L'invasion Russe en Ukraine

Page 23 sur 40 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 31 ... 40  Suivant

Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Jeu 27 Aoû - 12:31

La Pologne doit être prête à accueillir des "centaines de milliers" d'Ukrainiens, a expliqué le président polonais Andrzej Duda, interrogé par le quotidien allemand Bild dans son édition de jeudi sur la réticence de la Pologne à accueillir des Syriens.

"La Pologne, en tant que membre de l'Union européenne veut se montrer solidaire mais concernant les réfugiés nous avons un problème particulier en raison du conflit en Ukraine", a-t-il indiqué, avant une visite vendredi en Allemagne.

"S'il y a de nouveau une escalade du conflit, encore plus de réfugiés vont venir chez nous. Déjà maintenant, il y a des indications selon lesquelles des centaines de milliers d'Ukrainiens veulent fuir (en allant) chez nous. Les autres pays d'Europe doivent le prendre en compte quand ils parlent du degré de notre volonté d'aider", a-t-il dit en réponse à Bild qui soulignait que la Pologne, contrairement à l'Allemagne, n'accueille que peu d'Africains, Syriens ou ressortissants des Balkans.

Berlin estime devoir accueillir cette année 800.000 demandeurs d'asile, plus que tout autre pays de l'UE et quatre fois plus qu'en 2014, et réclame à ses partenaires une répartition équitable des réfugiés dans l'espace européen.

La Pologne a reçu 2.318 demandes d'asile d'Ukrainiens en 2014 contre 46 l'année précédente. Le nombre de demandes de visa temporaire de six mois est lui passé passé de 720.125 à 830.553 en 2014.

Varsovie a récemment accepté d'accueillir 2.000 migrants pour soulager l'Italie et la Grèce, mais ne partage pas les vues allemandes sur la nécessité de répartir les migrants entre les membres de l'UE en fonction de leur population et de leur niveau de richesse.

Le continent européen est confronté, selon Bruxelles, à la plus grosse crise migratoire depuis la Seconde guerre mondiale.
Caduce62
Caduce62

Messages : 7848
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Jeu 27 Aoû - 12:52

Lourdes pertes dans l'ATO sous les feux de l'artillerie Russo-terroriste depuis hier 16h00 : 7 morts et 30 blessés :


ATO Headquarters: Ukrainian troops in "M" sector suffer serious losses

27.08.2015 | 12:54

Ukrainian troops in the Mariupol "M" sector have suffered serious losses since last night, press officer of the "M" sector Yaroslav Chepurniy said on Thursday, according to Mariupol's city online news resource 0629. 

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 1440667129-7579
Photo from UNIAN
"We have very serious losses, the information on which will be announced later. The militants’ way of shelling is very similar to that of a professional Russian army," he said.
According to Chepurniy, from 16:00 on August 26 to 06:30 on August 27, there were 20 militant attacks in the "M" sector.
In particular, until 16:00 Kyiv time, the Russian proxies observed the ceasefire, but after that they were firing without breaks. Until midnight, there were 13 attacks in the sector – the militants used 152mm and 122mm artillery systems seven times, 82mm and 120mm mortars five times and Grad multiple rocket launchers once to shell ATO forces near the village of Novohnativka.
In addition, the Russian-backed mercenaries fired four times on the Ukrainian military in the village of Starohnativka, twice in the village of Chermalyk and once in the villages of Novohryhorivka, Prokhorivka, Bohdanivka, Lebedinske, Orlovske and Novoselivka Druha.
Chepurniy also said that the militants had acted by means of deceit – in order to stop Ukrainians from firing back, they would ask for a ceasefire every time after each of their seven attacks.
"Seven attacks occurred in the "M" sector from midnight on August 27. The militants fired four times on Bohdanivka, twice on Starohnativka and once on Chermalyk. The most powerful shelling occurred in Bohdanivka, where from 04:30 to 05:00 the militants were simultaneously firing 152mm self-propelled guns and 81mm mortars," the press officer said.
As UNIAN reported earlier, the combined Russian-separatist forces attacked Ukrainian army positions in eastern Ukraine 90 times overnight, using banned artillery systems 14 times, mortars 31 times, tank shells five times and multiple rocket launchers once.
Read more on UNIAN: http://www.unian.info/war/1115859-ato-headquarters-ukrainian-troops-in-m-sector-suffer-serious-losses.html




Secteur le plus visé : Starognativka, situé à 50 km au nord-est de Marioupol, défendu par le bataillon Donbass et le 40e Bataillon de l'Armée Ukrainienne qui a subi le plus de pertes : 5 morts !



Five Ukrainian soldiers were killed in fighting near Mariupol on Wednesday, the Donbas Battalion's press service said on Thursday. 



L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 1437987182-9192

volynnews.com
"Following intensified attacks by the enemy late last night, the fighters of the Donbas Battalion helped the 40th battalion of the Ukrainian armed forces to defend [the Ukrainian-controlled city of] Mariupol," the report says.
Five soldiers of the Ukrainian armed forces were killed in action and there were no casualties Donbas Battalion fighters, it said.
As UNIAN reported earlier, press officer of the "M" sector Yaroslav Chepurniy said on August 27 that Ukrainian troops in the Mariupol "M" sector had suffered serious losses.
According to him, from 16:00 on August 26 to 06:30 on August 27, there were 20 militant attacks in the "M" sector.

Read more on UNIAN: http://www.unian.info/war/1115871-donbas-battalion-five-ukrainian-soldiers-killed-near-mariupol.html

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Cnz2f010

Combattants volontaires du Bataillon Donbass portant un canon antichar sans recul SPG-9


Dernière édition par Krispoluk le Jeu 27 Aoû - 12:56, édité 1 fois
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Jeu 27 Aoû - 12:54

J'espère que ceux d'en face ont dégusté plus Evil or Very Mad
Caduce62
Caduce62

Messages : 7848
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 56
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Jeu 27 Aoû - 14:03

Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Ven 28 Aoû - 10:27

Echange de prisonniers en Ukraine

Douze soldats ukrainiens ont retrouvé la liberté près de Donetsk et de Sloviansk.

Ils étaient aux mains des séparatistes pro-russes dans l’est ukrainien.

Cette libération a été rendue possible dans le cadre d’un échange de prisonniers. Douze rebelles ont, eux aussi, pu rejoindre leur camp.

Les deux parties ont ainsi mis en place l’un des volets des accords de Minsk.

En février, Kiev et les séparatistes avaient conclu un cessez-le-feu. Cette trêve n’a jamais vraiment été respectée ces derniers mois, les deux camps s’accusant mutuellement de la violer.

Mercredi, de nouvelles discussions ont eu lieu à Minsk sous l‘égide de l’OSCE.

L’Ukraine et les rebelles ont prôné le respect du cessez-le-feu à partir du 1er septembre, date de rentrée scolaire en Ukraine.

Cependant, 7 soldats ont de nouveau été tués en 24 heures dans l’est du pays, a annoncé un porte-parole militaire ukrainien, ce jeudi.
6800 personnes sont décédées dans ce conflit depuis avril 2014.


Mais combien il en reste?

Petro Poroshenko and Jean-Claude Juncker: Peace process must be real, not fake in its nature

At the meeting in Brussels, President of Ukraine Petro Poroshenko and President of the European Commission Jean-Claude Juncker discussed prospects of the peaceful settlement in Donbas and emphasized the need for the full implementation of the Minsk agreements by all the parties.

Following the meeting with President of the European Commission Jean-Claude Juncker, President Petro Poroshenko emphasized that all parties to the Minsk agreements must take real steps and fulfill all the undertaken commitments to resolve the situation in Donbas. “We believe that the peace process must be real, not fake in its nature,” the Head of State noted.

In its turn, Ukraine complies with all provisions of the Minsk agreements and works over their implementation, as stated by the President. “We ensure the ceasefire regime, clear interaction with the OSCE, withdrawal of heavy weaponry and conduct the political process,” Petro Poroshenko stressed.

According to the President, constitutional process is also a component of Ukraine’s fulfillment of the Minsk agreements. The Head of State is hopeful that the Parliament will support constitutional amendments on decentralization suggested by him. “Thus, Ukraine will complete the fulfillment of the political component and we will wait for the discussion of the modality of the election process in Donbas” the President added.

At the same time, the President drew attention to the non-fulfillment of the agreements by Russia. “Russia doesn’t fulfill the Minsk agreements. Over the past day, 20 Ukrainian soldiers were killed, 7 of them by the artillery shelling prohibited by the Minsk agreements,” the President emphasized.

"The key to solving the current situation must be the immediate ceasefire, withdrawal of heavy artillery, immediate release of all hostages and immediate access to all the occupied territories, including the border, for the OSCE observers," Petro Poroshenko noted.

The President drew particular attention to the liberation of hostages. “I emphasized the demand to the Russian Federation to liberate all hostages, including Nadiya Savchenko and Oleh Sentsov, who was illegally sentenced in Russia for simply being Ukrainian,” he said.

Given the complicated developments in Donbas, the parties also discussed the consolidation of efforts for the achievement of peace in Ukraine. “We’ve discussed certain “red lines”, inter alia, non-holding of fake elections in Donbas on October 18 and November 1. We consider it a serious threat to the Minsk process and urge the Russian party to refrain from holding these elections,” the Head of State noted. The President expects further “introduction of personal sanctions against those responsible for the breach of the independence, sovereignty and territorial integrity of Ukraine, including the annexation of Crimea”.

When asked about the possible meeting in the Normandy format, the President noted that active communication in the mode of phone conferences is being held regularly. He does not rule out that "another phone conference can take place in the near future".

“We have a lot of topics to be discussed. I will certainly touch upon the liberation of Oleh Sentsov and other hostages, the issue of the ceasefire regime, civilian casualties, withdrawal of heavy weaponry and establishment of permanent OSCE posts that will guarantee compliance with the obligations,” the President said.

“France and Germany act according to the mandate provided by the EU Council and coordinate their actions with the United States and the EU leaders to ensure efficient implementation of the Minsk agreements in the course of the TCG meetings and the phone conversations in the Normandy format,” Petro Poroshenko added.

At the same time, the Head of State emphasized that “there will be no Minsk-3”, for there is a whole set of the Minsk agreements. “They are really comprehensive. The only thing to be done to achieve peace in Ukraine is to fulfill them,” Petro Poroshenko stressed.

The President also informed: Ukraine will start constantly raising the issue “either the establishment of the peacekeeping mission under the decision of the UN Security Council, or the establishment of the EU special mission”, which will also be submitted for consideration by the EU countries.

The President thanked for the unity demonstrated by our European partners and noted that the positions of the EU, France and Germany clearly confirm that “Ukraine fulfills all its commitments”.

“An important signal of our unity is that there is no alternative to the Minsk process based on my Peace Plan and approved by the UN Security Council, EU Council and the entire world,” the Head of State stressed.

Petro Poroshenko also thanked the European Commission for supporting the Ukrainian initiatives on the fulfillment of the Minsk agreements and the constitutional process. “The assistance of the European Commission’s experts is extremely important for us. I am pleased that my evaluation of the situation coincides with that of Jean-Claude Juncker,” the President said noting the importance of today’s meeting.

In his turn, the President of the European Commission expressed content with the visit of the Ukrainian President. “The Minsk agreements must be fulfilled. First of all, it is related to Russia, because it doesn’t seem that the Russian party observes its commitments on the stabilization of the situation in Ukraine,” he emphasized.



Ukraine Constantly Will Raise Issue On Engaging Peacekeepers In Donbas – Poroshenko

Ukraine will constantly raise the question on having peacekeepers in Donbas, based on the decision of the UN Security Council for the effective performance of the Minsk agreements. 
            
The President of Ukraine Petro Poroshenko said this during a joint press conference with the European Commission President Jean-Claude Juncker during a working visit to the Kingdom of Belgium, reports the press service of the President.

According to Poroshenko, from now Ukraine will be constantly raising question “on introduction of peacekeepers under the UN Security Council’s decisions for the effective implementation of the Minsk agreements, or use of a special EU mission”, which will also be submitted for the discussion between the EU countries.

Poroshenko has once again stressed that peacekeepers are not an alternative, and should assist in the implementation of the provisions of Minsk II.

Also, during the visit to Brussels President of Ukraine agreed on the visit of European experts in the field of security to Donbas.

“We agreed that the European security specialists will arrive in Donbas in September,” – President.

For your information, President Poroshenko said that Russia must fulfill its undertook obligations and rejected the possibility of Minsk-III.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Sam 29 Aoû - 21:12

Ukraine: un sommet sera tenu «dans les prochaines semaines»

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 1050125-vladimir-poutine-angela-merkel-francois
Agrandir
Vladimir Poutine, Angela Merkel et François Hollande
PHOTO ARCHIVES AP

Angela Merkel, François Hollande et Vladimir Poutine, qui se sont entretenus par téléphone samedi, jugent «utile» la tenue «dans les prochaines semaines» d'un sommet consacré à la situation en Ukraine, selon la présidence française.

Le chef de l'État français, la chancelière allemande et le président russe ont fait «un point sur la mise en oeuvre des mesures adoptées à Minsk» en février, a annoncé la présidence dans un communiqué.

«Ils ont réaffirmé leur attachement au Format Normandie( Merkel, Hollande, Poutine et le président ukrainien, NDLR)», indique l'Élysée.

Une réunion de François Hollande, Angela Merkel avec le président ukrainien Petro Porochenko lundi à Bruxelles, sans M. Poutine, avait suscité des interrogations sur les raisons de son absence après un regain récent de violences dans l'est séparatiste prorusse.

Preuve que le dialogue se poursuit à quatre pour tenter d'endiguer ces violences, Mme Merkel, M. Poutine et M. Hollande ont indiqué samedi «qu'un nouveau sommet dans le Format Normandie pourrait s'avérer utile dans les prochaines semaines», d'après le même communiqué.

Les trois dirigeants ont par ailleurs «fortement soutenu l'appel lancé en faveur d'un cessez-le-feu complet à partir du 1er septembre à l'occasion de la semaine de la rentrée scolaire», ajoute la présidence.

Selon son communiqué, «ils ont rappelé que le retrait effectif des armes lourdes et des armes d'un calibre inférieur à 100 mm devait être mené à bien dans les meilleurs délais» et souhaité que les observateurs de l'OSCE puissent mener leur «action librement» sur le terrain.

Les trois dirigeants ont également «évoqué la préparation des élections en Ukraine. Ce scrutin sera une étape majeure dans la mise en oeuvre des mesures de Minsk».

Les accords de paix de Minsk 2 conclus en février prévoient que des élections locales soient organisées dans la zone du conflit ukrainien avant fin 2015, en conformité avec la loi ukrainienne et les normes internationales.

Ces accords prévoyaient une trêve dans l'Est séparatiste prorusse, où plus de 6800 personnes ont péri depuis avril 2014. Mais la région connaît ces dernières semaines une recrudescence des violences dont Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité.

Selon le Kremlin, Vladimir Poutine a d'ailleurs exprimé samedi «son inquiétude à propos des bombardements continuels des villes du Donbass par l'armée ukrainienne et de la concentration des forces armées ukrainiennes le long de la ligne de démarcation».

Il a également insisté sur la nécessité d'un «dialogue direct entre Kiev et les représentants de Donetsk et Lougansk», ainsi que sur la levée du blocus économique imposée aux territoires séparatistes et sur l'importance de la mise en oeuvre de la réforme constitutionnelle en accord avec les représentants rebelles.

Mais comme le guébiste ira "parler" à l'ONU, il veut garder des cartes dans ses manches.
Ce sera sans doute après.

D'autre part:

Ukraine-Entretien téléphonique Biden/Porochenko

Le vice-président américain, Joe Biden, s'est entretenu au téléphone avec le président ukrainien, Petro Porochenko, et les deux hommes ont évoqué les combats qui ont opposé les séparatistes pro-russes aux forces loyalistes dans l'est de l'Ukraine, annonce vendredi la Maison blanche.
Au cours de cet échange, Joe Biden a critiqué les communiqués publiés par les dirigeants séparatistes qui ont fait part de leur intention de s'emparer de nouveaux territoires, dit le gouvernement américain.
Le regain de violences constaté dans l'Est au cours des 15 derniers jours laisse craindre un effondrement du cessez-le-feu conclu en février dernier.
Rebelles et forces gouvernementales s'accusent mutuellement depuis des semaines de violations répétées du cessez-le-feu conclu en février à Minsk.
Côté gouvernemental, on redoute particulièrement une offensive des séparatistes contre Marioupol. Cette ville industrielle d'un demi-million d'habitants située sur la mer d'Azov se trouve entre la Crimée, à l'ouest, et les territoires contrôlés par les séparatistes et la Russie, à l'est. 
(Ayesha Rascoe,; Nicolas Delame pour le service français)

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Sign110
Matt
Matt
Admin

Messages : 8986
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 59
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 31 Aoû - 12:26

Solution à deux Etats pour l’Ukraine ?

La chute de la bourse en Chine a attiré l’attention du monde entier sur le danger d’une crise économique mondiale. Etant donné que cette crise a déjà eu lieu il y a sept ans, et que les conséquences ont été graves, il n’est pas étonnant de voir que toutes les autres questions pressantes à l’ordre du jour ont été mises de côté.

Toutefois, le conflit en Ukraine continue de s’enflammer et l’accord “Minsk 2” (conclu à la suite des négociations entre le président russe Vladimir Poutine, le président ukrainien Petro Porochenko, la chandelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande) n’a pas été mis en place. Finalement, il semblerait que le monde accepte cette situation dans laquelle le conflit se poursuit de manière “moins puissante”, que le sang coule “raisonnablement”, que près de 50.000 soldats russes se trouvent à la frontière ukrainienne pour exprimer leurs intentions, et que 9.000 autres se trouvent en Ukraine, vêtus de différents uniformes.

Celui qui se concentre sur ce qu’il se passe en ce moment même en Ukraine peut facilement discerner deux phénomènes provocateurs. D’une part, l’annexion de la moitié de la Crimée par la Russie, un cas qui se produit encore au XXIe siècle en dépit de toute loi internationale et qui est pourtant considéré comme un fait accompli. D’autre part, Petro Porochenko nomme Mikheil Saakachvili gouverneur de la région d’Odessa. Celui-ci a tenu pendant neuf ans le poste de président de la Géorgie et a impliqué son pays dans un conflit avec la Russie pour finalement fuir la Géorgie après avoir été soupçonné de fraude.

Depuis sa nomination il y a deux mois, l’ancien président a dû renoncer à sa nationalité géorgienne pour obtenir la citoyenneté ukrainienne. Il est vrai que l’Ukraine est un Etat souverain et que le monde est satisfait du gouvernement pro-occidental de Porochenko, qui a remplacé celui de Viktor Ianoukovytch, mais il n’y a aucun doute que la nouvelle nomination du gouverneur d’Odessa a pour but de fâcher Poutine, et que cette décision était loin d’être sage.

La violence constante à Dontesk et Lougansk, l’impasse et la situation difficile dans lesquelles se trouvent les deux villes donnent lieu à des propositions complexes pour mettre un terme au conflit. Le sénateur John McCain, qui s’est rendu récemment dans l’est de l’Ukraine, a exhorté l’administration américaine de fournir des armes de défense aux Ukrainiens.

Il n’a pas expliqué ce qu’il adviendra de l’Ukraine si les Russes considèrent l’utilisation de ces armes comme un acte offensif. Il n'a pas expliqué non plus si l’armement ukrainien permettra au pays de tenir bon, seul face aux forces russes. Si ce n'est pas le cas, la seule solution au conflit est la voie diplomatique.

De manière étonnante, le Washington Post suggère d’envisager sérieusement la division de l’Ukraine. En effet l’est de l’Ukraine, qui est en majorité russophone et se sent proche de la Russie, représente une zone industrielle importante du pays, mais reste toutefois très pauvre. Le retrait de la souveraineté ukrainienne à l’est et son transfert aux autorités russes peut d’une part donner lieu à une entité annexée par la Russie ou créer une zone qui bénéficiera de son statut autonome. D’autre part, un Etat ukrainien verra le jour et pourra se comporter comme tout autre pays balte, rejoindre l’OTAN et l’Union européenne sans avoir à se confronter à la Russie.

Une autre solution serait de prendre conscience que la Russie est sincère lorsqu’elle affirme que l’OTAN ne fournira pas d’aide à l’Ukraine, et qu’il est nécessaire de reconnaître la présence d’une entité russe en Ukraine. Certains appellent l’Ukraine à reconnaître les rebelles (Kiev a discuté jusqu’à présent uniquement avec Poutine) et à discuter avec eux de l’avenir de la partie est du pays, tout en reconnaissant le russe comme langue officielle de l’Etat et en offrant une large autonomie aux régions de l’est, ainsi qu’à montrer leur volonté de s’investir dans leur économie médiocre.

Dans ce cas, la moitié de la Crimée gardera encore pour de longues années le même statut que l’Etat fédéré turc de Chypre, que seule la Turquie reconnaît, ou encore celui du plateau du Golan, considéré uniquement par Jérusalem comme territoire sous souveraineté israélienne.

L’autonomie d’une part, et la reconnaissance des droits des Ukrainiens russes, et le développement de leur culture distincte d’autre part, semblent être d’un point de vue externe le meilleur moyen d’assurer l’unité de l’Ukraine. Néanmoins, la question reste à savoir à quel point cette unité territoriale est-elle importante aux yeux des Ukrainiens. “Une solution à deux Etats” n’est pas nécessairement le meilleur remède à cette situation, et il se peut même que les belligérants n’en veulent pas. Pourtant, il n’est pas certain qu’il soit bon de s’en tenir à une souveraineté fictive sur l’ensemble du pays, et en tension constante avec la Russie. Il faut au plus vite entreprendre un “Minsk 3”, et décider des propositions. Il s’agit d’un défi auquel l’Europe ne peut y échapper.

Le Dr. Yossi Beilin est le président de Beilink Consulting Business. Il a été trois fois ministre. Il fut député de la Knesset pour les partis Avoda et Meretz. Il a été l'un des pionniers des accords d'Oslo, de l'Initiative de Genève et de Birthright (Taglit).

Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix l’UE (PSDC) – été 2015

. . .
Lviv (Ukraine). Extension du projet de reforme de police 
Après l’expérience, réussie, sur un secteur de la police régionale de Lviv, la mission consultative de l’Union européenne (EUAM Ukraine) a décidé d’étendre l’expérience à quatre nouveaux districts. Suivant l’exemple de la station de police de Sambir, les nouvelles équipes d’intervention agiront désormais dans les districts de Staryy Sambir, Turka, Zhovkva et Mostyska. Dans cette zone vivent 200.000 citoyens. Depuis juin, le poste de police de Sambir a significativement amélioré le temps de réaction de ces unités d’intervention, réduit à quelques minutes. Les citoyens ont doublé les appels à l’Unité d’intervention d’urgence, « preuve du renouveau de confiance en la Police » souligne-t-on à EUAM Ukraine. Voir la video explicative ici.
. . .

Pas de "volonté d'arrêter les hostilités" en Ukraine selon l'OSCE

Ni l'armée ukrainienne ni les rebelles prorusses ne respectent la trêve dans l'est de l'Ukraine, affirme le chef adjoint de la mission de l'OSCE. "Les violations sont devenues la norme", ajoute Alexander Hug, qui ne voit aucune volonté d'arrêter les hostilités.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 3e9bc66e24838174b6555cc7724dcd40
"Il n'y a pas de volonté d'arrêter les hostilités en Ukraine", affirme le chef adjoint de la mission de l'OSCE, Ale

(ats) Le retrait des armes lourdes, l'autre point principal des accords de paix de Minsk, n'est pas respecté non plus, déclare dans un entretien diffusé lundi par La Liberté et Le Courrier, le Suisse Alexander Hug. "Les deux camps violent le cessez-le-feu à parts égales", selon lui.


M. Hug pointe le manque de confiance entre les belligérants comme le principal obstacle à un retrait des armes. "Sans confiance, il n'y aura pas de résultats positifs".

Il note cependant que la ligne de front est relativement stable depuis la prise de Debaltseve par les séparatistes "en parfaite violation des accords de Minsk, juste après leur signature", le 12 février.



Le codirecteur de la mission spéciale d’observation de l’OSCE en Ukraine relève également que les 525 observateurs déployés dans la région sont régulièrement menacés de mort par les prorusses. "Nous sommes systématiquement empêchés d'accéder à la frontière" entre l'Ukraine et la Russie par les insurgés qui en "bloquent physiquement l'accès", notamment en pointant leurs armes sur les observateurs.



"Il y a certainement des gens qui ne tiennent pas à ce que l'on fasse état de ce qui se passe dans leur secteur", explique M. Hug. Il rapporte aussi que plusieurs véhicules de l'OSCE ont été incendiés et qu'un "obus qui n'avait pas explosé a été un jour jeté dans l'une de nos voitures". D'autres observateurs, poursuit-il, ont été agressés, certains enlevés et l'un d'entre eux blessé dans un bombardement en juillet.



Mais même si les combats rendent la mission "difficile", l'OSCE n'a pas l'intention de se retirer. "Nous sommes déterminés à rester dans les régions de Donetsk et de Lougansk", affirme le Suisse.



Les accords de paix de Minsk 2 conclus en février prévoyaient une trêve dans l'Est séparatiste prorusse, où plus de 6800 personnes ont péri depuis avril 2014. Mais la région connaît ces dernières semaines une recrudescence des violences, dont Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité.



L'OSCE a notamment pour tâche de vérifier les zones de détention d'armes à la fois dans les territoires contrôlés par l'armée ukrainienne et dans ceux sous la domination des rebelles.


Ukraine: la décentralisation de l'Etat en débat au parlement

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 000_Par7820194_0
La Rada, le parlement ukrainien, en séance, le 13 mars 2014.

Le Parlement ukrainien débute ce lundi 31 août une journée cruciale alors qu'un projet de réforme constitutionnelle incluant une décentralisation de l'Etat doit être voté. Il prévoit entre autres l'adoption d'une loi spéciale sur le statut des territoires occupés par les séparatistes du Donbass. Mais le projet est loin de faire l'unanimité.

Avec notre correspondant à Kiev,  Sébastien Gobert

Est-ce un grand pas en avant vers une liberté accrue dans pour les collectivités territoriales ukrainiennes ? Ou est-ce la porte ouverte à un autoritarisme renforcé du gouvernement central ? Au Parlement ukrainien, la coalition au pouvoir se déchire sur les amendements constitutionnels initiés par le président Petro Porochenko.

Celui-ci met en avant des changements qui autorisent la création de communautés de communes aux pouvoirs élargis, ou encore la disparition du poste de gouverneur de région, nommé directement par la présidence. Ses critiques dénoncent des procédures de contrôle vicieuses qui renforceraient en réalité les prérogatives du président, et risquent de créer des concurrences d'autorité dans les régions. Le parti réformateur Samopomitch considère que la réforme est le résultat d'un diktat international, à la fois des Occidentaux et des Russes, pour paralyser l'Etat ukrainien.

Des concessions assez généreuses seraient accordées aux territoires séparatistes par une loi spéciale toujours en préparation, ce qui promet des débats encore plus houleux. Mais aujourd'hui, il s'agit avant tout du reste de l'Ukraine. Le pays doit décider dans quel type d'Etat il souhaite vivre.

Plus fun:

Sur le toit d'un train, il "surfe" de wagons en wagons



Pasha Bumchik est un jeune Ukrainien de 18 ans, qui a une passion bien singulière : le "train surfing". Son hobby, plus souvent réalisé dans les films d'action et sécurisé au maximum, Pasha s'y adonne sans filet. Armé d'une caméra, il montre comment il déjoue les clôtures du métro de Kiev, saute sur le toit d'une rame à l'arrêt et saute de wagons en wagons, avant de descendre "normalement" du train, aggrippé entre deux voitures.

Laughing
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 31 Aoû - 13:31

Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Lun 31 Aoû - 16:10

Oui, et ces manifestations physiquement violentes ne sont bien entendu pas acceptables dans un pays qui se veut démocratique.

Et en français sur cette information : 

(Belga) Au moins 90 membres des forces de l'ordre ont été blessés lundi dans les heurts devant le Parlement ukrainien à Kiev, a indiqué le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov qui a accusé les membres du parti d'extrême droite Sboboda d'avoir provoqué la police.
"Près de 90 personnes ont été blessées devant le Parlement", a écrit M. Avakov sur sa page Facebook, accusant les nationalistes du parti Svoboda d'avoir lancé "plusieurs engins explosifs" sur les forces de l'ordre. 
Des heurts ont éclaté devant le parlement à Kiev entre la police et des manifestants qui protestent contre le projet de réforme constitutionnelle controversé donnant davantage d'autonomie à l'Est rebelle. 
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Lun 31 Aoû - 16:14

Et encore sur ce dernier évènement :

Autonomie pour l'est de l'Ukraine: le Parlement bloqué, protestations dans la rue

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 75280499_71814137
© BELGA
(Belga) Des députés ukrainiens ont bloqué lundi l'accès à la tribune du Parlement pour empêcher le vote du projet de réforme constitutionnelle qui prévoit davantage d'autonomie aux territoires séparatistes de l'Est prorusse, un texte qu'ils qualifient d'"anti-ukrainien" et de "pro-Poutine".
Plusieurs centaines de militants du parti nationaliste Svoboda manifestaient pour leur part devant le Parlement protestant eux aussi contre cette réforme, alors que le mouvement d'extrême droite Pravy Sektor a déclaré avoir bloqué la circulation dans la rue devant l'assemblée monocamérale. 

L'accès à la tribune où siège le président du Parlement a été bloqué par des parlementaires du Parti radical, qui font partie de la coalition pro-présidentielle mais refusent de soutenir ce projet, qu'ils jugent "pro-Poutine", selon le site de cette formation. 

Le parti Samopomitch, aussi membre de la coalition soutenant le président Petro Porochenko, s'est également prononcé contre cette réforme, pourtant exigée par les alliés occidentaux de Kiev qui y voient un moyen d'apaiser le conflit armé ayant fait plus de 6.800 en seize mois. Petro Porochenko a rencontré pendant le week-end des députés faisant partie de la coalition mais opposés à cette réforme pour les convaincre de changer d'avis. 
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 31 Aoû - 16:27

Kiev : une réforme constitutionnelle tourne à la bataille rangée: un mort, une centaine de blessés

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 3249746-704889-jpg_3032243

L'adoption par les députés ukrainiens d'un projet de loi octroyant une plus grande autonomie aux régions séparatistes de l'est de l'Ukraine a tourné lundi à l'affrontement entre policiers et manifestants nationalistes, faisant un mort et une centaine de blessés devant le Parlement.

Le président Petro Porochenko va s'adresser à la nation après ces violences sans précédent dans la capitale ukrainienne depuis le soulèvement pro-européen de Maïdan, réprimé dans le sang par le précédent régime prorusse, qui a finalement été renversé début 2014.

Au moins 90 membres des forces de l'ordre ont été blessés lors de ces heurts avec des manifestants nationalistes, notamment du parti d'extrême-droite Svoboda, opposés à l'adoption par les députés en première lecture d'un projet de réforme constitutionnelle visant à octroyer davantage d'autonomie aux régions séparatistes de l'Est prorusse, selon le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov.


Un membre de la Garde nationale a succombé sur la table d'opération à une blessure par balle, selon le ministre et la porte-parole de la Garde nationale.

Quatre personnes ont des blessures graves "aux yeux, au ventre, au cou et aux jambes", a par ailleurs précisé Arsen Avakov alors que la police de Kiev a de son côté fait état de jusqu'à 100 blessés, dont plusieurs graves.



Le ministre de l'Intérieur a accusé les membres de Svoboda d'avoir lancé "plusieurs engins explosifs" sur les forces de l'ordre.



Des journalistes de l'AFP ont vu des manifestants, dont des militants de Svoboda jeter de nombreuses grenades fumigènes sur la police qui défendait l'enceinte du Parlement.

Un engin explosif lancé depuis la foule de plusieurs centaines de manifestants est tombé devant l'entrée principale du Parlement faisant des blessés, essentiellement des membres de forces de l'ordre mais aussi plusieurs journalistes, a constaté un journaliste de l'AFP.





- Projet de réforme controversé -





Le ministère de l'Intérieur a affirmé qu'il s'agissait d'une grenade de combat et a déclaré que la personne l'ayant jetée faisait partie d'une trentaine de personnes interpellées après les heurts.

Le journaliste de l'AFP a vu au moins 20 blessés, dont 19 en uniforme policier et de la Garde nationale, d'abord allongés à même le sol, certains dans des flaques de sang. Plusieurs blessés étaient inconscients au moment où leurs collègues ont commencé à les porter à bout de bras vers les ambulances.
L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 3249749-704889-jpg_3032298<img itemprop="url" d-src="/images/2015/08/31/3249749-704889-jpg_3032298.jpg" />
Des affrontements entre les forces de l'ordre ukrainiennes et des manifestants nationalistes, devant le Parlement ukrainien à Kiev le 31 août 2015 © SERGEI SUPINSKY AFP



Faute de place dans les ambulances, plusieurs blessés ont dû être placés dans des voitures de police, parfois dans le coffre, a constaté une journaliste de l'AFP.

Avant l'explosion, plusieurs dizaines de manifestants et policiers en étaient venus aux mains devant le Parlement, les protestataires tentant de percer le cordon de sécurité autour de l'assemblée.

Les violences ont éclaté peu après l'approbation par le Parlement en première lecture d'une réforme donnant plus d'autonomie à l'Est séparatiste en proie à la guerre.

Un total de 265 députés, contre un minimum requis de 226, ont voté en faveur de cette décision lors d'une séance houleuse, pendant laquelle des députés opposés à ce projet qu'ils considèrent "anti-ukrainien" et "pro-Poutine" ont bloqué l'accès à la tribune parlementaire et scandé "Honte!".
L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 3249750-704889-jpg_3032297<img itemprop="url" d-src="/images/2015/08/31/3249750-704889-jpg_3032297.jpg" />
Des affrontements entre les forces de l'ordre ukrainiennes et des manifestants nationalistes, devant le Parlement ukrainien à Kiev le 31 août 2015 © SERGEI SUPINSKY AFP



L'adoption de ce projet de réforme avait été exigée par les alliés occidentaux de l'Ukraine qui y voient un moyen d'apaiser le conflit armé ayant fait plus de 6.800 en seize mois.

Beaucoup en Ukraine ont toutefois dénoncé cette réforme comme une tentative de légaliser de facto le contrôle par les rebelles d'une partie de l'est industriel du pays.



Le projet de réforme octroie davantage de pouvoirs aux conseils des élus régionaux et locaux, notamment ceux situés dans la zone actuellement sous contrôle rebelle. Le projet de loi autorise notamment l'organisation d'une "police populaire".



Mais contrairement aux attentes des séparatistes, il ne confirme pas définitivement le statut de semi-autonomie des territoires sous leur contrôle. Selon le texte, ce statut doit être déterminé par une loi séparée et seulement pour une durée de trois ans.



Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Lun 31 Aoû - 16:30

Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe

Quatre chasseurs américains F-22 sont arrivés à Spangdhalem en Allemagne, le 28 août 2015. Washington qui n’est toujours pas satisfait de l’attitude de la Russie sur le dossier ukrainien augmente d’un cran son niveau de présence militaire en Europe avec le déploiement pour la première fois du très secret avion de combat F-22 Raptor.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 F22_patrouille_2-873dcL’arrivée du F-22 Raptor en Europe change la donne dans la crise ukrainienne© Lockheed-Martin

Dans la partie de poker diplomatique qui se joue entre les pays occidentaux et la Russie sur le dossier ukrainien, Washington avait déjà au cours de l’année écoulée joué la carte aérienne en déployant en Allemagne un escadron de A-10, les fameux « tueur de chars ». Cette fois la pression exercée par le gouvernement américain monte encore d’un cran avec l’arrivée en Allemagne d’un détachement de quatre F-22 Raptor [1] appartenant au 95th Squadron de Tyndall (Floride). Les appareils se sont posés vendredi 28 août sur la base allemande de Spangdahlem. Un déploiement justifié ainsi outre Atlantique : «  l’activité militaire de la Russie en Ukraine est une source d’inquiétude pour nous et nos alliés européens  », explique Deborah James cadre dirigeant de l’US Air force avant d’ajouter : « Ce premier déploiement du F22 sera l’opportunité pour nos pilotes de s’entrainer avec nos partenaires de l’Otan en Europe tout en affirmant notre volonté d’assurer nos alliés de notre engagement total pour la sécurité et la stabilité en Europe  ».

Jusqu’à présent, le gouvernement américain se contentait de déployer des F-16 et des F-15 en Europe afin de rassurer les pays baltes et la Pologne. Des appareils performants mais qui ne sont pas capables de faire le poids face aux défenses sol-air russes modernes tels que les batteries sol-air moyenne portée S-300. Ils seraient aussi à la peine pour dominer les meilleurs appareils de combat russes du moment, SU-27, SU-35, MiG-31 et SU-34 que Moscou met en première ligne.

L’arrivée du F-22 Raptor change totalement la donne pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que le F-22 a été conçu précisément pour faire pièce aux appareils russes cités plus haut. Sa philosophie est simple : « Voler plus vite et plus haut que ses adversaires pour mieux les dominer. Voir loin sans être vu, pour tirer le premier  ». [2] Par ailleurs, même si cela n’est pas sa vocation première, le F-22 est le seul appareil américain capable de neutraliser les appareils de conception russes, en combat rapproché. [3] Son radar APG-77 et son ensemble de guerre électronique intégré ALR94 en font un espion rêvé pour détecter les cibles aériennes ou terrestres tout en survolant une zone hostile, autant d’informations précieuses pour les forces de l’alliance Atlantique présentes sur le théâtre d’opérations.

Et à ce jour l’équivalent russe du F-22, le T-50 de Sukhoi, n’est pas prêt. On pense que plusieurs années seront encore nécessaires pour mettre au point le système d’arme et les moteurs de ce nouvel appareil « made in Russia ». Bref, pour Moscou, le coup est rude. L’arrivée dans le secteur européen du F-22 Raptor signifie tout simplement la perte à coup sûr de la supériorité aérienne. Une supériorité qui est pourtant la clé des opérations militaires modernes. [4]

Reste que pour les partenaires de l’Otan, s’entrainer avec un appareil aussi particulier que le Raptor ne sera pas une mince affaire. En effet, discrétion électro magnétique oblige, le Raptor n’est pas à proprement parler un appareil « communiquant » ; il faudra par exemple pour les pilotes de Rafale français ou de Typhoon anglais, trouver un moyen d’échanger des informations tactiques en temps réel avec les pilotes de F-22. Un pari qui est loin d’être gagné d’avance quand on connaît la volonté farouche du Pentagone de protéger les secrets du F-22.

Aerobuzz.fr

Notes
[1Le F-22 Raptor est le chasseur par excellence, il est aussi l’avion de combat le plus cher avec un prix dépassant largement les 150 M$ pièce (300M$ si on inclut les couts de développement).

[2La première arme du F-22 Raptor est sa furtivité radar. Il est capable à tout moment d’évoluer ou bon lui semble sans risquer de se faire accrocher par les conduites de tir adverses. Ses formes et les matériaux utilisés ainsi que son concept d’emploi privilégient la discrétion avant tout. Opérant à grande vitesse, plus de 950 km/h, et à haute altitude, près de 20 000 mètres, le F-22 est capable en toute discrétion de détecter avec ses capteurs passifs et son radar à faible probabilité d’interception, tout appareil évoluant dans un rayon de 300 km et de décocher ses missiles moyenne portée AIM-120 avec une précision redoutable.

[3Le F-22 dispose pour cela de deux moteurs F119 PW 100 de 156 KN de poussée pour une masse en ordre de combat avoisinant les 25 T. Ce rapport masse/puissance élevé, couplé à l’adoption de tuyères à poussée vectorielle, en font un véritable paquet de nerfs volant capable de manœuvres serrées et d’accélérations foudroyantes. . En cas de besoin, il peut même effectuer des frappes air-sol de précision avec des bombes dites « intelligentes » installées dans sa soute ventrale.

[4L’US Air force aligne environ 187 appareils de ce type. Sa production en série a cessé en 2012 mais l’outillage nécessaire à une relance de la chaine est conservé dans un dépôt spécial de l’armée américaine.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 1 Sep - 11:08

Moscow using non-Slavic soldiers in Donbas to prevent Russian-Ukrainian fraternization

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Buryatyi-740x3421
Ethnic Buryat soldiers of Russia's 5th Separate Tank Brigade of the 36th Army of the Eastern Military District, which fought in Debaltseve (Image: InformNapalm) 

The appearance of non-Russian fighters in the Russian “militias” in the Donbas is not a curiosity but rather a conscious Moscow policy to prevent any possibility of fraternization between ethnic Russians and Ukrainians, something that if it happened could undermine Moscow’s goals there, according to Andrey Okara.

Many journalists and commentators have treated sightings of Buryats, Chechens, or other non-Russians on the Russian side of the lines as a curiosity or even source of amusement, but in fact, the Russian analyst says, the dispatch and use of non-Russians in Ukraine is very much part of the Kremlin’s policy.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 536a23ffbf2f5_image11
Russian special forces from Chechnya (Image: joinfo.ua)

Kremlin political technologists and “the theoreticians of hybrid war from the General Staff and Ministry of Defense of the Russian Federation have come up with a very correct (from the point of view of the interests of the Kremlin) step.” They have worked to ensure that on the frontlines of the fighting, those on Moscow’s side are not ethnic Russians.

Instead, he continues, “on the side of the Russian world, fight not ethnic Slavs but non-Slavs – Chechens, Buryats, even Yakuts, Daghestanis and Ingush.”

Why is this happening? “Because,” Okara writes, “ethnic Russians, even the most pro-Putin and most committed vatniks … in an extreme situation always find a common language and point of contact with Ukrainians.” That doesn’t happen with Buryats and Chechens, on the one hand, and Ukrainians, on the other.

According to Okara, “there are many occasions when Russian ‘volunteers’ phone Ukrainian ‘fighters’ and say: well, guys, you’d best get away from here, we will be firing on you there.’ Such situations are not rare in the opposite direction as well,” the Russian commentator says. But again this doesn’t happen with non-Slavs.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Buryat-in-Donbas
An ethnic Buryat Russian soldier fighting in Donbas

He concludes his articles by saying that in this way “the Russian world has donned the mask of the Horde. Or perhaps alternatively,” it was always a horde but until now operating as the Russian world? Or even, “the Russian world is a slightly modified and externally Slavicized Horde?”

In the end, then, Okara too treats this as more an occasion for levity than as something serious. But there are three reasons for thinking that to the extent his analysis of Russian intentions in using non-Slavic soldiers is correct, this is likely to be a very serious development indeed.

First, and most immediately, it suggests real command and control problems in the “LNR” and “DNR” forces, that junior officers and men and possibly more senior ones as well are acting on the basis of the oft-expressed view that the Ukrainians they are fighting are not a separate nation but members of the same people as themselves.

If the ethnic Russian militants are acting in that way, this could make it more–not less–difficult for the Donbas regimes to advance and make it more not less probable that Moscow will ultimately have to intervene even more massively with regular troops if it wants to push Ukrainian forces back.

Second, it means that the Kremlin has some real doubts about the loyalty of precisely the ethnic group in whose name it claims to act, the ethnic Russians. If it feels compelled to use non-Russians as a kind of modern Janissary force, such a policy will infuriate some Russians – and especially military commanders — even as it may lead non-Russians to make demands.

And third, over time, any fraternization between Russian fighters and Ukrainian forces could lead to the spread of ideas of the Ukrainian revolution first to these fighters and then back into Russia itself when these fighters return home, perhaps the Kremlin’s worst nightmare of all in the current situation.

Irrefutable evidence of Russian armed aggression against Ukraine was presented by the Presidential Administration


L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Dokazy-860x597

Deputy Head of the Presidential Administration Andriy Taranov and Head of the Security Service Vasyl Hrytsak presented what they described as irrefutable evidence of Russian Armed Forces’ participation in hostilities in the Donbas Region and violation of the Minsk agreements to journalists. The evidence was gathered by Ukrainian intelligence and confirmed by the intelligence of Ukraine’s international partners.

Detailed documentary materials were presented which confirm a constant and deliberate violation of the main provisions of the Minsk agreements by Russian occupation forces concealed by statements of Russia about the necessity of a peaceful resolution to the conflict, said the officials.

These materials were also presented today to the diplomatic corps present in Ukraine.

According to Ukrainian security officials, a radical change in Russian participation in hostilities in the east of Ukraine took place in summer 2015. The Ukrainian Armed Forces are now confronting not mixed Russian terrorist groups, but structured military units of the Russian regular army. Nevertheless, Putin’s regime keeps denying Russia’s involvement in the conflict in the east of Ukraine as well as the participation of Russian Armed Forces and special services.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 UKMTS_infografika_bojoviki-na-donbasi
Thus, according to the Head of the Security Service of Ukraine, a powerful occupation ground formation has been established in the occupied territory of the Donbas Region by the military leadership of Russia. The core of this formation is represented by two army corps that are ready to conduct active offensive operations, but are undergoing training for defensive operations. The general operational management of the formation, as well as the coordination of its actions, are directly performed by the General Staff of the Russian Armed Forces. The staff of the Southern Military District and the 12th command reserve are in charge of force generation, recruitment, training, and logistics of the Russian occupation troops in the Donbass Region, stated the officials. The staff of the 1st and the 2nd Army Corps (AC) directly manage the actions of their subordinate units and are located respectively, with the 1st AC located in Donetsk and the 2nd AC located in Luhansk.

Thus, ATO forces in the Donbas confront the full-fledged military units of the Armed Forces of the Russian Federation, where a large number of heavy weapons and military equipment are concentrated. The staggered accumulation of large amounts of petroleum, oil, and lubricants, as well as ammunition is being undertaken, presumably for active offensive operations, which would be supported by bringing additional units of the Armed Forces of the Russian Federation into the territory of Ukraine according to the plan of the General Staff of the Russian Armed Forces.

The Deputy Head of the Presidential Administration and the Head of the Security Service emphasized that the intensification of hostilities in eastern Ukraine coincides with the intensification of terrorism and sabotage, as well as reconnaissance groups of the enemy in the northern regions of Ukraine, and in particular in the Odessa and Mykolaiv Regions. However, the day-to-day activity of the special services of Ukraine prevents the Russian terrorist leaders’ plans from becoming reality, said the representatives.

According to them, the organizational and staff structure of the formations and units of the two army corps is based on Russian mobilization patterns. The territorial defense battalion is comprised of volunteers from the occupied territories of Ukraine and mercenaries from Russia and other countries. Russian generals and officers perform their tasks in the occupied territories of Ukraine on a rotational basis with replacement after a period of 3 to 6 months.

Particular attention is drawn to the fact that since early 2015, all Russian officers and generals involved in the hostilities in the east of Ukraine also perform the remote management of the Russian occupation forces from Russian territory and have corresponding cover-surnames to sign military documents. These were made up to conceal Russian servicemen and avoid criminal responsibility in the future.
This practice was applied by the Soviet Union in Spain from 1936 – 1940 when the Red Army generals had cover-surnames during their engagement there.

In general, the Russian occupation forces’ numbers are as follows in the territory of Ukraine: over 33 thousand persons and approximately nine thousand servicemen of units of the Russian regular army. In total, the military reserve consists of 21 tactical groups of the Armed Forces of the Russian Federation (15 battalion and six company groups).

In addition, 53 tactical groups from the Armed Forces of Russia (39 battalion and 14 company groups) are concentrated near the borders of Ukraine, numbering 50.5 thousand servicemen.
Satellite images of the concentration of Russian occupation forces in the territory of Ukraine represent irrefutable evidence, stated the government officials.
 
To strengthen the formations of the Russian occupation forces in eastern Ukraine, Russia secretly brings personnel, equipment, and logistical tools into Ukrainian territory, stated the representatives.

The Ukrainian intelligence has materials documenting Russian occupation forces’ violation of the basic provisions of the Minsk agreements related to the withdrawal of heavy weapons.

Thus, irrefutable satellite images demonstrates the presence of over 100 mm caliber artillery systems in firing positions at the 25 kilometer zone along the contact line of the parties.

According to available data, 20 artillery batteries of the Russian occupation forces, which are armed with more than 120 guns and restricted caliber howitzers, are involved in alert activities and fire strikes on the ATO positions.

The average intensity of shelling of ATO forces’ positions by the Russian occupation forces is approximately 60 times per day. Meanwhile, the number of shelling incidents is increasing significantly in preparation for and during the offensive operations of the enemy as well as the day before the talks in the Minsk and Normandy format.
 

Russia`s Military Aggression Against Ukraine: Evidence of the Russian Armed Forces Involvement in Combat Actions in Donbas and Violation of the Minsk Agreements from UAReforms

L’armée régulière russe en Ukraine. Enquête et infographies.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Rus_in_Ukr_EN_social-01

Lorsque les ingénieurs et inventeurs français Paul de Faget de Casteljau et Pierre Etienne Bézier ont modélisé la courbe de Bézier, au milieu du siècle dernier, ils n’ont probablement pas pensé qu’au 21ème siècle, sur le même continent que leur France natale, à l’ère des courbes idéales, des véhicules électriques et du jazz numérique, une nation européenne commencerait une guerre contre son pacifique voisin avec lequel il possédait des siècles des liens culturels, économiques et familiaux.



Déjà plus d’un an, l’équipe d’InformNapalm s’est engagée dans la collecte systématique des données prouvant que cette guerre n’est pas l’œuvre d’un groupe marginal, mais de l’armée russe, l’armée régulière de la Fédération de Russie. Le plus étrange est que les principales sources ne sont pas les déclarations d’experts ou d’enquêteurs, mais les soldats russes eux-mêmes.

Le psychisme d’une personne en bonne santé est fait ainsi qu’il est toujours à la recherche de justifications pour ses actions, y compris quand elles sont aussi terribles que l’assassinat de son voisin.

Actuellement, la seule explication que nous avons pour les actions des soldats russes qui sont très actifs dans les réseaux sociaux et qui accumulent les preuves contre eux-mêmes, est leur parfaite conscience de l’abîme dans lequel est tombée la propagande du Kremlin. Les photos qu’ils publient ainsi que leurs collègues et les résidents locaux servent à se justifier envers eux-mêmes et à trouver le soutien de leurs amis en ligne.

Tout ce qui nous restait à faire était de procéder à un travail méticuleux de recherche, de documentation, de tri, d’identification et de géolocalisation de leurs photos, ainsi que porter cette vérité à la connaissance au monde entier, dans les langues des pays où la vérité sur la guerre en Ukraine n’est pas ou peu connue. Nous ne l’avons pas fait que pour illustrer la participation réelle du régime de Poutine dans la guerre faite dans le Donbass, mais aussi pour aider la société russe à prendre conscience d’elle-même, quand viendra le temps de le faire. Si l’illumination ne venait pas, ce travail resterait toujours la chronique de la chute d’un grand empire insensée.

Le point de départ de chaque courbe est la caserne de départ de l’unité militaire respective dans notre base de données sur le territoire de la Fédération de Russie (colonne « unité » dans la base de données)». Le point final est le lieu de la participation des militaires de cette unité sur le territoire de l’Ukraine (colonne « incidents« ). Nous vous proposons donc de regarder de vos propres yeux les « courbes de Bézier » de cette guerre, de découvrir notre base de données, et peut-être de réfléchir à la recherche des moyens de parvenir à la victoire. À la victoire de l’esprit sur la force physique.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Rus_in_Ukr_EN-01
Cette base de données n’est pas définitive. Elle sera complétée et modifiée. L’image sera bientôt disponible également en français.
La base de données complète en huit langues est accessible sous le lien permanent
présence russe.
 
Par l’équipe InformNapalm
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 1 Sep - 12:08

Alors, excellent article très fourni et fourmillant d'informations Alexandre ! Je n'ai pas encore tout lu et analysé !!! Entre parenthèses on voit que tu ne travailles pas et tu n'as que ça à faire de rechercher de l'info sur le net Laughing Laughing Laughing (ça c'est ma vengeance pour hier Twisted Evil )

Je me permettrai de faire juste 2 remarques sur ces articles :

1) Le fait d'envoyer des "asiatiques" ou caucasiens dans le Donbass, c'est pas seulement la raison de la supposée "fraternisation" avec les Ukrainiens mais aussi et surtout le fait que les "convois200" qui reviennent au fin fond de la "Sibéro-Mongolie" ou en Tchétchénie sont beaucoup moins "visibles" pour l'opinion Russe. On se rappelle des quelques remous qui ont surgi quand on a enterré subrepticement les "p'tits gars" de la 76e division parachutiste de la Garde de Pskov dans le cimetière local...

2) L'évaluation des effectifs entre "militants" et "troupes régulières russes" sur la carte, dans le Donbass et en Crimée me parait irréaliste : effectifs russes et terroristes sous-estimés selon moi au Donbass (ils doivent être au total de 50 à 55.000 au Donbass) et sur-estimée en Crimée, pas plus de 30 à 35.000 hommes de troupes régulières russes selon moi...

Bon, je n'ai pas de sources à vous citer hein ! C'est juste une estimation personnelle par recroisement d'infos...

Cela dit, ça ne change pas grand chose au problème de fond, je vous l'accorde Evil or Very Mad
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 1 Sep - 12:19

Tantôt je voyais "mon" soldat ukrainien annoncer qu'ils ont été bombardé le 29 . . . à partir de Crimée. Twisted Evil
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 1 Sep - 12:32

Александр a écrit:Tantôt je voyais "mon" soldat ukrainien annoncer qu'ils ont été bombardé le 29 . . . à partir de Crimée. Twisted Evil

Ouh là, attention à ce genre de "témoignage" à prendre avec des pincettes de grande longueur !!!!

Autant la version russe : "c'est les patriotes du Donbass qu se défendent face à l'agression de Kiev" peut arriver (avec beaucoup de mauvaise foi) à passer encore au niveau international, autant un bombardement de la frontière de Crimée perpétré par l'armée Russe serait considéré immédiatement comme un "casus belli" par l'Ukraine et l'ONU, attendu que la Russie a affirmé sur tout les tons que la Crimée était maintenant un territoire Russe, ce qui n'a jamais été fait pour le Donbass jusqu'à présent Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Je te rappelle qu'entre Mariupol et Djankhoï, frontière de la Crimée, il y a quand même plus de 250 km... Difficile de justifier qu'il y a eu une "erreur de tir" de l'artillerie à cette distance  Mad Mad Mad
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 1 Sep - 13:01

Je viens d'aller revoir, il dit bien que son bastion à été bombardé à partir de Crimée.
Bon, il est peut-être stationné près de la Crimée, il ne dit pas (bien sûr) où il est.

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 CNyRLKfWEAAsSwp
No comment!! Evil or Very Mad
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 1 Sep - 13:24

Donne tes sources, je vais aller y voir !
Mais cette affaire me semble on ne peut plus obscure...
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 1 Sep - 13:54

Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mar 1 Sep - 15:04

ЗСУ - НАША ГОРДІСТЬ!

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 CN0NZ6pU8AAXdIK

Тим часом на фронті, за минулу добу, жодного загиблого та жодного пораненого військовослужбовця!

Pas de tué ou de blessé hier.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 1 Sep - 16:30


Bon, j'ai été voir sur le lien que tu m'as donné mais je n'y ai trouvé aucune allusion à un bombardement à partir de la Crimée ???

Est-ce que je dois changer de lunettes ???

Par ailleurs leur explication : les russes ont adopté une organisation militaire calquée sur la Waffen SS durant la 2e guerre mondiale est on ne peut plus fumeuse et non étayée quand on connaît l'histoire, c'est juste du "spectaculaire pour servir la propagande" (Ukrainienne !)
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 2 Sep - 7:43

Krispoluk a écrit:

Bon, j'ai été voir sur le lien que tu m'as donné mais je n'y ai trouvé aucune allusion à un bombardement à partir de la Crimée ???

Est-ce que je dois changer de lunettes ???

Par ailleurs leur explication : les russes ont adopté une organisation militaire calquée sur la Waffen SS durant la 2e guerre mondiale est on ne peut plus fumeuse et non étayée quand on connaît l'histoire, c'est juste du "spectaculaire pour servir la propagande" (Ukrainienne !)
Il s'agissait du lien vers les "commandeurs" russes. Wink
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Александр le Mer 2 Sep - 12:42

Війна на Донбас'і може відновитися після виступу Путін'а в ООН – експерт

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 CN4zVTmXAAENLe3

Bien sûr!!

Alors pourquoi:

Les chars brûlés de la 5ème Brigade blindée des Forces armées de Russie près de Debaltseve

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 4-id4628-03

La nouvelle étude menée par InformNapalm révèle certains détails de la participation de la 5ème Brigade blindée des Forces armées de Russie dans la guerre dans le Donbass. Nous rappelons que le 2 mars, 2015, le journal édition russe Novaïa Gazeta publiait une entrevue avec le pilote de char russe Dorji Botomounkouïev publié, envoyé dans le Donbass avec son bataillon.
Les informations sur le déplacement d’une unité de la 5ème Brigade blindée de la région militaire de l’Est de la Russie dans la région de Rostov (unité N°46108, basée à Oulan-Oudé) et sa participation dans les combats dans le Donbass a été fournie par InformNapalm pour la première fois en novembre 2014 et janvier 2015, bien avant la publication de l’entrevue avec le pilote de char russe (voir les liens ci-dessous).
L’occasion d’aborder cette question à nouveau a été une photo que nous avons trouvée sur le portail Internet LostArmor et qui nous donne l’occasion de faire un lien et de rattacher un char détruit en Ukraine à la 5e brigade blindée russe.
Parmi d’autres choses, il est dit dans l’entretien mentionné avec Dorji :

  • J’avais un très bon char… pas seulement un 72, mais le 72B. Et le « B » se caractérise en ce qu’il dispose du viseur 1K13.
  • Mais le commandant avait de la malchance… Quand vous tirez du char… Un char est une machine capricieuse : il arrive que le tir soit lent à venir. Tu crois avoir tiré mais il n’a pas tiré. Il ne tire pas, le char ne tire pas et c’est tout.
  • Le char a tiré, puis le second et après il y a un moment d’attente. Et vous êtes pris pour cible par les Ukrainiens. Et c’est fini. Le commandant a sauté dans son char et il est parti. Il a détruit un char et le second l’a eu, lui.. L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Dorji2

À partir du récit de Dorji, nous avons entrepris la recherche de deux chars russes T-72B avec le viseur « 1K13 » détruits dans la zone de Debaltseve. Les photos de ces chars que l’on cherchait ont été découvertes sur le site Web LostArmor sur les liens suivants: http://lostarmour.info/armour/item.php?id=4628 et http://lostarmour.info/armour/item.php?id=4629.
L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 11901677_113763525641497_1557643154_o L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 3-id4628-02   L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 14
A en juger par l’une de ces photos, il s’agit d’un char T-72BM (T-72B Modèle 1989) avec les caractéristiques viseurs de nuit « 1K13 », protection dynamique « Contact-V », absence de la dite jauge de vent « Deux-BC ».
Un certain nombre de facteurs font penser que les chars détruits peuvent être identifiés comme les véhicules de la 5e Brigade blindée dont a parlé Dorji Batomounkouïev dans son entretien :

  • Sur les photos et dans l’entretien, il est question du char T-72B (modèle 1989) avec le viseur de nuit « 1K13 » (ce char est souvent mentionné dans diverses sources comme T-72BM) ;
  • Les chars ont été détruits près du village de Logvinovo (une ville clé dans les combats autour de Debaltseve), et la date de leur destruction correspond également ;
  • Sur les photos figurent deux chars détruits, comme indiqué dans l’entretien, le deuxième est le char du commandant de bataillon (les chars ont brûlés, la trappe est ouverte, les tourelles sont en place).

D’après les informations existantes, les chars T-72B (modèle 1989) font partie de l’équipement officiel de la 5e Brigade blindée autonome. Comme confirmation, nous proposons quelques photos de l’album photo de la 5e Brigade blindée (groupe : https://vk.com/club25820264, Archives Groupe : https://archive.is/q51sI. Album photo du groupe : https://vk.com/album-25820264_131815522, Archives : https://archive.is/GJWC7).
L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Nado
L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Screenshot4   L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Screenshot3
 
Voir les autres liens sur le thème :

 
Ce texte a été rédigé spécialement par Michel Net pour InformNapalm.
Александр
Александр

Messages : 5390
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Leuven, België

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mer 2 Sep - 13:04

Très bonne trouvaille Alexandre comme souvent Smile 

Aucun doute n'est possible mais comme toujours, Moscou va démentir !
C'est fou ce que les touristes de Bouriatie apprécient particulièrement le Donbass comme lieu de villégiature depuis une année ! Dommage que leurs "camping cars" soient d'aussi mauvaise qualité pour flamber aussi facilement sans raison Laughing Twisted Evil 

Bon à part ça, j'aimerai savoir qui a réussi à se "les faire" parce que c'est quand même un "top" de l'industrie d'armement soviétique ce T72B avec des protections améliorées (caissons "Kontakt-1" en renforcement de la tourelle) et blindage de caisse en acier lamellaire de 200mm, équivalent de 600mm en acier ordinaire !!!

Bon, sont pas si manchots que ça finalement dans l'armée Ukrainienne Evil or Very Mad
Krispoluk
Krispoluk

Messages : 7115
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Mer 2 Sep - 15:51

Les sanctions européennes ont été prolongées :

Ukraine: l'UE va prolonger les sanctions contre des personnalités impliquées dans le conflit
 
(Belga) Les ambassadeurs des 28 Etats membres de l'Union européenne sont convenus mercredi de prolonger de six mois, jusqu'au 15 mars 2016, les sanctions décrétées contre des personnalités ukrainiennes et russes pour leur implication dans le conflit dans l'est de l'Ukraine, a appris l'AFP de sources concordantes.
 
"Il y a un accord politique", a indiqué l'une de ces sources au sein des institutions européennes. Les ambassadeurs se sont "mis d'accord pour renouveler l'application des sanctions pour six mois, jusqu'au 15 mars de l'année prochaine", a précisé la même source. Ces sanctions, qui visaient environ 150 personnes et 37 entités, privées de visa pour l'UE et dont les avoirs ont été gelés, arrivaient à expiration le 15 septembre.
 
Kiev, l'Otan, l'UE et Washington accusent la Russie d'envoyer des troupes et des armes aux rebelles séparatistes prorusses qui combattent l'armée ukrainienne dans le Donbass. Le conflit a fait plus de 6.800 morts en seize mois. Moscou a toujours démenti toute implication. Outre les chefs politiques et militaires des rebelles, plusieurs membres du gouvernement russe et personnalités proches du président Vladimir Poutine figurent sur cette liste "noire" de l'UE.
 
Arkady Bakhine et Anatoli Antonov, respectivement Premier vice-ministre de la Défense et vice-ministre de la Défense, y ont été inscrits en février. Le riche homme d'affaires russe Arkady Rotenberg, présenté comme "une connaissance de longue date" de Vladimir Poutine et son ancien partenaire de judo, y figure aussi, tout comme plusieurs membres de la Douma. La Russie a riposté en rédigeant sa propre "liste noire" de personnalités européennes indésirables, interdites d'entrée sur son territoire. Au total, 89 noms, dont ceux d'anciens chefs de gouvernement, de hauts responsables de la défense et de parlementaires, critiques de la politique de la Russie, y figurent. En juin dernier, l'UE avait déjà prolongé les lourdes sanctions imposées l'année dernière contre des pans entiers de l'économie russe, jusqu'à fin janvier 2016.
Thuramir
Thuramir

Messages : 2946
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion Russe en Ukraine - Page 23 Empty Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 40 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 31 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum