journal du Donbass" se démarque de l'avalanche de livres sur le conflit ukrainien écrits en Russie, qui restaient encore très idéologiques. Dans la même veine que Iana Kovitch: le livre de Sergei Loiko, correspondant du Los Angeles Times à Kiev qui a couvert la bataille de l'aéroport de Donetsk et en a tiré un "Aéroport".

Le salon du livre de Moscou organisé la semaine dernière a confirmé que les ouvrages sur l'Ukraine étaient la grande tendance littéraire du moment.

L'éditeur moscovite Knijny Mir y exposait par exemple un livre dont une poupée d'enfant couverte de débris orne la couverture: "Les crimes sanglants de la Junte de Bandera", en référence à Stepan Bandera, figure historique des nationalistes ukrainiens. 
  
Certains visiteurs ou exposants du salon sont toutefois choqués de voir le manque de diversité des livres publiés en cette rentrée.

"Aucun ne prend en compte la position du Maïdan, le mouvement pro-européen en Ukraine", qui a conduit à la chute de Viktor Ianoukovitch, relève le philosophe et écrivain Igor Tchoubaïs.
Maria Savelieva, venue au salon, considère "ce type de littérature à la limite de l'extrémisme". Et regrette que "tous les livres présents sur les stands du salon justifient l'agression de l'Ukraine par la Russie, qui a contribué à l'embrasement du conflit."
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Ven 18 Sep - 18:58

Matt a écrit:A ça, je répondrais qu'avant de vouloir courir (le but final), il faut apprendre à marcher.
C'est le plus difficile (surtout dans ce cas) et il y a un tas de choses à mettre en place, tu es mieux placé que moi pour le savoir.  Wink

En attendant, il faut "débroussailler" la voie, ce que font certains.
Si tous réagissent comme toi, rien ne se fera, par contre, si certain "tirent" le train, on va avancer . . . dans une voie (très) difficile, je le conçois bien.  Embarassed
Cela fait plus de cinquante ans que "certains" débroussaillent, comme tu écris, pour supprimer (en totalité ou en partie) le droit de veto des cinq membres permanents de l'ONU, et ils continuent à tirer le train... sur une voie de dépôt sans issue.

Bonne chance et ne transpire pas trop !  Very Happy


Dernière édition par Thuramir le Ven 18 Sep - 20:58, édité 1 fois
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Svoboda le Ven 18 Sep - 20:48

Thuramir a écrit:
Cela fait plus de cinquante  ans  que "certains" débroussaillent, comme tu écris, pour supprimer (en totalité ou en partie) le droit de veto des cinq membres permanents de l'ONU, et ils continuent à tirer le train... sur une voie de dépôt sans issue.

Thuramir ,
L'Ukraine est un des premiers membres fondateurs de l'ONU et n'a pas droit de véto !
En tant que juriste , je serais heureuse que vous fassiez un "topo" sur l'ONU et les droits de l'Ukraine ...
Merci pour votre réponse .

Svoboda

Messages : 1242
Date d'inscription : 01/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Ven 18 Sep - 21:27

Svoboda a écrit:
Thuramir a écrit:
Cela fait plus de cinquante que "certains" débroussaillent, comme tu écris, pour supprimer (en totalité ou en partie) le droit de veto des cinq membres permanents de l'ONU, et ils continuent à tirer le train... sur une voie de dépôt sans issue.

Thuramir ,
Sachant que l'Ukraine est un des premiers membres fondateurs de l'ONU et qu'elle n'a pas droit de véto  ...
En tant que juriste , je serais heureuse que vous fassiez un "topo" sur l'ONU et les droits de l'Ukraine !
Merci pour votre réponse .
Svoboda,
L’idée d’une Organisation des Nations Unies a été consacrée par la volonté de trois Etats à la Conférence de Dumbarton Oaks (aux Etats-Unis), qui s’est tenue du 21 août au 7 octobre 1944 : États-Unis, le Royaume-Uni, l'Union soviétique et la République de Chine.
L’ONU était censée remplacé la Société des Nations, qui avait échoué à prévenir les conflits armés dans les deux décades précédentes.
C’est le 26 juin 1945 que l’ONU a été fondée. Cinquante et un Etats ont signé la Charte fondatrice des Nations Unies (dont l’Ukraine, et la Pologne qui en a été le dernier Etat membre fondateur à signer).
Cinq Etats se sont arrogés (et ce dernier mot est très spécifiquement choisi) un droit de veto au Conseil de Sécurité de l’ONU : les Etats-Unis, l’URSS, la Chine, le Royaume-Uni et la France.
Depuis 1954/1955, il y a eu le mouvement des Etats non alignés, et certains Etats de même que certaines organisations se battent pour limiter le droit de veto ou pour l’étendre à d’autres (comme l’Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud). C’est un vain combat, aucun des cinq Etats membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU n’étant prêt à changer un statu quo qui lui profite en fait et en droit.
Cela n’a pas changé depuis lors. L’ONU est une organisation d’Etats dans laquelle tous les Etats sont égaux, mais, pour paraphraser le dernier des commandements de la Ferme des Animaux d’Orwell, certains Etats sont plus égaux que d’autres.
Et donc, tous les Etats sont plus égaux que les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, l’Ukraine étant comprise dans ce lot de « plus égaux que les cinq membres permanents ». C’est aussi simple et aussi cynique que cela !


Dernière édition par Thuramir le Ven 18 Sep - 21:36, édité 1 fois
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Ven 18 Sep - 21:32

Svoboda a écrit:
Thuramir a écrit:
Cela fait plus de cinquante  ans  que "certains" débroussaillent, comme tu écris, pour supprimer (en totalité ou en partie) le droit de veto des cinq membres permanents de l'ONU, et ils continuent à tirer le train... sur une voie de dépôt sans issue.

Thuramir ,
Sachant que l'Ukraine est un des premiers membres fondateurs de l'ONU et qu'elle n'a pas droit de véto  ...
En tant que juriste , je serais heureuse que vous fassiez un "topo" sur l'ONU et les droits de l'Ukraine !
Merci pour votre réponse .

Chère Madame Svoboda, les bases initiales de la future ONU ont été fixées lors de la conférence de Yalta en février 1945. Les statuts définitifs comprenant le droit de veto ont été adoptés à la conférence de Dumbarton Oaks en Août 1944. C'est à cette occasion que le droit de veto a été (auto) accordé aux vainqueurs de la 2e guerre mondiale : USA, URSS, GB et Chine Nationaliste. La France a été admise "in-extremis" à cause de sa longue histoire et de son empire colonial encore vaste à l'époque.
L'Ukraine ne pouvait théoriquement même pas obtenir un siège de membre ordinaire de l'ONU attendu qu'elle faisait partie d'un ensemble politique plus vaste, la fédération d'états ayant pour nom URSS. De même que la Californie ou le Texas ne pouvaient siéger comme membres ordinaires, attendus qu'il faisaient partie d'une autre fédération d'états aussi importante, appelée USA.
Cependant, à la conférence de Yalta, tenue quelques mois plus tôt, Staline a très habilement manœuvré (berné) Roosevelt et Churchill en leur imposant que l'Ukraine et la Biélorussie, dont "les populations avaient pris une part prépondérante dans la victoire finale sur le nazisme" soient acceptées comme membres de plein droit de l'ONU par dérogation aux règles ordinaires, ce qui fut fait. Quand à voir l'Ukraine dotée d'un droit de veto c'est totalement utopique, attendu que d'autres pays plus prépondérants sur la scène mondiale de l'époque auraient pu le revendiquer avec plus de succès comme le Canada ou l'Australie.   


Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Ven 18 Sep - 21:36

Krispoluk a écrit:

Chère Madame Svoboda, les bases initiales de la future ONU ont été fixées lors de la conférence de Yalta en février 1945. Les statuts définitifs comprenant le droit de veto ont été adoptés à la conférence de Dumbarton Oaks en Août 1944. C'est à cette occasion que le droit de veto a été (auto) accordé aux vainqueurs de la 2e guerre mondiale : USA, URSS, GB et Chine Nationaliste. La France a été admise "in-extremis" à cause de sa longue histoire et de son empire colonial encore vaste à l'époque.
L'Ukraine ne pouvait théoriquement même pas obtenir un siège de membre ordinaire de l'ONU attendu qu'elle faisait partie d'un ensemble politique plus vaste, la fédération d'états ayant pour nom URSS. De même que la Californie ou le Texas ne pouvaient siéger comme membres ordinaires, attendus qu'il faisaient partie d'une autre fédération d'états aussi importante, appelée USA.
Cependant, à la conférence de Yalta, tenue quelques mois plus tôt, Staline a très habilement manœuvré (berné) Roosevelt et Churchill en leur imposant que l'Ukraine et la Biélorussie, dont "les populations avaient pris une part prépondérante dans la victoire finale sur le nazisme" soient acceptées comme membres de plein droit de l'ONU par dérogation aux règles ordinaires, ce qui fut fait. Quand à voir l'Ukraine dotée d'un droit de veto c'est totalement utopique, attendu que d'autres pays plus prépondérants sur la scène mondiale de l'époque auraient pu le revendiquer avec plus de succès comme le Canada ou l'Australie.   



Plus rapide ! J'ai gagné !  Very Happy Very Happy Very Happy
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Ven 18 Sep - 21:39

Thuramir a écrit:
Krispoluk a écrit:

Chère Madame Svoboda, les bases initiales de la future ONU ont été fixées lors de la conférence de Yalta en février 1945. Les statuts définitifs comprenant le droit de veto ont été adoptés à la conférence de Dumbarton Oaks en Août 1944. C'est à cette occasion que le droit de veto a été (auto) accordé aux vainqueurs de la 2e guerre mondiale : USA, URSS, GB et Chine Nationaliste. La France a été admise "in-extremis" à cause de sa longue histoire et de son empire colonial encore vaste à l'époque.
L'Ukraine ne pouvait théoriquement même pas obtenir un siège de membre ordinaire de l'ONU attendu qu'elle faisait partie d'un ensemble politique plus vaste, la fédération d'états ayant pour nom URSS. De même que la Californie ou le Texas ne pouvaient siéger comme membres ordinaires, attendus qu'il faisaient partie d'une autre fédération d'états aussi importante, appelée USA.
Cependant, à la conférence de Yalta, tenue quelques mois plus tôt, Staline a très habilement manœuvré (berné) Roosevelt et Churchill en leur imposant que l'Ukraine et la Biélorussie, dont "les populations avaient pris une part prépondérante dans la victoire finale sur le nazisme" soient acceptées comme membres de plein droit de l'ONU par dérogation aux règles ordinaires, ce qui fut fait. Quand à voir l'Ukraine dotée d'un droit de veto c'est totalement utopique, attendu que d'autres pays plus prépondérants sur la scène mondiale de l'époque auraient pu le revendiquer avec plus de succès comme le Canada ou l'Australie.   



Plus rapide ! J'ai gagné !  Very Happy Very Happy Very Happy

M'en fous ! Je te niquerai sur le prochain coup Razz Laughing Wink

Amitiés mon ami Smile
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Svoboda le Ven 18 Sep - 22:26

Thuramir a écrit:
Svoboda a écrit: Very Happy pirat


Very Happy:D:D


Dernière édition par Svoboda le Ven 18 Sep - 22:50, édité 1 fois

Svoboda

Messages : 1242
Date d'inscription : 01/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Matt le Ven 18 Sep - 22:48

Fôte de phrape sans doute.  Laughing
Mais comme noté dans l'article d'Euromaïdan, la Russie à usurpé le rôle de l'URSS et a pris de facto ses prérogatives.
En fait, pour être honnête, il aurait fallu remplacer l'URSS par les composantes de la CEI:

États membres




  • Et en Russie ! - Page 11 20px-Flag_of_Turkmenistan.svg Turkménistan (membre à part entière : 1991-1993 ; État participant : 1993-2007 ; État associé : depuis 2007). Le droit de vote lui est parfois accordé.États associés


États observateurs


  • Et en Russie ! - Page 11 20px-Flag_of_Mongolia.svg Mongolie (État observateur dans certains organes de la CEI2). Statut préliminaire de membre à part entière. Peut assister à certaines rencontres de la communauté.


Anciens États membres de la CEI


wikipédia

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
Et en Russie ! - Page 11 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 8986
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Thuramir le Sam 19 Sep - 10:10

Matt a écrit:Fôte de phrape sans doute.  Laughing
Mais comme noté dans l'article d'Euromaïdan, la Russie à usurpé le rôle de l'URSS et a pris de facto ses prérogatives.
En fait, pour être honnête, il aurait fallu remplacer l'URSS par les composantes de la CEI:
La Russie n'a rien usurpé du tout. C'est de l'accord unanime des autres Etats membres de l'ONU que cette succession d'Etats s'est faite.

C'était aussi le seul des Etats issus de l'URSS qui conservait la puissance de feu nucléaire, et qui, de très loin, était le plus vaste et le plus peuplé.
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Krispoluk le Sam 19 Sep - 14:58

Il semblerait que la Russie soit en train de "réorienter" le conflit du Donbass vers la Syrie ! Face à une situation totalement bloquée en Ukraine, réorienter la politique vers la Syrie, cela revient pour Moscou à "réintégrer" le camp "respectable" des démocraties occidentales. Calmer le jeu au Donbass comme semble le suggérer le calme (relatif) des armes au Donbass actuellement, c'est ouvrir une porte de sortie (ténue) au conflit. "L'accord" stratégico-militaire pour les frappes aériennes entre Russes et Américains sur la Syrie me paraît comme une tentative du Kremlin de régler (provisoirement) les différents qui l'opposent à l'Occident. Il semble que la Russie a souffert beaucoup plus que prévu des sanctions financières, économiques et diplomatiques et la pression des oligarques doit se faire chaque jour plus présente sur le "Leader Suprême" !!!
Face à une menace de déstabilisation interne, il a du "lâcher du lest"... La porte de sortie : relancer une lutte contre " l'extrémisme islamique en Syrie" et geler la situation au Donbass, quitte à la relancer quand il lui plaira...
Pour l'instant, il va se faire une nouvelle virginité comme "acteur incontournable" de la lutte anti-islamique au Moyen-Orient et peser dans les négociations (incontournables) avec Bachar El Assad ! C'est bien joué politiquement pour lui ! Il est très malin politiquement mais beaucoup moins bon au niveau économique (sanctions et prix du pétrole et du gaz)...
L'énorme épine de la Crimée et celle du Donbass vont lui rester dans le pied pendant longtemps encore...
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Matt le Sam 19 Sep - 18:35

Krispoluk a écrit:. . .
L'énorme épine de la Crimée et celle du Donbass vont lui rester dans le pied pendant longtemps encore...
D'accord avec toi sur ce sujet.
Son voyage à l'ONU entre dans ce cadre pour retrouver une "virgignité".

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
Et en Russie ! - Page 11 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 8986
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty La Russie a déployé 28 avions de combat en Syrie

Message  pyxous le Lun 21 Sep - 21:31

La Russie a déployé 28 avions de combat en Syrie, ont confirmé lundi à l'AFP des responsables américains.
"Il y a 28 avions russes de chasse et d'attaque au sol" déployés sur un terrain d'aviation dans la province de Lattaquié (ouest de la Syrie), un fief de Bachar al-Assad, a indiqué l'un de ces responsables sous couvert de l'anonymat.
Un second responsable américain a également confirmé le chiffre de 28 appareils de combat, ainsi que la présence "d'une vingtaine" d'hélicoptères russes de combat et de transport.
Ce responsable a également indiqué que la Russie opérait des drones au-dessus de la Syrie, sans donner plus de détails.
Depuis plusieurs semaines, Washington s'alarme du renforcement de la présence militaire russe en Syrie, un soutien pour le régime du président Bachar al-Assad.
Les Etats-Unis ont indiqué qu'une intervention directe des forces russes pour soutenir le régime syrien risquait "d'attirer encore plus d'extrémistes, d'enraciner Assad et de bloquer le chemin vers une résolution du conflit".
Le Kremlin de son côté appelle à une coalition plus large contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui inclurait la Syrie et l'Irak.
Les ministres de la Défense américain et russe, qui n'avaient encore jamais eu de contact direct depuis l'arrivée d'Ashton Carter en février, se sont parlé vendredi sur la Syrie.
Ils ont convenu de poursuivre ces discussions, notamment pour éviter tout risque d'incident entre les forces russes et les avions de la coalition luttant contre le groupe Etat islamique menée par les Américains.
Celle-ci mène quasi quotidiennement des bombardements contre les jihadistes en Syrie.
Après un tir d'obus dimanche sur le territoire de son ambassade à Damas, Moscou a appelé à "des actions concrètes" en Syrie, accusant les opposants au président syrien Bachar al-Assad d'en être responsables.
21/09/2015 19:48:50 - Washington (AFP) - © 2015 AFP
pyxous
pyxous

Messages : 740
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 69
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Matt le Mer 23 Sep - 21:07

Quelques news glanées sur twitter (à prendre avec les pincettes d'usage)  Wink

Russian imports plunge 39% as recession takes hold

Mais tout va bien n'est-ce pas!!

Russia threatens to deploy #nuclear missile system to #Kaliningrad

Et en Russie ! - Page 11 CPmuSQJWgAAUSQg

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
Et en Russie ! - Page 11 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 8986
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et en Russie ! - Page 11 Empty Re: Et en Russie !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 40 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 25 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum