L'invasion Russe en Ukraine

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 17 Mar - 16:01

L'armée ukrainienne dit avoir perdu trois soldats en 24 heures

KIEV, 17 mars (Reuters) - Trois soldats ukrainiens ont trouvé la mort ces dernières vingt-quatre heures dans l'est de l'Ukraine en dépit du cessez-le-feu qui tient depuis un peu moins d'un mois, a annoncé mardi matin un porte-parole de l'armée ukrainienne.

    Cinq autres ont été blessés, a ajouté Andriy Lissenko lors d'un point de presse.

    "Les combattants (séparatistes) ne soutiennent pas le régime de cessez-le-feu. Des attaques se poursuivent contre les forces ukrainiennes à l'arme légère, au mortier et au lance-grenade", a-t-il dit.

    Issu des accords de paix de Minsk-2, négociés le 12 février par Angela Merkel et François Hollande en Biélorussie, le cessez-le-feu est théoriquement entré en vigueur trois jours plus tard mais les combats lourds ont continué pendant quelques jours, jusqu'à ce que les séparatistes prorusses prennent la ville de Debaltseve, noeud ferroviaire situé entre Donetsk et Louhansk, les deux principales villes de l'est de l'Ukraine sous leur contrôle.

    Le gouvernement allemand a déclaré lundi que l'accord de Minsk avait permis une nette désescalade de la violence. "Depuis que nous nous sommes entendus sur une série de mesures en février à Minsk, nous pouvons dire que les violences dans l'est de l'Ukraine ont fortement diminué", a dit Steffen Seibert lors d'une conférence de presse.

    Mais les deux parties s'accusent mutuellement de violations
de la trêve.

(Richard Balmforth; Henri-Pierre André pour le service français)


Donetsk. L’ancien terminal de l’aéroport

Ukraine - Vladimir Klitschko: "La communauté européenne dort"

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 18 Mar - 13:21

Ukraine: la loi sur le statut spécial de l'Est constitue une violation grossière des accords de paix (dixit Lavrov)

Moscou - La loi adoptée mardi par le Parlement ukrainien accordant davantage d'autonomie aux régions séparatistes de l'est du pays constitue une violation grossière des accords de paix de Minsk, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Le Parlement ukrainien a pris une décision qui revient à réécrire l'accord, ou, pour dire les choses plus simplement, à le violer grossièrement, a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse.

Pour sa part, Kiev affirme que cette loi est conforme à ce que prévoyaient les accords de Minsk.

Mais Kiev cherche à remplacer pratiquement tous les élus du peuple par d'autres personnes, a assuré le chef de la diplomatie russe, faisant référence au fait qu'un statut spécial ne sera accordé aux localités séparatistes qu'après l'organisation d'élections locales devant se tenir en conformité avec la loi ukrainienne, sous contrôle d'observateurs indépendants.

Au final, la loi sur le statut spécial des territoires de l'Est n'entrera en vigueur que lorsque leur gestion paraîtra acceptable à Kiev, a ajouté M. Lavrov.

Le projet de loi adopté mardi par le Parlement ukrainien dresse la liste des localités qui bénéficieront d'un statut spécial, dont la teneur avait été adopté en septembre. Ce statut leur permet notamment de former légalement leur propre milice et de donner un statut plus favorable à la langue russe qui y est majoritairement parlée.

Mais ces localités ne pourront accéder à ce statut qu'après l'organisation d'élections locales. Les rebelles prorusses de l'est de l'Ukraine ont dénoncé ce conditionnement du statut spécial à la tenue d'élections organisées dans des conditions imposées, selon eux, par Kiev.

C'est une violation totale des accords de Minsk, a réagi mardi un des responsables de la République autoproclamée de Donetsk, Denis Pouchiline, à l'AFP.


Quand vont-ils apprendre que la Russie n'a pas à donner ses instructions sur les lois dans un pays voisin?

Kiev accorde plus d'autonomie à l'Est sous condition d'élections transparentes, rejet des prorusses

Kiev - Le Parlement ukrainien a adopté mardi deux projets de loi accordant davantage d'autonomie aux régions de l'est du pays, sous condition de nouvelles élections locales transparentes et en accord avec la loi ukrainienne, déjà dénoncés par les séparatistes prorusses comme n'étant pas pleinement conformes à ce que prévoyait l'accord de paix de Minsk.

Les deux textes ont été adoptés respectivement par 265 et 296 députés, pour un minimum requis de 226. Ils avaient été soumis par le président Petro Porochenko, qui avait personnellement rencontré des députés pour les convaincre de les soutenir.

Ces textes, adoptés dans le cadre des accords de paix de Minsk 2, complètent une première série de lois sur le statut spécial de la zone contrôlée par les séparatistes prorusses, adoptée en septembre.

Celles-ci permettaient à ces territoires d'obtenir notamment des financements du gouvernement de Kiev, suspendus depuis fin 2014, de former légalement leur propre milice et de donner un statut plus favorable à la langue russe qui y est majoritairement parlée.

Les nouveaux documents définissent la liste des localités qui bénéficieront de ce statut et précisent qu'elles ne pourront y accéder qu'après l'organisation d'élections locales qui doivent avoir lieu en conformité avec la loi ukrainienne, sous contrôle d'observateurs indépendants et après le départ de tous les groupes armés ou le dépôt de leurs armes.

Les rebelles ont dénoncé ce conditionnement du statut spécial à la tenue d'élections organisées dans des conditions imposées, selon eux, par Kiev.

C'est une violation totale des accords de Minsk, a réagi un des responsables de la République autoproclamée de Donetsk, Denis Pouchiline, par téléphone à l'AFP.

Les accords de Minsk ne prévoient pas de modifications sur la loi sur le statut spécial, avait-il mis en garde, dès avant le vote, selon des médias locaux.

La Russie avait elle aussi dès lundi fait part de sa préoccupation concernant ces documents, affirmant que Kiev avait refusé d'en discuter avec les séparatistes.

A Kiev, à l'inverse, les textes ont été critiqués par une partie des députés qui considèrent qu'ils scellent juridiquement la perte des territoires sous contrôle rebelle.

Cette loi donnera le pouvoir à des personnes dont les mains sont couvertes du sang des Ukrainiens, a lancé l'ex-Première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, aujourd'hui députée.

Ces lois ont été adoptées alors que des accrochages sporadiques ont fait trois morts et cinq blessés parmi les militaires ukrainiens dans les dernières 24 heures, selon un porte-parole militaire.

Ces soldats ont été tués par des tirs et l'explosion d'une mine artisanale sous leur véhicule, a précisé ce porte-parole, Andriï Lyssenko

Des tirs à l'arme à feu, au lance-grenades et de mortier contre les positions ukrainiennes se poursuivent, malgré le cessez-le-feu instauré il y a un mois, a souligné le porte-parole. Les rebelles ont également employé des chars, a-t-il affirmé.

Les accords de paix de Minsk 2, qui prévoient également un cessez-le-feu et le retrait des armes lourdes de la ligne de front, ont été signés le 12 février à la faveur d'une médiation du président français François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel, qui avaient longuement discuté avec le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine dans la capitale du Bélarus.

Moscou est accusé par Kiev et les Occidentaux d'armer les rebelles et d'avoir déployé ses troupes en Ukraine, ce que Moscou dément malgré de nombreux témoignages rapportés par les médias.


Vrai que de vraies élections démocratiques ne sont pas vues d'un bon oeil par les républiques autoproclamées . . .

Et du coup:

Ukraine: menace d'abandon du cessez-le-feu

KIEV, Ukraine – Le fragile cessez-le-feu en vigueur en Ukraine est menacé par les leaders rebelles prorusses qui se plaignent de reculs dans l’autodétermination des régions de l’est du pays qui sont sous leur contrôle.

Dans un communiqué publié mercredi, les représentants rebelles Alexander Zakharchenko et Igor Plotnitsky affirment que les textes législatifs définissant les pouvoirs et statuts spéciaux des régions de Donetsk et de Louhansk ont été affaiblis par des amendements.

Ils préviennent qu’à défaut de corrections, leurs forces reprendront les hostilités.

Une loi prévoyant l’autonomie de certains territoires de l’est de l’Ukraine a été promulguée, mardi, au parlement ukrainien. Cependant, l’octroi de pouvoirs et de statuts spéciaux sera précédée d’élections tenues selon les lois ukrainiennes, une disposition que rejettent les rebelles.

Les combats ayant fait rage depuis avril 2014 dans l’est de l’Ukraine ont fait 6000 morts mais ils ont diminué considérablement depuis la signature d’un cessez-le-feu, le mois dernier, au Bélarus.

Encore une fois, du grand n'importe quoi!!

Ukraine: Porochenko dénonce l'accord de Minsk qui ne "fonctionne pas"



Le président ukrainien Petro Porochenko a affirmé que les accords de paix de Minsk "ne fonctionnent pas" dans l'est séparatiste du pays, où un combattant ukrainien a été tué dimanche et où des violations quotidiennes du cessez-le-feu sont enregistrées.
"Chaque jour, il y a des tirs de la partie russe, souvent plus de 60 par jour, au
total le cessez-le-feu a été bafoué 1.



100 fois", a affirmé le président Petro Porochenko dans une interview au quotidien Bild.



Kiev et les Occidentaux accusent Moscou d'armer les rebelles prorusses et d'avoir déployé des troupes régulières dans l'est de l'Ukraine, ce que la Russie a toujours démenti.



"La vérité, c?est que l?accord (de Minsk) ne fonctionne pas", a encore ajouté le président. "Minsk est pour nous un espoir, pas la réalité", a-t-il dit.



Vendredi pourtant, M. Porochenko avait estimé que le conflit dans l'est, qui a fait plus de 6.000 morts en onze mois, était en voie de "désescalade".



Un nouveau cessez-le-feu est officiellement entré en vigueur le 15 février, après la signature des accords dits de Minsk 2, le 12 février, qui prévoient aussi un retrait des

armes lourdes le long de la ligne de front.



Depuis plusieurs semaines, une certaine accalmie est observée dans l'Est, mais des accrochages sporadiques ont cependant lieu quotidiennement.



Dimanche encore, un combattant du bataillon ukrainien Dnipro-1, qui combat aux côtés des troupes ukrainiennes, a été tué près de Piski, un village proche des ruines de l'aéroport de Donetsk, aux mains des rebelles depuis janvier.



L'armée ukrainienne ne cesse de dénoncer une concentration de troupes ennemies le long de la ligne de front.



"L'opposant continue de mener de nombreuses activités de renseignement dans le but de collecter des informations sur les positions militaires ukrainiennes. Au

cours des dernières 24 heures, nous avons enregistré le survol de 13 drones ennemis", a déclaré dimanche le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko.



Signe que les tensions persistent, les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont également annoncé dimanche l'arrestation d'un journaliste, qui travaillait pour une chaîne d'information des rebelles dans l'Est.



Le caméraman de la chaîne de télévision Novorossia TV était rentré dans sa région natale de Khmelnitski, dans l'ouest de l'Ukraine, pour des "vacances" lorsqu'il a été interpellé pour "participation à une organisation terroriste" et "aide aux activités d'une organisation terroriste" (terme employé par les autorités de Kiev pour qualifier les combattants des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk).





-Anniversaire de l'annexion de la Crimée-

Arrivé en Allemagne dimanche, le président ukrainien s'est rendu dans un hôpital de Dresde, où sont hospitalisés des soldats ukrainiens blessés. Il doit rencontrer lundi à Berlin la chancelière allemande Angela Merkel.



Cette visite intervient alors que la péninsule ukrainienne de Crimée va fêter en grande pompe le premier anniversaire de son intégration à la Russie.



Le 16 mars 2014, les habitants de cette péninsule à majorité russophone ont voté à 97% leur rattachement à la Russie lors d'un référendum organisé sous le contrôle de forces russes et dénoncé comme "illégal" par l'Occident.



Le 18 mars 2014, la Crimée, offerte à l'Ukraine par le numéro un soviétique Nikita Khrouchtchev en 1954 lorsque la Russie et l'Ukraine faisaient toutes deux partie de l'Union soviétique, redevenait officiellement russe, au grand dam de Kiev, qui dénonçait une "annexion".



S'exprimant sur ces évènements dans une émission de télévision dimanche, Vladimir Poutine, qui avait lors des faits nié toute implication des forces russes avant de se rétracter, a estimé que l'envoi de soldats russes en Crimée avait permis d'éviter une "effusion de sang".



"Nous devions renforcer notre présence militaire en Crimée pour que le nombre de nos soldats permette de créer les conditions propices à l'organisation d'un référendum, un référendum sans effusion de sang", a jugé M. Poutine.



Pour cette annexion mais aussi en raison du soutien militaire que la Russie est accusée d'apporter aux séparatistes dans l'Est, le président russe est honni dans l'ouest de l'Ukraine.



Dimanche, des militants ont installé une pierre tombale le représentant en Adolf Hitler devant l'ambassade de Russie à Kiev.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 18 Mar - 13:22

Échange houleux entre les émissaires de Kiev et du Kremlin

Le Parlement ukrainien vient de donner son feu vert à l’envoi de casques bleus sur son territoire, les émissaires de Kiev et du Kremlin ont failli en venir aux mains à Washington. Ils étaient réunis hier pour une “conférence de l’OSCE”:

http://www.osce.org/sg/139926, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, qui a rassemblé 45 diplomates des 57 États membres.

“Ce qui est qualifié d’agression russe est en réalité le fait du gouvernement en Ukraine contre son propre peuple”, lance l’ambassadeur de Russie Sergey Kislyak. “Je conseillerais donc à nos amis de ne pas déformer la réalité de ce qu’il se passe sur le terrain. Les forces gouvernementales tuent des citoyens ukrainiens.”

Réponse de l’ambassadeur d’Ukraine aux États-Unis, Oleksandr Motsyk : “C’est un mythe qui a été fondé par le Kremlin, et le Kremlin en fait constamment usage dans le but de créer des problèmes à l’Ukraine. Une Ukraine indépendante, une Ukraine démocratique. L’Ukraine n’est pas une option du Kremlin.”

OSCE en Ukraine : « mission impossible »

Nous vous proposons de regarder le reportage de la chaîne allemande ZDF, afin de mieux comprendre comment se déroule réellement la mission des observateurs de l’OSCE dans le Donbass.
La vidéo est sous-titrée en français. Pour voir les sous-titres, appuyez sur le bouton « CC » de la barre de menu de la vidéo et choisissez votre langue.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Jeu 19 Mar - 12:11

Ukraine: des soldats britanniques en mission

Des soldats britanniques entraînent actuellement les troupes ukrainiennes contre les séparatistes pro-russes, a révélé le gouvernement britannique ce jeudi 19 mars.

"Nous avons des troupes sur place qui font de la formation", a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense. "Notre objectif est de renforcer les capacités défensives des forces armées ukrainiennes", a-t-il ajouté, précisant que la mission avait débuté en mars et que le nombre de militaires sur place varierait en fonction des besoins.

Selon la BBC, 35 soldats britanniques se trouvent actuellement à Mykolaïv, dans le sud, pour mener à bien cette mission.

Le Premier ministre britannique David Cameron avait annoncé le mois dernier l'envoi d'instructeurs militaires pour conseiller et entraîner les troupes ukrainiennes, tout en excluant d'envoyer des armes à ce stade.

Selon le ministère de la Défense britannique, environ 75 instructeurs militaires doivent être déployés au total pour cette opération qui durera jusqu'à six mois.

Depuis plusieurs semaines, une certaine accalmie est observée dans l'Est de l'Ukraine, à la suite d'un cessez-le-feu entré en vigueur le 15 février, mais des accrochages sporadiques ont cependant lieu quotidiennement.

Mais pas de français !!
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Jeu 19 Mar - 14:03

Caduce62 a écrit:Ukraine: des soldats britanniques en mission

Des soldats britanniques entraînent actuellement les troupes ukrainiennes contre les séparatistes pro-russes, a révélé le gouvernement britannique ce jeudi 19 mars.

"Nous avons des troupes sur place qui font de la formation", a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense. "Notre objectif est de renforcer les capacités défensives des forces armées ukrainiennes", a-t-il ajouté, précisant que la mission avait débuté en mars et que le nombre de militaires sur place varierait en fonction des besoins.

Selon la BBC, 35 soldats britanniques se trouvent actuellement à Mykolaïv, dans le sud, pour mener à bien cette mission.

Le Premier ministre britannique David Cameron avait annoncé le mois dernier l'envoi d'instructeurs militaires pour conseiller et entraîner les troupes ukrainiennes, tout en excluant d'envoyer des armes à ce stade.

Selon le ministère de la Défense britannique, environ 75 instructeurs militaires doivent être déployés au total pour cette opération qui durera jusqu'à six mois.

Depuis plusieurs semaines, une certaine accalmie est observée dans l'Est de l'Ukraine, à la suite d'un cessez-le-feu entré en vigueur le 15 février, mais des accrochages sporadiques ont cependant lieu quotidiennement.

Mais pas de français !!

Oh putain ! Ces salauds de Rosbifs sont dans la ville de ma chérie et je ne suis pas là-bas pour surveiller !!! Evil or Very Mad

Fred prévient ta copine qu'elle ne fréquente plus les bistrots de Nikolaiev jusqu'à nouvel ordre !!! affraid
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 19 Mar - 14:10

Caduce62 a écrit:Ukraine: des soldats britanniques en mission
. . .

Mais pas de français !!

Sont tous en Afrique ou en Syrie. Wink

Quoi Kris, t'as pas confiance en ta chérie? Laughing

Une pétition en France:

L'Ukraine a besoin d'une aide matérielle !

À l'attention : de Monsieur le Président de la République
Monsieur Hollande, j'accueille depuis deux ans déjà une jeune orpheline ukrainienne trois mois l'été, et trois semaines l'hivers.

Nous payons le voyage d'Aliona, la rhabillons car elle arrive avec une valise vide et repart avec une valise pleine de vêtements.

Elle vit dans un orphelinat où, pour prendre une douche une fois par semaine, elle doit faire un kilomètre à pied pour avoir une douche froide. Est-ce bien normal tout cela ? Je vous le demande.

Actuellement l'Ukraine a besoin de matériel médical, de nourriture, d'habillement, et surtout d'être aidée pour devenir un pays libre et unifié.

Je pense beaucoup à Aliona qui, là-bas, subit les tirs des canons russes. Combien de morts ukrainiens faudra-t-il pour que l'Europe réagisse ?

Aussi, je souhaite que nous aidions ce peuple qui ne demande qu'à vivre libre.


Sanctions: l'Ukraine appelle les Européens à «l'unité» face à Poutine



Le premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a appelé jeudi l'Union européenne à rester unie sur les sanctions contre la Russie, estimant que «le plus grand succès» du président Vladimir Poutine serait de diviser les Européens.

«Si Poutine brise l'unité entre les États membres, entre les dirigeants de l'UE, ce sera le plus grand succès pour le président Poutine et un désastre pour le monde libre», a déclaré M. Iatseniouk après un entretien avec le président du Conseil européen, Donald Tusk, à Bruxelles.

Il était reçu à quelques heures du sommet des chefs d'État et de gouvernement qui doivent notamment discuter de la stratégie à adopter face à la Russie, accusée de soutenir en armes et en troupes les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, ce que Moscou dément.

Les 28 vont débattre de la question de la prolongation des sanctions mises en place en juillet 2014 après l'écrasement du Boeing de la Malaysia Airlines, et qui affectent lourdement l'économie russe.

Ils semblent être tombés d'accord pour prolonger ces sanctions jusqu'à fin 2015, alors que l'accord de cessez-le-feu signé à Minsk en février prévoit des mesures progressives jusqu'à la fin de l'année. Mais le débat porte sur le choix du moment opportun pour le faire.

Au sein de l'UE, les tenants de la ligne dure veulent étendre les sanctions dès maintenant pour maintenir la pression sur M. Poutine. D'autres veulent se donner plus de temps alors qu'elles n'arrivent à échéance que fin juillet.

«Quel est le succès du président Poutine, la recette de la stabilité russe?», a demandé M. Iatseniouk. «C'est l'instabilité de l'UE».

«On peut parler d'un prolongement des sanctions ou de la façon de les augmenter au cas où la Russie n'est pas prête à mettre en oeuvre l'accord de Minsk», a estimé le premier ministre. Mais «je rejette fortement tout débat sur un allègement des sanctions».

Il a également rappelé l'appel du président Petro Porochenko à l'UE et aux Nations unies d'envoyer des forces de maintien de la paix dans l'est du pays, «non seulement pour vérifier, mais aussi pour assurer» la mise en oeuvre du cessez-le-feu. «C'est dans notre intérêt commun (...) j'attends de nos amis européens qu'ils soutiendront cette idée», a dit M. Iatseniouk.

Cette demande d'une mission de maintien de la paix européenne aux frontières de la Russie, qui n'a pas encore été formellement soumise à l'UE, n'a aucune chance de recevoir une réponse favorable, souligne-t-on à Bruxelles.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 19 Mar - 17:07

Statut du Donbass : Moscou accuse Kiev de violer les accords de Minsk

Ben tient!!

Sommet de l'UE (en ce moment):

Merkel ferme envers Moscou, conciliante envers Athènes

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 20 Mar - 9:47

Le même problème et 3 réponses:

Sommet de l’UE : accord sur les sanctions contre la Russie et sur l’Union de l‘énergie

Ukraine: Moscou propose un projet de résolution au Conseil de sécurité

La Russie a proposé à ses partenaires du Conseil de sécurité un projet de résolution demandant que Kiev "entame immédiatement des consultations" avec les séparatistes pro-russes sur l'organisation d'élections locales dans leurs fiefs de l'est de l'Ukraine.

Des consultations avec des gens les mains pleines de sang?

“Nous avons besoin de casques bleus pour garantir la paix et la sécurité”, Petro Porochenko

Longue interview du président.

. . .

"Nous sommes ensemble, nous sommes un pays, nous sommes une nation, une nation européenne."

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 20 Mar - 13:31

Il semblerait que les zozos recommencent la guerre:

Окупанти вперше після Мінська відновили обстріли "градами"

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Ven 20 Mar - 18:52

La vidéo de l'interview de Porochenko:

avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 23 Mar - 19:39

Un excellent article sur la situation à Stanytsa Luganskaya, au Nord de Lugansk: 

Concrètement, le 16 mars, les russes ont pris position de 2 ponts enjambant la rivière Seversky Donets qui fonctionnait jusqu'alors comme une ligne de démarcation naturelle. Un des 2 ponts a été détruit, mais l'autre est toujours debout, permettant aux russes d'installer une tête de pont solide, d'autant plus que le pont toujours debout est un pont de chemin de fer, permettant l'acheminement rapide de renfort.

La réaction de l'armée ukrainienne fut comique en elle-même: elle se contenta d'observer le non respect des accords de Minsk 2 et de demander aux russes de retourner d'où ils viennent.

Pire encore, il est observé que la rive normalement sous contrôle de l'armée ukrainienne est en fait complètement désertée par les forces de Kiev qui préfèrent se réfugier à Stanytsa à cause des snipers russes très actifs dans la zone (une équipe de LifeNews a filmé un soldat russe paradant fièrement à l'extrémité même du pont détruit sans réaction de l'autre bord). Donc, le jour où la Russie reprendra l'offensive, et elle le fera, elle aura tout le loisir d'y acheminer infanterie et blindés sans réaction rapide de la part de Kiev.

C'est tout simplement inquiétant. Encore une fois, il y a une légèreté incompréhensible de la part de la chaîne de commandement ukrainienne.





Revealed: Ukraine silently surrenders more territory under the Minsk 2 agreement




Lost territory after Minsk 2
During the first days of the Minsk 2 ceasefire deal, Ukrainian forces lost some 70% of the recently regained territory east of Mariupol. However, these losses were not that dramatic as Russian forces occupied the land over the previous 5 months at that time and forces of Regiment Azov managed to hold some of the soil to establish a new line of defense east of the coastal hub of Mariupol. Ukraine also lost the city of Debaltseve plus dozens of surrounding towns and villages after the 2nd Minsk document was signed – enough reason to nullify the entire fake treaty by the way. But all this happened during the first week of the signed “ceasefire and peace deal”, when emotions and battlefield actions still ran high. Also the strategic value of all losses during that week were manageable, given the fact that Debaltseve was mostly encircled at this time anyway and the focus in the south lies on Mariupol and not villages like Pavlopil or Kominternove.

Repetition of mistakes



At the same time, the events that took place during the last 5 days around the strategically important north eastern frontline town of Stanytsia Luhanska must be called “dramatic” and are mostly comparable to what happened during the Minsk 1 “ceasefire” deal around the new terminal of Donetsk airport. Russian forces used the time to close in on the terminal, occupying places just 50 meters away and laid ground for their offensive in January, which finally reached its goal to entirely take the strategic and symbolic airport.

Where is Stanytsia Luhanska located and why is it so important?


Stanytsia Luhanska is a former 12.000 inhabitants town which is located almost on the North Eastern very end of the Ukrainian-Russian front in the Donbas region. It’s fall would not only mean another settlement falling under Russian control, but the emergence of a strong Russian bridgehead beyond the Minsk 2 demarcation line river “Seversky Donets” and an extension of the direct Russian-Russian-occupied border inside Ukraine and thus the possibility for Russian troops to bring more reinforcements directly from Russia to the front inside Ukraine and push more effectively towards northern Luhansk region.

Until now, the town and its surrounding villages were in the comfortable situation of being located just north of the frontline-river Seversky Donets, which as a natural barrier stopped the Russian advance back in August 2014 and was – also therefore – so far defended with all necessary means by the Ukrainian army and its volunteer allies. This changed after the Minsk 2 agreement.

Futile trust in the Russian side


Ukrainian leaders – once again – were shortsighted and naive enough to pull back their forces from the river, relying on the Russian adherence to the Minsk agreement. Admittedly: Crossing bridges over a RIVER, defined as a common border, is the most flagrant and visible violation of a peace treaty imaginable and there can be some confidence, no halfway reliable partner – even enemy – would violate an agreement in such blatant way, if he wants to be taken by his word in ANY future negotiations. However, the Ukrainian side once again seems to have forgotten who we are talking about, namely the Russian expansionist regime under its ruthless leadership.
Not even 5 weeks after signing the Minsk 2 treaty, the Russian invasion command in Moscow decided to ignore the agreed on demarcation line and cross the Seversky Donets river at two points, not just to control strategically important bridgeheads for now, but also to have a springboard for their – surely already planned – attack on the town and wider northern Luhansk region in the coming months.

Losing the first bridgehead


As a logic consequence (of their “not-before-Kiev” satisfied territorial aspirations in neighboring Ukraine), Russian forces crossed the – unguarded – railway bridge west of Stanytsia Luhanska on March 16, establishing a well-fortified bridgehead on the eastern riverside, some 1100 meters from the town itself. Ukrainian forces realized the crossing of the river, but were – “in accordance with the Minsk agreement” – not allowed to attack the Russian corps and re-establish the agreed-on Minsk demarcation line. Instead, they “went to the militants and asked them to return to their side of the river”, which must be described as beyond naivete. While the talks attempt and the threat to recapture the area by force was first announced by the governor of Luhansk region, these aspects were later removed from the official news release, likely b/c the leadership in Kiev ordered a total silence and no reaction on the events.

No military response – not even an official complaint to the signers of the Minsk 2 deal or the OSCE – happened and the newly established line of contact on the wrong side of the river was simply pretended to never have happened in Ukrainian policy and media announcements since then.

Losing the second bridgehead


Three days later on March 19, news of a battle at another bridge, south of Stanytsia Luhanska emerged, with the official statement saying the bridge was “completely destroyed” by a large explosion, indicating this explosion was triggered to prevent the repetition of the March 16 events (described above), some kilometers to the north west.
However on the next day, March 20, Russian TV accompanied a (pro-)Russian fighter walked over the bridge, not only showing, Ukrainian forces had abandoned their side of the river and there were no defenders left, but also making it possible to geolocate the exact cut of the bridge which is not – as claimed by the Ukrainian side – over the water, but well into the Ukrainian-controlled side of the river and thus not stopping a technically advanced enemy force at all.

Final conclusions on the situation could be drawn today, when Ukraine’s Channel 5 sent a  camera team to the region, proving that the incredible had happened. The Ukrainian army completely withdrew from near the river bridge south of the town and “Luhansk People’s Republic” / Russian forces had established yet another bridgehead on the northern bank of the river,now controlling two of the four bridges, connecting occupied Luhansk with the still-free part in the area.



Further geolocated Ukrainian TV footage showed that badly equipped and low-numbering Ukrainian forces withdrew some 1100 meters from the newly established Russian bridgehead, just as witnessed at the western railway bridge crossing.

Strategic consequences


Summarizing the strategic situation in the area reveals a gloomy outlook. There are now two Russian bridgeheads on the northern / eastern / Ukrainian side of the river, which saved the Ukrainian military of being overrun since more than 7 months. For no understandable reason, the Ukrainian military and political leadership decided to give up its largest strategic advance on the front, allowing the already superior invasion army to build springboards to Stanytsia Luhanska and thus nearby Shchaystya  as well as Novoaidar little more north.

While the southern bridgehead can be used to bring in infantry troops (at least until the car bridge is repaired), the western occupied railway bridge can be used to send heavy weapons like tanks over the river. Beside those obvious advantages, the Ukrainian side also bargained away the possibility to monitor the river itself, checking for pontoon bridges to be established by Russian army sappers (as seen before). The losses themselves and no military attempts to regain the two lost positions must be called absolutely irresponsible from a military as well as political point of view. Beside the dramatic change of the military initial situation on the ground, it remains once again a riddle, if the Ukrainian political and military leadership is deliberately suicidal and actively trying to put more of its soil under Russian control or completely incompetent, making exactly those tactical errors (again and again) that worsen its situation in the gravest possible direction.

OSCE “at work”


Last but not least, today’s footage by Ukrainian Channel 5 again showed the uselessness of the current OSCE mission to Eastern Ukraine. The TV team approached the newly established Russian ( “LNR”) checkpoint, which was obviously on the wrong side of the Minsk 2 – fixed demarcation line, together with at least one OSCE monitors jeep. When the OSCE monitors saw what happened from their car (from almost 500 meters away), they decided to turn around and not check for further details or – how odd would this be?! – ask the Russian forces to stick to the Minsk 2 ceasefire and demarcation line agreement and return to their side of the river.

In the end, nobody seems to be really unhappy with the very recent Russian advances over the Seversky Donets and thus over the agreed on Minsk 2 demarcation line. Not the Russian side, not the Ukrainian side and not the neutral monitors. … Which is bound to end in disaster.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 24 Mar - 10:25

USA:la Chambre pour l'envoi d'armes en Ukraine

On a pas encore fini et ton article tarkan, le prouve bien:

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mer 25 Mar - 11:35

Matt a écrit:
Caduce62 a écrit:Ukraine: des soldats britanniques en mission
. . .

Mais pas de français !!

Sont tous en Afrique ou en Syrie. Wink


Réponse à Matt :

1 ) Les Allemands ne sont nulle part Twisted Evil 

2) Oui, nos braves petits troufions sont très occupés en Afrique et au Moyen-Orient pour défendre la SECURITE COLLECTIVE de toute l'Europe et bien plus Twisted Evil

Mais ils sont AUSSI en Mer Noire :

La frégate lance-missiles (ce qui se fait de mieux et de plus moderne) "La Fayette" a franchi le détroit des Darnanelles et elle est actuellement en "patrouille" en Mer Noire :



Source : http://ru.krymr.com/content/article/26919433.html

Et la marine Belge, hein ? Elle est où ? En train de surveiller les côtes de Knokke-le-Zoute menacées par les sous-marins Soviét.. Russes  Laughing Cool sunny
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 25 Mar - 13:05

La marine belge fait ce qu'elle sait faire et ce à quoi elle est dévolue:
Recherche en mer.
Déminage.
Reconnaissance.

Patrouilles et formations dans le Golfe de Guinée

Le commandant de la Composante Marine prend le pouls de la situation sur le Léopold I (au Bénin)

Engagement opérationnel d’un chasseur de mines dans la Manche



Travail d’équipe en haute mer



Deux escadres de l'OTAN au large des côtes belgo-néerlandaises.

Et rappel:

Les avions russes n’échappent pas à notre vigilance



Wink

TRIBUNE: Revenons au sujet du désarmement nucléaire d’Ukraine

. . .

Encore un événement à l’échelle universelle en assurance de la sécurité nucléaire est celui de la mise hors service sans délai fixe de la centrale atomique à Tchernobyl. Cette démarche a manifesté la bonne volonté de l’Ukraine et confirmé ses intentions, énumérées dans le mémorandum d’entente entre les gouvernements des États du G8, le gouvernement ukrainien et la Commission européenne, signé le 25 décembre 1995.

A partir de la signature du mémorandum de Budapest, en dépit des problèmes économiques, des procédures politiques au sein du pays, malgré plusieurs violations des accords de Budapest par la Russie (notamment le conflit autour de l’île Touzla en 2003), l’Ukraine respectait pleinement ses engagement internationaux et les principes du développement non-nucléaire. Actuellement, tenant compte que la Russie a brutalement violé l’intégrité territoriale de l’Ukraine en annexant la Crimée et en occupant une partie des régions de l’Est, elle continue à attiser le conflit en soutenant le séparatisme. La communauté internationale doit prendre des mesures efficaces pour protéger la liberté et l’indépendance de l’Ukraine autant que prévenir la déconsidération de l’idée de renoncement à l’armement nucléaire.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 25 Mar - 13:44

Eux aussi sont pris "la main dans le pot de confiture":

Ооps! Russian terrorists "forgot" to withdraw self propelled howtizers, artillery and MRLS and got caught by #OSCE!



______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 26 Mar - 16:58

Landsbergis: "les sanctions contre la Russie portent leurs fruits"
On l'a toujours dit . . .

Ukraine: Washington craint que la Russie ne relance le conflit armé

Le Saint-Siège toujours mobilisé pour la paix en Ukraine
Au moins c'est une "aide" morale . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Ven 27 Mar - 1:35

La frégate furtive française " La Fayette" vient d'arriver à Odessa.
Cette nouvelle génération de navire furtif est armé de 8 missiles mer-mer Exocet, 1 Système anti-aérien Crotale naval avec 16 missiles en soute, 1 canon à tir rapide de 100 mm , 2 canons de 20 mm F2 - et 1 hélicoptère NH-90 de lutte anti-sous marine.
La frégate La Fayette est déployée depuis fin janvier 2015 en Méditerranée orientale afin de recueillir du renseignement sur cette zone au cœur de l’actualité, dans le cadre des fonctions stratégiques de prévention et de connaissance-anticipation. Au terme de cet entraînement bilatéral,  le La Fayette a repris sa patrouille, son déploiement se poursuivant jusqu’au mois d’avril.
Au cours de leurs missions en Méditerranée orientale, les bâtiments de guerre français conduisent régulièrement des entrainements avec les pays riverains, mais également avec des navires alliés présents dans la zone afin d’améliorer notre interopérabilité et d’être en mesure d’effectuer des opérations conjointes ou en coalition.
Sources : Etat-major des armées
Droits : Ministère de la Défense




Dernière édition par Caduce62 le Ven 27 Mar - 19:41, édité 2 fois
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 27 Mar - 9:59

Au fait, quelqu'un a le motif de cette "visite" à Odessa?

Crise ukrainienne : la Pologne se prépare au pire des scénarios

Fidèle allié de Kiev, la Pologne joue un rôle de premier plan dans le déroulement de la crise ukrainienne. Malgré le cessez-le-feu du 15 février, Varsovie reste sceptique et se prépare à une nouvelle escalade du conflit. Analyse.



Soutien aux manifestants de la place Maïdan en décembre 2013, accueil des troupes de l'OTAN sur son territoire, appel à des sanctions vis-à-vis de la Russie, la Pologne prend part activement à la défense de son allié ukrainien. Cependant, la posture politique de cet État d'Europe centrale, qui partage une frontière terrestre de 529 km avec l'Ukraine, est peu traitée par les médias.

Les deux pays partagent des liens politiques, mais également historiques et culturels étroits depuis le XIVème siècle, date à laquelle les territoires occidentaux de l'Ukraine actuelle furent intégrés au sein du royaume de Pologne-Lituanie. Cette entité politique disparaîtra à la fin du XVIIIème siècle avec la partition du pays entre la Russie, l'Autriche-Hongrie et la Prusse. Il faudra attendre la fin de la Première Guerre mondiale pour que les deux pays retrouvent leur indépendance. Le territoire polonais couvrira alors à cette date 200 km de l'actuelle Ukraine. Les frontières entre les deux États seront à nouveau modifiées par Staline à la fin de la Seconde Guerre mondiale avec l'approbation des puissances occidentales. L'Ukraine, alors annexée au sein de l'URSS pendant la Guerre froide, héritera ainsi de ce découpage territorial à la chute de l'Union soviétique.     

Ce bouleversement des cartes n'a pas affecté les relations cordiales entre les deux États durant ces dernières décennies. La crise qui embrase l'Ukraine a même provoqué un rapprochement significatif de ces deux États qui ont combattu contre la Russie à de nombreuses reprises afin de sauvegarder leurs indépendances.     

Cessez-le-feu : Varsovie reste sceptique

Le 15 février dernier, à l'issue de négociations entre le tandem franco-allemand et le président russe Vladimir Poutine, accompagné de son homologue ukrainien Petro Porochenko, un cessez-le-feu est décrété en Ukraine. Cependant, d'après un rapport des Nations unies, près de 800 violations à cet accord ont été enregistrées.

Dans un contexte de reprise des hostilités, Varsovie se retrouve au premier plan dans ce conflit régional, et se prépare à une nouvelle escalade de la crise. Le 2 février dernier, Ewa Kopacz, Premier ministre du gouvernement polonais, affirmait que «la priorité est la sécurité de la Pologne et des Polonais ». Ses déclarations ont fait écho à celles de son prédecesseur, Donald Tusk, désormais président du Conseil européen. Ce dernier a ainsi déclaré qu'une consultation des partenaires européens serait en cours afin de lancer des sanctions contre la Russie, et donc de forcer cette dernière à abandonner sa politique de soutien aux séparatistes pro-russes.     

Inquiété par une possible escalade du conflit, Varsovie se prépare à un renforcement de son dispositif de défense militaire par une série de mesures annoncées par le ministre de la Défense, Tomasz Siemoniak. Un programme de formation militaire pour tout citoyen polonais volontaire a été lancé, et l'entraînement des réservistes a également été intensifié selon les déclarations du ministre. Au total, Varsovie prévoit une hausse des dépenses militaires à hauteur de 42 milliards d'euros sur les dix prochaines années.     

Varsovie/Moscou : un dialogue toujours tendu

La menace pour la stabilité de la Pologne est prise au sérieux par le gouvernement, qui n'a pas oublié la déclaration de Vladimir Poutine en 2014 : « les troupes russes pourraient être à Varsovie en deux jours si je le voulais ». Si cette affirmation ne semble être qu'une énième provocation du président russe contre un pays membre de l'Union européenne, elle aura eu pour conséquence de crisper davantage le dialogue avec les autorités polonaises. En effet, les conséquences de l'histoire mouvementée entre les deux États résonnent encore, tel un écho dans leurs relations diplomatiques. La Russie est toujours perçue comme un ennemi historique de Varsovie depuis la partition de la Pologne en 1795. Ce long et douloureux héritage a abouti à la création d'une forte méfiance à l'égard de Moscou.
 

Aujourd'hui, l'implication du Kremlin dans la crise ukrainienne est considérée comme un retour de l'expansionnisme russe, qui menacerait à terme la sécurité du pays. C'est dans ce contexte que la Pologne a annoncé le renforcement de son plan d'aide au gouvernement ukrainien avec l'envoi d'instructeurs supplémentaires auprès de l'armée gouvernementale. La lutte contre les séparatistes pro-russes, ajoutée au maintien de la pression contre Moscou, est perçue par Varsovie comme le meilleur rempart pour la stabilité de la Pologne.     

Cette stratégie d'aide au gouvernement ukrainien puise également ses racines dans l'histoire polonaise. Selon l'historien polono-britannique Norman Davies, dans son ouvrage Heart of Europe : The past in Poland's present, la politique de soutien aux adversaires du Kremlin est devenue une caractéristique de la stratégie de défense polonaise. De la guerre russo-japonaise en 1904 au conflit de Tchétchénie qui a marqué les deux dernières décennies, la Pologne a toujours pris le parti des opposants de Moscou afin d'assurer son indépendance et sa sécurité.     

La Pologne vulnérable face aux représailles russes

Toutefois, derrière cette politique teintée de russophobie se cache une volonté de stabiliser l'Ukraine. Les autorités polonaises souhaitent ainsi apaiser la région en forçant le Kremlin à stopper son soutien aux forces séparatistes. Ewa Kopacz et son gouvernement tentent ainsi d'éviter une escalade incontrôlée de la crise qui aurait de graves répercussions sur la stabilité de la Pologne.

La dépendance de Varsovie aux importations russes, notamment dans le secteur énergétique, rend la diplomatie polonaise vulnérable à une riposte russe. Si l'on observe les chiffres du commerce extérieur polonais, on peut apercevoir que les importations de pétrole et de gaz naturel représentent 90% de l'approvisionnement du pays. Par ailleurs, la Russie est le sixième pays importateur de produits polonais pour un montant annuel de 7,7 milliards d'euros. Durant l'été 2014, en représailles aux sanctions occidentales à l'issue de l'annexion de la Crimée, Vladimir Poutine fermait le marché russe aux produits agricoles européens en évoquant des raisons sanitaires. Cette décision a ainsi touché les producteurs de pommes polonais, et causé une perte de 400 millions d'euros pour la Pologne.     

Il convient enfin de rappeler que contrairement aux idées reçues, l'Ukraine ne représente qu'un partenaire économique mineur pour la Pologne comparé au poids du commerce extérieur avec la Russie.     

La sécurité de la Pologne et des Polonais menacée ?

Varsovie s'inquiète d'un nouvel embrasement du pays en raison de la présence d'une importante minorité polonaise dans la région. Selon les chiffres de l'Atlas de l'Ukraine du chercheur François de Jabrun, la minorité polonaise représente 0,3% de la population totale soit 144 000 individus.

Les flux migratoires sont également au centre des préoccupations polonaises. Le pays partage une frontière terrestre de 529 km avec l'Ukraine, ce qui représente une destination de premier choix pour les réfugiés politiques. Selon une enquête du quotidien polonais Rzesczpospolita auprès de l'Office des étrangers, 28 000 requêtes de permis de séjour et 2300 demandes de statut de réfugié ont été déposées en 2014. Il s'agit d'un afflux de migrants important pour un pays qui n'est plus habitué à un tel enjeu depuis la Seconde Guerre mondiale. De ce fait, tout nouvel embrasement du conflit représenterait un flux supplémentaire d'individus qui pourrait représenter un facteur de déstabilisation de l'économie polonaise, actuellement en plein essor. Cet argument est toutefois controversé. Des experts tels que Stanisław Kluza, ancien ministre et président de la Commission de surveillance financière polonaise, affirment qu'un nouvel afflux de réfugiés ukrainiens serait une opportunité pour la Pologne de pallier le vieillissement de sa population et le recul de la natalité.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Ven 27 Mar - 10:54

Caduce62 a écrit:La frégate furtive française " La Fayette" vient d'arriver à Odessa.
Cette nouvelle génération de navire furtif est armé de 8 missiles mer-mer Exocet, 1 Système anti-aérien Crotale naval avec 16 missiles en soute, 1 canon à tir rapide de 100 mm , 2 canons de 20 mm F2 - et 1 hélicoptère NH-90 de lutte anti-sous marine.



A tous les potes qui ont des copines habitant Odessa, prévenez-les de résister à la tentation de toucher les boules pompons rouges Evil or Very Mad Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 27 Mar - 13:15

Et bien, pendant que les français font la parade à Odessa, les belges, eux agissent:

Belgian #F16 at #22BLT #Malbork #Poland in Baltic #airpolicing

Encore deux russes hier dans la Baltique. Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 27 Mar - 13:58

DNR passe au rouble russe:
Радіо 24

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Ven 27 Mar - 16:12

Matt a écrit:Et bien, pendant que les français font la parade à Odessa, les belges, eux agissent:

Belgian #F16 at #22BLT #Malbork #Poland in Baltic #airpolicing

Encore deux russes hier dans la Baltique. Laughing

Hé, hé, hé, j'ai pas fait le décompte dans notre partie de "baby-foot médiatique" amicale, Matt Laughing Laughing Laughing

On en est à combien dans le score France / Belgique ???

Attends un peu et tu vas voir quand notre super-frégate "La Fayette" va patrouiller à proximité de Sevastopol et couler grâce à ses "Exocet" tous les bateaux pourris de la flotte Russe de la Mer Noire, on en reparlera Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Cool
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 27 Mar - 23:37

En fait chacun à son rôle et je pense que la France est sur d'autres missions et difficile dans ce cas de "faire un match".
Hormis celà, je pense qu'éffectivement, la force de frappe française pourrait "donner une raclée" à la Russie.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Sam 28 Mar - 1:56

Matt a écrit:En fait chacun à son rôle et je pense que la France est sur d'autres missions et difficile dans ce cas de "faire un match".
Hormis celà, je pense qu'éffectivement, la force de frappe française pourrait "donner une raclée" à la Russie.
La frégate La Fayette est déployée depuis fin janvier 2015 en Méditerranée orientale afin de recueillir du renseignement sur cette zone au cœur de l’actualité, dans le cadre des fonctions stratégiques de prévention et de connaissance-anticipation. study
avatar
Caduce62

Messages : 3309
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Sam 28 Mar - 11:42

Matt a écrit:En fait chacun à son rôle et je pense que la France est sur d'autres missions et difficile dans ce cas de "faire un match".
Hormis celà, je pense qu'éffectivement, la force de frappe française pourrait "donner une raclée" à la Russie.

Non, c'est toujours de l'humour Matt !

On n'est pas là pour faire la guerre !!!

Et de toute façon, le seul bâtiment réellement "très dangereux" de la marine française, c'est le porte-avion "Charles de Gaulle" et il est engagé actuellement dans le Golfe Persique contre Daesh.
Par ailleurs, suite à la signature de la convention de Montreux (1936), les porte-avions ne peuvent franchir les détroits situés dans un même pays, ce qui explique qu'il n'y ait pas de porte-avions américains en Mer Noire...

Ci dessous lien vers un site Turc très intéressant où j'ai appris notamment les raisons de l'antagonisme historique Russie/Turquie et pourquoi la Turquie a accepté aussi facilement d'intégrer l'OTAN :

http://ovipot.free.fr/les_detroits_et_la_convention_de_montreux__1936__113.htm
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum