L'invasion Russe en Ukraine

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Mer 8 Avr - 23:07

https://twitter.com/Conflict_Report/status/585549834381348864

Colonnes de chars T72 à Rovenky, les russes continuent à masser des troupes, ce n'est certainement pas pour faire des barbecues avec le retour du printemps...


Je rappelle au passage que 2 à 3 soldats ukrainiens sont tués quotidiennement dans ce que l'on appelle pudiquement un "cessez le feu"...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Ven 10 Avr - 21:49

Trois informations, l'une pour la guerre dans le Donbass et les deux autres concernant la politique grecque, l'UE et la Russie.



Amnesty dénonce les meurtres de soldats ukrainiens capturés par les rebelles prorusses
jeudi 9 avril 2015

(Belga) L'ONG des droits de l'homme Amnesty international a dénoncé jeudi les "exécutions sommaires" de soldats ukrainiens capturés par des séparatistes prorusses dans l'Est, exigeant une enquête "rapide et impartiale".
Amnesty cite dans un communiqué le cas du soldat ukrainien Igor Branovytski qui avait combattu à l'aéroport de Donetsk, torturé et tué en captivité. "Une vidéo postée sur Youtube montre qu'il avait été frappé au visage. Il est resté en captivité jusqu'à sa mort", a indiqué Amnesty ajoutant que de nombreux témoignages indiquent qu'il a été "tué à bout portant par un chef rebelle". 

Son corps a été remis à sa famille début d'avril, qui l'a enterré à Kiev le 3 avril. Les services de sécurité ukrainiens ont ouvert une enquête sur son meurtre. 

Amnesty indique avoir vu des images des corps d'au moins trois autres soldats ukrainiens, exécutés selon l'ONG d'une balle dans la tête. Ces soldats avaient été faits prisonniers entre le 12 et le 18 février par les combattants prorusses à Debaltseve, noeud stratégique passé sous contrôle des rebelles en février après des combats acharnés malgré l'instauration d'une trêve le 15 février. 

Amnesty cite l'entretien téléphonique, publié le 6 avril par l'hebdomadaire ukrainien anglophone Kyiv Post, avec un chef rebelle répondant au nom de guerre Motorola qui y affirme "avoir tué 15 soldats" ukrainiens capturés par ses troupes. "Cette 'confession' choquante d'un combattant séparatiste jointe aux preuves vidéo et aux témoignages soulignent le besoin urgent d'une enquête indépendante" sur toutes les accusations d'abus dans le conflit ukrainien, a déclaré Denis Krivocheïev, direteur d'Amnesty pour l'Europe et l'Asie centrale. 

Interrogée sur les accusations d'Amnesty, une responsable séparatiste a "démenti les rumeurs selon lesquelles des prisonniers de guerre ont été tués dans la DNR", la république autoproclamée de Donetsk. 


La Russie évoque un possible assouplissement de l'embargo alimentaire pour la Grèce
mercredi 8 avril 2015


(Belga) Le ministre russe de l'Economie, Alexeï Oulioukaïev, a évoqué mercredi la possibilité d'assouplir pour la Grèce, à l'occasion de la visite d'Alexis Tsipras à Moscou, l'embargo alimentaire imposé à l'Union européenne en raison de la crise ukrainienne.
"Nous évoquerons cette question en profondeur demain (jeudi) lors d'une rencontre du Premier ministre Dmitri Medvedev avec le Premier ministre grec à laquelle je participerai", a déclaré M. Oulioukaïev, cité par les agences russes. "Nous avons préparé une série de propositions en rapport avec l'embargo et les avons soumises à la discussion", a-t-il ajouté. 

La Russie a imposé en août dernier un embargo sur la plupart des produits alimentaires des pays qui la sanctionnent pour son rôle dans la crise ukrainienne, en particulier l'UE dont les agriculteurs sont fortement affectés. La Grèce s'oppose aux sanctions occidentales imposées contre Moscou. 

La Commission européenne a rappelé mardi à Athènes que la politique commerciale était "une compétence exclusive de l'Union européenne". "Nous attendons des Etats membres (...) qu'ils parlent d'une seule voix à nos partenaires commerciaux, y compris la Russie", a précisé Daniel Rosario, le porte-parole de la Commission en charge des dossiers liés au commerce.



Tsipras appelle à "abandonner le cercle vicieux des sanctions" contre la Russie
mercredi 8 avril 2015



(Belga) Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a appelé mercredi aux côtés du président russe Vladimir Poutine à Moscou à "abandonner le cercle vicieux des sanctions" prises par l'Union européenne à l'encontre de la Russie pour son rôle dans la crise ukrainienne.
"Pour résoudre cette crise profonde (en Ukraine), il faut abandonner le cercle vicieux des sanctions, qui ne contribuent pas à la défense du droit international", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse commune retransmise à la télévision russe.


Selon lui, le respect et la mise en oeuvre des accords de paix de Minsk reste "la clé" de la résolution de ce conflit dans l'Est de l'Ukraine, qui a fait plus de 6.000 morts en un an. M. Tsipras a également déclaré que l'économie grecque avait "grandement souffert" de l'embargo alimentaire décrété par la Russie l'été dernier dans le cadre de sa politique de contre-sanctions. Le Premier ministre grec a en outre rejeté les mises en garde de ses partenaires européens sur sa visite de deux jours à Moscou en pleine crise ukrainienne, qui a provoqué une dégradation des relations entre l'Union européenne et la Russie.


"La Grèce est un pays souverain et a le droit inconditionnel de mener une politique internationale multiforme et à utiliser son rôle politique en tant que pays européen, méditerranéen et balkanique", a-t-il lancé. "Il y a une nécessité de revenir au dialogue sur une nouvelle architecture de sécurité (internationale). Et personne ne peut imaginer que la Russie n'y participe pas", a indiqué M. Tsipras, promettant que la Grèce favoriserait la création de "ponts de coopération et de dialogue" entre l'UE et la Russie.
avatar
Thuramir

Messages : 2165
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 10 Avr - 23:50

Ben tiens, très étonnant!! 
Ils n'ont pas "bénéficié" des largesses poutiniennes?

Là où ça vaut dix:

La Russie appelle l'UE à faire appliquer les accords existants sur l'Ukraine  Shocked Shocked Shocked

S'ils commençaient eux à respecter ces accords?

L'Union européenne (UE) devrait se concentrer sur la mise en oeuvre des accords déjà conclus sur la crise ukrainienne plutôt que d'en concevoir de nouveaux, a indiqué ce jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"La tâche principale qui nous incombe, ce nous incluant l'UE et toutes les institutions européennes, est de faire appliquer intégralement les accords de Minsk du 12 février, ce n'est pas de détourner l'attention avec de nouvelles initiatives", a déclaré M. Lavrov à l'issue d'une rencontre avec son homologue belge Didier Reynders.

M. Lavrov a souligné que le processus de paix dans la région orientale ukrainienne du Donbass n'arriverait jamais à son terme si de nouvelles mesures étaient constamment suggérées.

En outre, il a indiqué que l'adoption par Kiev d'une loi sur le "statut spécial" du Donbass violait l'accord et avait "compromis les pourparlers de paix avec les dirigeants indépendantistes de Lougansk et Donetsk".

Tandis que Moscou s'efforce de convaincre les insurgés de ne pas se retirer de l'accord de Minsk, l'Europe doit influer sur Kiev de la même manière, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M. Lavrov a appelé le Conseil de l'Europe à porter son attention sur la crise humanitaire ainsi que sur la situation des droits de l'homme dans l'est de l'Ukraine.

Plus tôt dans la journée, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine a confirmé que M. Lavrov participerait à la réunion ministérielle quadripartite prévue à Berlin lundi pour discuter de la mise en oeuvre de l'accord de cessez-le-feu de Minsk.

Alors que par ailleurs:

Un dirigeant rebelle n’exclut pas une reprise de la guerre en Ukraine

Le dirigeant rebelle prorusse Alexandre Zakhartchenko accuse Kiev « d’ignorer totalement les accords de Minsk » et n’exclut pas une reprise de la guerre dans l’est de l’Ukraine, dans un entretien à l’AFP.

« Bien sûr, si Kiev viole les accords de Minsk, une reprise des hostilités n’est pas exclue. Et à en juger par les actions entreprises par les autorités ukrainiennes, Kiev ignore totalement ces accords », estime le « président » de la « République populaire de Donetsk » (DNR) autoproclamée par les séparatistes prorusses il y a un an.

Mercredi, l’OSCE a indiqué avoir « observé une augmentation du nombre des violations du cessez-le-feu dans la région de Donetsk ». Elle a fait état de tirs de mortiers, de chars, d’artillerie et même de lance-roquettes multiples GRAD, malgré le cessez-le feu conclu en février dans le cadre des accords de Minsk visant à mettre fin à un conflit qui a déjà fait plus de 6.000 morts.

A remarquer que l'OSCE se plaint de ne pouvoir accéder à certains sites tenu par les zozos.

Elu à la tête de la DNR en novembre dernier dans un scrutin que seule la Russie a jugé légitime, M. Zakhartchenko, 38 ans, reçoit en tenue militaire, dans un bureau orné d’icônes et d’un portrait du président russe Vladimir Poutine. Quand son téléphone portable sonne, c’est la musique de l’hymne soviétique (qui est aussi celle de l’hymne russe) qui se fait entendre.
Le dirigeant rebelle laisse entendre que la DNR pourrait elle-même relancer les hostilités afin de reprendre certaines villes qu’elle contrôlait et qui sont repassées sous l’autorité de Kiev après l’offensive ukrainienne de l’été dernier, notamment le port de Marioupol et Slaviansk.

« Il faut récupérer les territoires temporairement occupés. De préférence par des moyens pacifiques », souligne-t-il. M. Zakhartchenko considère que les accords de paix signés à Minsk prévoient leur retour automatique au sein de la DNR.

Interprétations des accords de Minsk

« Le désaccord fondamental que nous avons avec Kiev, c’est que nous comprenons qu’il doit y avoir une réforme constitutionnelle en Ukraine, via laquelle on nous rend les territoires temporairement occupés. Après quoi, nous vivons de manière autonome, en construisant nos relations avec l’Ukraine comme nous l’entendons. Je comprends qu’à Kiev, leur façon d’interpréter ces accords est totalement différente de la nôtre », a poursuivi le leader rebelle.

Sa conception des accords de Minsk semble quelque peu s’éloigner du texte signé en février dernier par les rebelles prorusses et les émissaires de Kiev avec la médiation du président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel en présence du président russe.

Pour M. Zakhartchenko, les accords de Minsk « ont reconnu l’indépendance de la DNR comme Etat », alors que le texte prévoit seulement une « décentralisation » des régions rebelles de Donetsk et de Lougansk, après une réforme de la Constitution ukrainienne d’ici la fin de l’année.

Quant au contrôle de la frontière avec la Russie, censé revenir entièrement à Kiev dans « toute la zone du conflit », selon le texte de l’accord, il n’en est pas question pour le dirigeant de la DNR. « Pourquoi l’Ukraine devrait-elle contrôler la frontière ? Ce sont nos gardes-frontières qui vont la contrôler, conformément aux accords de Minsk », assure-t-il. Les rebelles tiennent actuellement plus de 400 km de la frontière avec la Russie.

‘L’URSS était un grand pays’ 

La Russie envoie-t-elle des unités militaires et du matériel pour aider les rebelles, comme l’affirment Kiev et les Occidentaux ? M. Zakhartchenko dément catégoriquement, en évoquant seulement des volontaires russes, « y compris d’anciens militaires ou des militaires qui donnent leur démission pour venir combattre ».

A l’image d’autres responsables rebelles, M. Zakhartchenko cultive une certaine nostalgie de la défunte Union soviétique. « L’URSS était un grand pays et c’est une grande erreur qu’elle ait été détruite par la CIA et d’autres services secrets. L’Europe et d’autres pays en avaient une peur panique », dit-il.

Belle CCCP, quelle belle époque, tiens le guébiste ne dit pas que la chute de l'URSS est la plus grande catastrophe géopolitique?
Tout est dit Exclamation

Confirmation de ce qu'annonçait thuramir:

Les combattants prorusses d'Ukraine accusés de crimes de guerre par Amnesty

La nouvelle doctrine militaire de l'Ukraine met le cap sur l'Otan
Logique, non?

Les autorités ukrainiennes ont exposé jeudi leur nouvelle doctrine de sécurité qui dénonce "l'agression" russe dans l'est du territoire et vise à terme une adhésion à l'Otan, une perspective inacceptable pour Moscou. 

Entrer dans l'Alliance atlantique, a déclaré le chef du conseil de sécurité nationale, Oleksander Tourtchinov, constitue "la seule garantie extérieure fiable" pour préserver la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Cet objectif stratégique devrait à coup sûr susciter l'inquiétude de la Russie, qui voit comme une agression
l'expansion à ses frontières de l'alliance militaire dirigée par les Etats-Unis. 


Depuis le début de la crise en Ukraine, et l'éviction du président Viktor Ianoukovitch en février de l'année dernière,
des responsables russes ont évoqué à plusieurs reprises le risque de voir des bâtiments de guerre des Etats-Unis ou de
l'Otan basés dans la mer Noire. 


Dévoilant cette nouvelle doctrine militaire quinquennale lors d'une session du conseil de sécurité nationale, Tourtchinov
a expliqué ce changement stratégique par l'agression militaire de la Russie, qui a annexé la Crimée en mars 2014 et soutient
les séparatistes de l'Est. 


"Pour la première fois dans l'histoire, un membre permanent du Conseil de sécurité de l'Onu qui possède l'arme atomique se
sert de ce facteur pour intimider la communauté internationale et use de son potentiel militaire pour annexer et s'emparer du
territoire d'un pays européen", a-t-il dit. 


L'allusion à la bombe atomique s'appuie sur des déclarations de Vladimir Poutine qui, dans un documentaire diffusé le mois
dernier par la télévision russe un an après l'annexion de la Crimée, assure qu'il était prêt à mettre les forces stratégiques
russes en alerte. (voir ID:
nL6N0WH0MR


Face à cette menace, a poursuivi le chef du conseil de sécurité nationale, l'intégration européenne et euro-atlantique de l'Ukraine est désormais une priorité de la politique suivie par le gouvernement ukrainien, qui souhaite coordonner ses
forces armées et ses services de renseignement avec ceux des pays alliés.

CONFRONTATION AVEC MOSCOU
Cette nouvelle doctrine stratégique, qui doit encore être approuvée par le président Petro Porochenko, est la suite logique de 
l'abrogation, fin décembre, du statut de non-alignement, ou "statut hors bloc", adopté sous Ianoukovitch. 


Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait alors regretté une décision "improductive" qui, ajoutait-il, "ne fera
qu'aggraver la confrontation". 


Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, avait expliqué pour sa part que l'Ukraine, en
abandonnant ainsi sa neutralité, affichait sa détermination à se tourner vers l'Europe et l'Occident. "Cela mènera à notre intégration dans l'espace européen et euro-atlantique", déclarait-il. (voir ID:
nL6N0U71CJ


Trois jours plus tard, le Kremlin annonçait que Poutine avait promulgué une nouvelle doctrine militaire identifiant l'Otan comme principal risque extérieur pour la Russie. 


Du côté des Alliés, la question d'une adhésion de l'Ukraine, à laquelle s'opposent plusieurs pays de premier plan dont la France et l'Allemagne, n'est pas à l'ordre du jour, même si le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a affirmé lors du sommet de Newport, en septembre dernier au Pays-de-Galles, que nul pays tiers ne pouvait empêcher l'Alliance de poursuivre son élargissement. (voir ID:
nL5N0R62HS )

(Henri-Pierre André pour le service français)


© 2015 Thomson Reuters. All rights reserved.

A propos de l'Otan et du déploiement ces derniers jours relayé par Daniel Vishiany sur le blog d'Orkenny, l'OTAN communique:

Comments to the media by the NATO Spokesperson on NATO-Russia founding act, NATO Missile defence systems


S'ils prennent la peine de communiquer . . . 

A propos de d'Odessa:

L'Ukraine dit avoir interpellé 39 "saboteurs" prorusses

© epa.
Les autorités ukrainiennes ont annoncé jeudi avoir interpellé à Odessa (sud) 39 personnes qui y préparaient une rébellion prorusse, à la veille de la visite du président Petro Porochenko dans cette ville, théâtre ces derniers mois de mystérieuses explosions.

Le service de sécurité (SBU) a annoncé jeudi la mise en détention de 29 personnes qui préparaient selon lui une insurrection séparatiste prorusse dans cette ville portuaire, à l'instar de ce qui était arrivé il y a un an dans l'est du pays, dont une partie est toujours sous contrôle des rebelles. 

Ces hommes, qui disposaient d'un important arsenal d'armes et d'explosifs et agissaient sur ordre des leaders séparatistes de l'Est, planifiaient les meurtres d'un député et de plusieurs militants pro-européens, a assuré le chef du SBU Valentin Nalivaïtchenko. "Selon leur plan, cela devait être le début de la prise du territoire pour arracher Odessa et sa région de l'Ukraine et y créer une nouvelle quasi-république" autoproclamée, a-t-il poursuivi. 

Deux jours plus tôt, le SBU avait annoncé l'interpellation de dix autres personnes, tous des Russes, en les accusant de préparer des attentats à l'approche de vendredi, jour où Odessa, en présence du président Porochenko, va célébrer le 71e anniversaire de la libération de la ville des nazis.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Sam 11 Avr - 23:43

S'il fallait encore avoir des doutes:

La Russie fournit encore troupes et armes aux séparatistes, selon l'Otan


Agrandir
La situation reste tendue en Ukraine, où le cessez-le-feu prévu par ces accords est précaire et régulièrement bafoué sur le terrain.
PHOTO DIMITAR DILKOFF, AFP

La Russie fournit encore troupes et armes aux séparatistes en Ukraine selon l'OTAN, en dépit des accords de paix de Minsk signés en février, a rapporté un quotidien allemand.

«Nous constatons encore un soutien aux séparatistes - avec de l'armement, des troupes et de l'entraînement. La Russie fait encore passer des troupes et de l'armement d'un côté et de l'autre de la frontière ouverte avec l'Ukraine», explique un responsable de l'OTAN au Frankfurter Allgemeine Zeitung, dans son édition à paraître dimanche.

Ces déclarations interviennent alors que les chefs de la diplomatie ukrainien, russe, allemand et français se réuniront lundi soir à Berlin pour examiner le suivi des accords de paix de Minsk de février sur la crise ukrainienne.

La situation reste tendue en Ukraine, où le cessez-le-feu prévu par ces accords est précaire et régulièrement bafoué sur le terrain. Le retrait des armes lourdes n'est pas non plus en mesure d'être appliqué.

Des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont été envoyés pour une mission sur place. Mais ils se sont plaints mercredi de la limitation de leurs déplacements.

Du côté des Occidentaux, un possible envoi d'une mission de maintien de la paix pour soutenir celle de l'OSCE est de plus en plus régulièrement évoqué.

Plus surprenant:

Le Canada va déployer des troupes en Ukraine


Dans le cadre de l’Opération REASSURANCE, le Canada s’apprête à envoyer des militaires en Ukraine, face aux agissements de la Russie. (Archives/Sgt Nicole Kennedy/Bon Svc)

Selon ce qu’a appris 45eNord.ca, le gouvernement du Canada s’apprête à envoyer des troupes en Ukraine pour une mission non liée au combat.

Depuis plusieurs mois déjà, le ministère de la Défense nationale cherche à étendre la mission actuelle. L’Opération REASSURANCE se compose actuellement de deux volets: une force opérationnelle maritime (avec le NCSM Fredericton) et une force opérationnelle terrestre (actuellement le 3e Bataillon du Royal Canadian Regiment) qui participe à une série d’exercices.

À peine installé dans ses nouvelles fonctions de ministre de la Défense nationale, Jason Kenney affirmait que le Canada pourrait décider de se joindre aux États-Unis dans la formation des forces ukrainiennes.

«S’il y a consensus que nous pourrions jouer un rôle en matière de formation, alors nous serions ouverts à le faire», avait dit le ministre Kenney le 11 février, tout en ajoutant qu’«aucune décision n’avait encore été prise».

Lors d’une interview avec 45eNord.ca début mars, Jason Kenney indiquait considérer «activement plusieurs options pour l’implication de notre armée dans la formation des forces ukrainiennes […] face à cette invasion de facto de la Russie».

Si les détails sont encore en train d’être finalisés au sein de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes, comme l’a indiqué CTVNews, selon les informations exclusives de45eNord.ca, ce sont tout d’abord près de 150 militaires de la base de Petawawa qui partiront très prochainement dans le cadre d’une nouvelle opération nommée Opération UNIFIED, afin de former les forces armées ukrainiennes, notamment en matière de lutte contre les mines et d’engins explosifs improvisés, en plus de leur montrer comment opérer dans un environnement où les Russes brouillent les communications.

La mission pour les premiers militaires partants devrait durer près de six mois, avant de se poursuivre avec une autre rotation. Selon toute logique, vraisemblablement, ce serait ensuite au tour de Valcartier de prendre la relève, puisque les militaires de la base située non loin de Québec seront en «haute disponibilité opérationnelle».

Il y aura également le déploiement de plusieurs centaines de soldats à la fin de l’été pour prendre part à l’un des plus gros exercices de l’OTAN de son histoire. TRIDENT JUNCTURE se déroulera surtout au Portugal, en Espagne et en Italie entre le 28 septembre et le 6 novembre prochain. On attend un déploiement de près de 25.000 soldats de l’Alliance!

De plus, l’exercice canadien JOINTEX 15 s’intégrera cette année à TRIDENT JUNCTURE.

JOINTEX est un exercice conçu pour permettre au personnel du quartier général d’une force opérationnelle intégrée, interarmées multinationale (QG FOIIM) dirigée par le Canada de s’exercer à planifier et à mener, en coalition, des opérations dans l’ensemble du spectre dans un environnement interarmées, interorganisationnel, multinational et public.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous n’avons pas été en mesure d’obtenir des réponses du ministère de la Défense nationale.

Comme je le disais hier:

Latest from OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine (SMM), based on information received as of 19:30 (Kyiv time), 10 April 2015

This report is for the media and general public.
The SMM monitored the implementation of the “Package of measures for the Implementation of the Minsk agreements”. Its monitoring was restricted by third parties and by security considerations* (Please see the section at the end of this report entitled “Restrictions on SMM access and freedom of movement” for further information.) The situation around Donetsk airport and Shyrokyne remained tense. The SMM observed several demonstrations in Luhansk city, Kyiv, Kharkiv, Odessa and Ivano-Frankivsk. 


On 9 and 10 April, the SMM, jointly with the Ukrainian Major-General, head of the Ukrainian side to the Joint Centre for Control and Co-ordination (JCCC) and the Russian Colonel-General, Representative of the Russian Federation Armed Forces to the JCCC, as well as members of the “Donetsk People’s Republic” (“DPR”) visited Shyrokyne* (20km east of Mariupol). The SMM observed that the town and its infrastructure were heavily damaged and a large number of houses destroyed beyond repair. The SMM also observed several unexploded ordnances in the streets and anti-tank mines placed on a bridge.


On 8 April at 16:25hrs, at an observation point in Berdianske (government-controlled, 2km west of Shyrokyne, 20km east of Mariupol), the SMM heard sounds consistent with 30 rounds of outgoing anti-aircraft gun, east of the SMM’s position, shortly followed by small-arms fire at approximately 2km east of its position. Between 16:30 and 16:55hrs, the SMM heard 45 incoming and outgoing 82mm mortar shells, east-north-east of its position. At 16:55hrs, the SMM saw three incoming mortar rounds which exploded in air, at 1-2km east of its position. At 17:00hrs, the SMM observed a Ukrainian Armed Forces vehicle with a mounted anti-aircraft gun (ZU-23), travelling west. Between 17:16 and 17:26hrs, the SMM observed 12 impacts of mortar shells on the highway E-58, 1.5km north of its position, and 12 outgoing artillery rounds fired eastwards from approximately 2km north-north-west of its position. At 17:40hrs, the SMM heard two undetermined shellings, originating from north-east, towards north-west of its position. At 17:51hrs, the SMM heard heavy machine gun fire and mortar shelling, originating 1km north of the SMM’s position, towards the east. At 18:00hrs, the SMM heard eight 120mm mortar shells being fired from east to west. Between 18:10 and 18:30hrs, the SMM heard five outgoing mortar shells, originating approximately 250m west of the SMM’s position, towards the east.  On 9 April, at 15:40hrs, the SMM heard one incoming mortar shell impacting north-north-west of the SMM’s position.  On 9 April, between 09:30 and 09:41hrs, the SMM heard five undetermined explosions 4-5km east of its position. At 16:48hrs, the SMM heard one sniper round shot in the direction of Shyrokyne and at 17:55hrs one outgoing mortar round.  


On 9 April, the SMM observed anti-aircraft firing in the vicinity of Mariupol airport and decided not to put the unarmed/unmanned aerial vehicle (UAV) into the air. On 10 April, a UAV of the SMM was jammed several times during the flight, which was therefore aborted.  

On 10 April, at the destroyed new terminal of Donetsk airport, between 11:32 and 12:45hrs the SMM heard four explosions 5-10km south-south-east; 26 explosions 5-10km north-north-east; one explosion 3-5km east; heavy machine gun fire 1-2km north; one incoming shelling 3km south and sporadic bursts of small-arms fire 2-3km west of its position. At 12:59hrs, thethe SMM heard one explosion to the west and, between 13:04 and 13:08hrs, nine light weapons rounds fired 1-2km west of its position. While on the site it observed a dead body covered with canvas. 


On 9 April, while at the JCCC observation point at the Donetsk railway station (“DPR”-controlled, 8km north-west of Donetsk), between 11:50 and 12:03hrs, the SMM heard seven explosions but could not ascertain any further details due to strong wind. At 11:58hrs, while in Reviakina Street in Donetsk city, the SMM heard two explosions originating from approximately 5-10km west of its position.  At the same place on 10 April, between 10:04 and 14:08hrs, the SMM heard 33 explosions and sporadic bursts of heavy machine gun and small-arms fire 3-7km west-north-west, north-west, north and north-north-east of its position. Between 14:09 and 16:13hrs, the SMM heard several bursts of small-arms fire originating north-east and south-west, 12 instances of shelling 3-6km south-west, six rounds of incoming and outgoing light-mortar rounds 3-6km north-west, 11 explosions 4-8 km north-east, 42 explosions 5-8 km south-south-east of its position.


On 9 April, while in the Voroshylivskyi district of Donetsk city, between 21:00 and 22:00hrs the SMM heard multiple incoming and outgoing artillery and mortar rounds and sporadic small-arms fire north of its position. From 22:00 to 24:00hrs in the Tekstilshchik micro-district of Donetsk city (“DPR”-controlled, 12km south-south-west of Donetsk city centre), the SMM heard multiple explosions 7-12km north of its position.


On 10 April in Spartak (“DPR”-controlled, 8km north-west of Donetsk) between 12:13 and 12:16hrs, the SMM heard two explosions and, between 12:19 and 12:33hrs it heard heavy machine gun and small-arms fire approximately 2km north-north-west of its position.


On 10 April, while in Zhabunky (“DPR”-controlled, 10km north-west of Donetsk), between 13:28 and 13:32hrs, the SMM heard three outgoing artillery rounds 2-4km west-north-west of its position.


On 10 April, while in the Budionivskyi district (Donetsk city centre, “DPR”-controlled) between 09:55 and 10:11hrs, the SMM heard seven explosions approximately 10km north-north-east of its position.


On 10 April, while on the road M03 1km north of Pisky (government-controlled, 10km north-west of Donetsk), between11:33 and 11:35hrs, the SMM heard 30 outgoing rounds of light weapons fire 1km north-north-east and between 14:08 and 14:15hrs, two incoming mortar rounds 2km north-north-east of its position.


On 10 April, at 2km north-west of Butovska (government-controlled, 10km north-west of Donetsk), between 15:50 and 15:55hrs, the SMM heard 22 explosions estimated to have been caused by 40mm grenades fired from the direction of Butovska.


On 9 April the SMM visited the government-controlled villages of Bugas, Novognativka and Mykolaivka (46km, 42km and 41km south-west of Donetsk). Local residents in Novognativka and Mykolaivka expressed concern that at times they would have to wait for hours at the Volnovakha checkpoint (government-controlled, 53km south-west of Donetsk) for crossing. While in Novognativka, between 12:20 and 12:25hrs, the SMM heard two undetermined explosions at the south-east. On 10 April, at a Ukrainian Armed Forces checkpoint in Volnovakha the SMM observed over 80 civilian vehicles waiting in a queue, and a sign reading “movement is allowed between 06:00 and 20:00hrs with permits only”.


On 10 April at 12:09hrs, the SMM was stopped at a Ukrainian Armed Forces mobile checkpoint 3km west of Hranitne (government-controlled, 57km south of Donetsk) and, while the patrol leader was outside of the vehicle negotiating passage, a 120mm mortar round impacted approximately 150m from the SMM’s vehicle.


On 10 April, between 12:25 and 12:40hrs, in Myrne (government-controlled, 60km south of Donetsk) the SMM heard 11 rounds of incoming and outgoing shelling but could not ascertain additional details.


On 9 April, the SMM visited Donetskyi (“Luhansk People’s Republic”(“LPR”)-controlled, 50km north-west of Luhansk) where local “authorities” said that the village had suffered from small-arms fire and artillery shelling during the previous night and day. The interlocutors showed to the SMM the remnants of a 120mm calibre mortar shell, and two tank shells (one unexploded), estimated to be 120mm. They also showed two impact sites, located around 3m from residential buildings. The SMM spoke to ten female local residents who voiced their concern over the deteriorating security situation in the village and increased shelling during the last week. While in Donetskyi, the SMM heard several mortar detonations coming from north of its position.  


On 9 April, at a Ukrainian Armed Forces checkpoint located before the bridge in Stanytsia Luhanska (government-controlled, 16km north-east of Luhansk) the SMM observed that the checkpoint personnel was verifying documents of a large group of people. Three residents told the SMM that the checkpoint personnel deny access to Stanytsia Luhanska to people whose identification documents were issued in territories not controlled by the government. An elderly woman said she had been unable to visit the grave of her recently deceased husband for the same reason. The SMM could not verify this information.


On 10 April, while at the destroyed bridge in Stanytsia Luhanska, between 13:45 and 14:20hrs, the SMM heard small-arms fire from the south-west.


On 10 April, the SMM visited Rodakove (“LPR”-controlled, 21km west of Luhansk) and observed that a temporary bridge had been built next to the bridge destroyed eight months ago and was being used by civilian traffic.


On 10 April, the SMM observed a peaceful march against fascism in Luhansk city with some 150 young women and men, escorted by armed members of the “LPR”.


On 9 April, the SMM re-visited four Ukrainian Armed Forces heavy weapons holding areas that are compliant with the respective withdrawal lines, and was able to confirm that all previously recorded weapons were on site (with all serial numbers consistent with the previous visits). On 10 April, the SMM visited an “LPR” holding area for the first time and recorded the serial number of weapons. The site was compliant with the relevant withdrawal lines. On 10 April, the SMM also revisited two “DPR” holding areas and observed that all previously recorded weapons were on site.    


The SMM observed several movements and presence of heavy weapons. On 9 April, near Olenivka (“DPR”-controlled, 22km south-west of Donetsk) the SMM observed one 100mm main battle tank hidden in a forest. On 10 April, near Volnovakha, the SMM observed one unmarked tank (T-72) mounted on a truck with a Ukrainian flag moving north as well as a stationary tank of unknown type facing north. The SMM also observed a military convoy near Grabove (“DPR”-controlled, 36km east of Donetsk) consisting of 10 armoured personnel carriers (4 MTLB and 6 BTR-60) and 14 military trucks (Ural). Near Shakhtarsk (“DPR”-controlled, 48km east of Donetsk) the SMM observed seven tanks (T-72) heading east, and near Zuhres (“DPR”-controlled, 32km east of Donetsk) another six tanks (T64). 


Following up on media reports, the SMM was informed by the prosecutor’s office that a 43- year-old male pro-Russian activist was detained in Kharkiv. He is accused of causing public unrest during the attempted take over of the regional administration building on 1 March 2014. The prosecutor’s office said that this was the 64th pro-Russian activist arrested in Kharkiv following events of March/April 2014.


On 9 April, the SMM monitored a pro-unity rally in front of Kharkiv’s regional administration building, with 70 participants voicing their support for the ongoing vote by the regional administration on the labelling of the Russian Federation as an aggressor. A group of five pro-Russian activists had a heated verbal confrontation with the participants and later was escorted by the police to a nearby metro station. One hundred riot police officers were present at the event, which ended peacefully following the announcement of the vote labelling the Russian Federation as an aggressor.


On 10 April, the SMM observed around a hundred pro-unity activists, men and women of different ages, on Kharkiv’s Lenin Avenue placing a Ukrainian flag at the top of a soviet-era monument commemorating the victory over Nazi Germany. The activists said this was a response to the recent explosion in Kharkiv. (See SMM Daily Report 7 April). 15 police officers were present at the event, which ended peacefully.


The SMM monitored a press conference of the State Security Service (SBU) in Kyiv regarding the recent arrest of 29 members of a separatist organization planning the declaration of the “Odessa People’s Republic”. The Head of the SBU said that the organization has a military wing and consists of several subversive groups who had studied the infrastructure of Odessa city and Odessa region. Explosives, maps, schemes, flags and propaganda materials were seized during the arrest.


On 10 April, the SMM monitored events commemorating the anniversary of the liberation of Odessa in 1944, taking place around the Alley of Glory and the obelisk to the unknown sailor in Odessa city. Around 300 people, mostly young and middle aged men from several pro-Maidan groups were present. On the other side of the square, about 150 anti-Maidan activists, mainly middle aged and elderly females, gathered. A third group, composed of about 80 war veterans, pensioners and former officers of the Soviet Army, mainly elderly males, was present but did not take sides. The pro-Maidan and anti-Maidan groups remained in their positions and the police allowed them to proceed to the obelisk separately. The SMM observed a short scuffle between a total of 10 young people from both sides, which concluded with the police separating the two groups. 300 police officers were present at the event, which ended peacefully. 


On 9 April in Ivano-Frankivsk, the SMM monitored a protest organized by the “Pravyy Sektor” (Right Sector) and the non-governmental organization Self-Defence. Around 200 people, including ten women, gathered at the main square. The regional Right Sector leader called for honouring the “Heavenly Hundred” and he and the Self-Defence co-ordinator also called for swift lustration.  


The protestors proceeded to the Department of Justice where they entered the building and forcefully brought out the head of the justice department. They accused him of registering the Opposition Block in the region, placed him in a trash-bin, threw eggs at him and poured ethyl green over him before dispersing. Ten police officers were present but did not intervene.

On 9 April, the SMM observed three protests in Kyiv city centre, all of which ended peacefully. At one of them, 27 demonstrators demanded that the Parliament be cleansed of corrupt politicians and a large banner called for the resignation of the acting head of the National Regulatory Commission on Energy and Utilities. Ten police officers were present at the event. The second one was a picket of some 300 activists, mostly middle-aged men and women, demanding that the Parliament review a law on restructuring obligations for loans in foreign currency. Around 100 police officers were present at the event. An additional 24 buses with police troops were parked in the vicinity. A third picket with around 350 protestors, equally men and women, was organized by the public initiative “White Drive” in front of the Presidential Administration building. The protestors demanded the resignation of Kyiv city mayor and the reform of the city’s administrative structure. Around 80 police officers were present at the event.


The SMM continued to monitor the situation in Dnepropetrovsk, Kherson, Chernivtsi andLviv.

 
* Restrictions on SMM access and freedom of movement:
The SMM is restrained in fulfilling its monitoring functions by restrictions imposed by third parties and security considerations including the lack of information on whereabouts of landmines.


  • On 9 April, when attempting to reach the border crossing point in Izvaryne (“LPR”-controlled, 60km south-east of Luhansk) the SMM was stopped by a member of the “border guards” approximately 1km before the border and was not allowed to proceed.
  • On 9 April, personnel at a Ukrainian Armed Forces checkpoint in Stanytsia Luhanska searched the SMM’s vehicles after which the SMM was allowed to proceed.
  • On 9 April, when the SMM attempted to visit a Ukrainian Armed Forces holding area but was not allowed to proceed beyond a Ukrainian Armed Forces checkpoint located before the site due to demining activities.
  • On 10 April at 12:01hrs, 3km west of Hranitne, the SMM was stopped by five members of a mobile Ukrainian Armed Forces checkpoint who did not allow the SMM to proceed to Hranitne due to recent shelling. 
  • On 10 April, at an “LPR” checkpoint near Zhovte (17km north-west of Luhansk) the checkpoint personnel asked for the SMM staff’s identification cards and searched the SMM vehicles. The SMM was allowed to pass after a few minutes.
  • On 10 April, at the Ukrainian Armed Forces checkpoint in Makarove (19km north-east of Luhansk) the SMM was stopped for almost 20 minutes. The checkpoint personnel informed the SMM that their staff was busy with an on-going demining exercise. The checkpoint personnel then asked for the nationalities, identification card and passports of the SMM patrol members. Upon their return, the SMM was stopped for about 20 minutes again at the same checkpoint and asked for documents and nationalities following which it was allowed to proceed. 
  • On 10 April, at three separate Ukrainian Armed Forces checkpoint near Volnovakha (51km south-west of Donetsk) the SMM was stopped for five, eight and 19 minutes respectively. At the first two checkpoints the personnel noted the license plates of the SMM, while at the third checkpoint they also checked identification documents and enquired about the nationalities of patrol members.  
  • On 10 April, at a Ukrainian Armed Forces mobile checkpoint on the road H20 at the junction towards Anadol (government-controlled, 40km north of Mariupol) an SMM patrol was held for 20 minutes until all documents were checked and the patrol was allowed to pass.  


Contacts


Michael Bociurkiw
Spokesperson
OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine
26 Turgenevska Street
01054 Kyiv

Ukraine
Office: +380 44 382 0832
Mobile: +38 067 4083107
michael.bociurkiw@osce.org


Iryna Gudyma
Senior Press Assistant
OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine
26 Turgenevska Street
01054 Kyiv

Ukraine
Mobile: +38 067 4021716
Iryna.Gudyma@osce.org

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 12 Avr - 0:00

A propos de mon post sur la réaction de l'OTAN, le texte complet en Français:

Commentaires à la presse de la porte-parole de l'OTAN sur l'Acte fondateur OTAN-Russie et les systèmes OTAN de défense antimissile



Des informations erronées ayant circulé dans les médias, voici ce que la porte-parole de l'Organisation, Oana Lungescu, a effectivement dit samedi (le 3 avril) à un organe de presse russe en réponse à une série de questions sur l'Acte fondateur OTAN Russie et la défense antimissile de l'OTAN.



« Par ses actes agressifs en Ukraine, la Russie a violé le droit international et manqué aux engagements qu'elle a pris au titre de l'Acte fondateur OTAN-Russie . En outre, le renforcement du dispositif militaire de la Russie et ses fréquents exercices-surprises sont contraires à l'esprit de l'Acte fondateur OTAN-Russie et ne contribuent pas à la stabilité, à la transparence et à la prévisibilité.

Contrairement à la Russie, l'OTAN continue d'agir dans le plein respect des engagements qui sont les siens aux termes de l'Acte fondateur. L'OTAN est une alliance défensive, et en réponse aux actions agressives de la Russie en Ukraine, nous avons renforcé notre présence militaire dans la partie orientale du territoire de l'Alliance. Cette présence se fait par rotation et est bien en deçà de ce que l'on peut raisonnablement définir comme « d'importantes forces de combat ». Les projets de création de six centres de commandement et de contrôle en Europe orientale sont également conformes aux dispositions de l'Acte fondateur, lequel permet explicitement la mise en place d'infrastructures pour le soutien des renforts. Toutes nos mesures sont défensives, proportionnelles et conformes à nos engagements internationaux.


Votre question sur la Force de réaction de l'OTAN repose sur des hypothèses erronées ; en effet, cette force n'est pas stationnée en permanence dans l'est de l'Alliance. Les unités qui en font partie restent basées dans leurs pays d'origine. Mais que les choses soient claires : l'OTAN défendra tous les Alliés contre toute menace.


Pour ce qui est de votre dernière question, le secrétaire général s'est félicité du travail intensif effectué à Lausanne sur les paramètres d'un plan d'action global conjoint concernant le programme nucléaire iranien. Cela étant, il a souligné qu'il est essentiel, pour assurer la sécurité internationale, de garantir le respect par l'Iran des obligations qui lui incombent.


La menace que représente la prolifération des missiles balistiques pour les pays de l’OTAN continue de croître. Plus de trente pays disposent déjà de la technologie des missiles balistiques ou s'emploient à l'acquérir. L'accord‑cadre n'y change rien. Le système de défense antimissile de l'OTAN a pour but, comme son nom l'indique clairement, de protéger les pays européens de l'OTAN contre des menaces balistiques qui pourraient provenir de l'extérieur de la zone euro-atlantique. La défense antimissile de l’OTAN n'est pas dirigée contre la Russie. »


Les abréviations ont été développées par souci de clarté.



Pour en savoir plus


  • ENGLISH : NATO's Readiness Action Plan - Fact sheet (February 2015), 124.40 KB
  • Défense antimissile balistique




 DOSSIERS


  • Les relations OTAN-Russie




  • Défense antimissile balistique



 DIGITHÈQUE



  • ENGLISH : NATO's Readiness Action Plan - Fact sheet (February 2015)PDF / 124.40 kb



 TEXTES OFFICIELS


  • Acte Fondateur sur les Relations, la Coopération et la Sécurité Mutuelles entre l'OTAN et la Fédération de Russie signé à Paris, France27 May. 1997


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 12 Avr - 17:16

Toujours de la part de Maya:

Українська війна | ATO in Ukraine | Скрябін - Українці (не опублікована пісня)




За эти слова убили Кузьму Скрябина


Останнє інтерв’ю Скрябіна у Кременчуці (повна версія) - Громадське.Кременчук


Скрябін - Годинник

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Dim 12 Avr - 21:29

Vous vous souvenez de l'imposant monument marquant l'entrée de Debaltseve?

A votre avis, où est-il passé? En Russie, comme trophée...

https://twitter.com/Conflict_Report/status/587297220405374976

Jusqu'où ira leur volonté d'humiliation? Ne comprennent-ils pas que plus ils en rajoutent une louche, plus ça renforce la détermination des ukrainiens?

A part çà, pas de russes en Ukraine, mais l'insigne d'une ville occupée se retrouve en Russie...

Autre chose:

Pisky, Krimske, Optyne, Spartak... Autant de villages où la bataille fait rage dans le Donbass aujourd'hui.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  pyxous le Lun 13 Avr - 11:36

10 avril  2015


La commande des Forces armées ukrainiennes a décidé de retirer le personnel d'un bataillon de volontaire de l'Organisation des Nationalistes ukrainiens (OUN) de la ligne de contact dans Pisky, la région de Donetsk.








Des soldats ukrainiens sont debout sur un point de contrôle sous le pont de village Pisky, Donetsk Oblast, 1.5 kilomètres de l'aéroport engagé dans des combats(en difficulté) de Donetsk
avatar
pyxous

Messages : 558
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 67
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Lun 13 Avr - 13:15

Attention aux interprétations qu'on peut faire à partir d'un fait isolé Exclamation

Il a été rapporté dans plusieurs sources au cours des dernières semaines que des bataillons "activistes" : Azov ou ici, OUN ont été retirés du front...

Pour autant, il ne faut pas donner à ces nouvelles des interprétations politiques qu'elles n'ont pas...

Le haut-commandement de l'ATO doit "gérer" ses unités dans la durée. La guerre dure depuis un an je vous le rappelle...

Il est normal de "relever" des unités qui ont souffert sous les tirs d'artillerie (très) nourris de l'ennemi (cf : aéroport de Donetsk) afin de les mettre au repos, de leur accorder une permission bien méritée dans leur famille et aussi de les rééquipper en matériel plus moderne qui commence à affluer via les dons généreux de l'Occident.

Alors, on a cru voir dans la relève d'Azov une défiance gouvernementale vis-à-vis d'une formation réputée "incontrôlable". Je pense que la nomination de Yarosh comme conseiller auprès du ministre de la défense vient démentir cette impression. La nouvelle loi sur l'interdiction des symboles des idéologies communiste et nazie, bien que critiquée à l'étranger me semble constituer une "resserrement" du bloc Poroshenko et des groupes nationalistes d'Ukraine de l'Ouest afin de préparer le pays aux épreuves futures et éviter un schisme politique... Poroshenko sait bien qu'il joue son va-tout et que les groupes activistes sont aussi les plus endurcis et les plus efficaces au front. Il n'a pas intérêt à se les mettre à dos !

Libre analyse d'un observateur "auto-proclamé" Laughing
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 13 Avr - 18:27

cette nuit, Pisky a été arrosé au phosphore par les russes!!

https://twitter.com/Conflict_Report/status/587508517734653952


Je perçois une lente escalade, les combats s'intensifient sur quelques points, dont Pisky et Shyrokyne...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Tibo le Lun 13 Avr - 19:01

Elle est crédible cette source ? Parce que du phosphore, ça serait la première fois que les russes en utilisent non ?
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Lun 13 Avr - 20:36

Oui la source est crédible, je la suis depuis des mois. Lorsqu'il se trompe, car après tout l'erreur est humaine, il l'annonce sans se cacher, ce qui est rare.

Le phosphore a déjà été utilisé par les russes à la fin du siège de Slaviansk et Kramatorsk.
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Tibo le Lun 13 Avr - 21:20

Ok thanks, je savais pas.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Mar 14 Avr - 13:27

Vodyane, village au nord de Shyrokyne, est tombé sous contrôle russe:

https://twitter.com/Conflict_Report/status/587738770071539715


Et 6 soldats ukrainiens tués rien que pour la journée d'hier. L'escalade reprend... Et l'Ukraine qui a évacué ses armes lourdes!!!
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  dovaking le Mer 15 Avr - 13:03

bibi nathanyahou a fait part de sont mecontentement suite a la prochaine livraison de missiles buk a l'iran par vova. il aurais promis des arms anti-chars et des drones a l'ukraine, les ukreniens ce seraient il fait des nouveaux copain?

dovaking

Messages : 52
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 53
Localisation : sud de la france

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mer 15 Avr - 14:08

A propos des Israéliens,
Force est de constater qu'ils n'agissent toujours qu'en fonction de leurs intérêts très proches immédiats et pas toujours en fonction du droit international et de la légalité mondiale... Bon maintenant on ne peut pas leur en vouloir complètement, compte tenu de leur statut de "forteresse assiégée" !
Ils viennent de s'apercevoir que les Russes (Poutine) agissent en fonction d'une ligne politique imcompréhensible... Bon, à propos de leur réaction, mieux vaut tard que jamais Cool  
Il est vrai aussi que les participations d'Ukrainiens aux premiers massacres de juifs en Ukraine en 1941 n'ont pas joué en faveur du pays... Maintenant, la fausse solution du génial Kamarade Staline en la création de la République du Birobidjan n'était qu'une tentative intelligente de concentrer et d'écarter l'influence juive (très) loin de Moscou. Mais je ne veux pas ranimer de vieux débats...
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Jeu 16 Avr - 17:38

Point de vieux débats Kris. Pendant l'occupation, c'est bien la police française qui s'est rendue coupable de rafle, doit-on en tenir rigueur la France d'aujourd'hui?

Il y a quelques mois, Israël avait renoncé à livrer des drones commandé par l'Ukraine car Poutine leur faisait du pied, mais la politique étrangère de ce dernier, aussi incompréhensible que provocatrice, les a ramené a des considérations plus prosaïques. Quoi qu'il en soit, l'état juif marche sur des oeufs car il accueille en son sein des juifs slaves par centaine de milliers. Cependant, ils ont toujours su où étaient leurs alliés, et ce n'est pas celui qui soutient Assad, les ayatollahs and co...

Il faut rappeler qu'il y a une communauté juive très importance à Odessa par exemple, que je sache, elle n'est ni persécutée, ni ostracisée par quiconque. Le Birobidjan, c'est l'épouvantail, l'antisémitisme est largement répandu chez le moujik russe.


Autre chose:

La Russie se prépare-t-elle pour une offensive printanière?

Pas moins de 25 tanks T72 ont franchi la frontière aujourd'hui à Dolzhanskyi.

De plus, les terro-russes gagnent du terrain à Pisky alors qu'ils sont incapable de progresser à Shyrokyne...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  dovaking le Ven 17 Avr - 4:41

l'assassinat de l'oppsant bousina est un sujet d'inquietude, qui? pavyi sector, le fsb? une enquete est en cour.

dovaking

Messages : 52
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 53
Localisation : sud de la france

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 17 Avr - 12:15

Le président veut une enquête claire et transparente.

Ukraine : deux personnalités pro-russes tuées par balle à Kiev en 24 heures Le Monde.fr avec AFP |



Oles Bouzina, un journaliste ukrainien connu pour les positions prorusses, a été tué par balle, jeudi 16 avril à Kiev, devant chez lui. C'est le deuxième meurtre d'une personnalité prorusse dans la capitale ukrainienne en vingt-quatre heures, après l'assassinat, mercredi, du député Oleg Kalachnikov dans des circonstances similaires.

« Il est évident que ces deux crimes sont du même genre. Leur nature et sens politique sont clairs − c'est une provocation délibérée qui apporte de l'eau au moulin de nos ennemis, déstabilise la situation en Ukraine », a déclaré le président ukrainien, Petro Porochenko, en appelant à une enquête« transparente ». 


Le président russe Vladimir Poutine a, lui, très vite dénoncé « un assassinat politique, le dernier en date en Ukraine » en accusant Kiev de ne rien faire pour élucider ces meurtres.

« Un seul et unique peuple »

Fils d'un lieutenant-colonel du KGB, Oles Bouzina écrivait sur son propre site que Russes, Ukrainiens et Bélarusses sont « un seul et unique peuple » et accusait les Ukrainiens de « vouloir détruire la culture russe ». Il se disait partisan de la« fédéralisation » de l'Ukraine prônée par la Russie et fondateur d'une communauté de « Chevtchenko-phobes », qui disaient détester le poète et héros national de l'Ukraine, Taras Chevtchenko.

Le journaliste animait également une émission de télévision et commentait souvent la crise ukrainienne.



Oles Bouzina était rédacteur en chef du quotidien Segodnia, poste qu'il avait récemment quitté en dénonçant la « censure ». Ce journal est financé par l'homme le plus riche du pays, Rinat Akhmetov, qui fut également le principal sponsor du Parti des régions, ex-formation du président prorusse Viktor Ianoukovitch destitué en février 2014.

Mort de plusieurs personnalités pro-russes

L'ancien député Oleg Kalachnikov, 52 ans, était connu pour avoir œuvré à la mobilisation de « gros bras », soupçonnés d'être payés par les autorités pour participer à des manifestations pro-Ianoukovitch et persécuter les militants pro-européens pendant le mouvement de contestation pro-européen sur le Maïdan à Kiev fin 2013-début 2014.

La mort de M. Kalachnikov faisait suite à celle d'Olexandre Peklouchenko, un ex-gouverneur et membre du Parti des régions, qui se serait suicidé à la mi-mars dans sa maison dans le sud de l'Ukraine.

Peu avant, Stanislav Melnik, un autre ex-député du Parti des régions, avait été retrouvé mort dans sa maison dans la région de Kiev à la suite d'un apparent suicide. A la fin de février, c'est Mikhaïlo Tchetchetov, également un ancien haut responsable parlementaire du Parti des régions, qui s'était défenestré du 17eétage d'un immeuble à Kiev.

Ukraine: la présence de soldats américains "déstabilise" la situation, selon Moscou

La présence de parachutistes américains venus en Ukraine entraîner la Garde nationale risque de "déstabiliser sérieusement" la situation dans le pays, a critiqué vendredi le Kremlin.

"La présence de spécialistes d'un pays tiers ne facilite pas le règlement du conflit et la création d'une bonne atmosphère mais au contraire déstabilise sérieusement la situation", a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l'agence Ria Novosti.

Environ 300 soldats américains, appartenant à la 173e brigade aéroportée, sont arrivés à Iavoriv, dans la région de Lviv, près de la frontière polonaise, et vont entraîner 900 soldats de la Garde nationale ukrainienne, selon l'armée américaine.

La Garde nationale ukrainienne, subordonnée au ministère de l'Intérieur, est composée notamment de volontaires ayant fait partie des milices d'autodéfense du Maïdan, mouvement de contestation proeuropéenne dans le centre de Kiev réprimé dans le sang en février 2014.

L'entraînement est censé durer six mois, et une rotation des instructeurs américains est prévue tous les deux mois, selon le communiqué.
Et . . . les soldats russes qui sont en Ukraine et qui sont en mission de guerre ne déstabilisent pas le pays????

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Ven 17 Avr - 17:21

Il est clair qu'au travers des nombreuses déclarations russes dernièrement, on tente à Moscou de préparer l'opinion locale et internationale à une "intolérable agression des forces Nato-impérialistes" à l'égard des intérêts russes dans l'ancien pré-carré...

L'intolérable présence des instructeurs occidentaux en Ukraine, les intolérables assassinats de courageux journalistes...

Il faut, hélas, s'attendre à une escalade dans les jours/semaines à venir, jusqu'à la "bavure" suprême qui démontrera au monde entier le bien-fondé de l'intervention salvatrice de l'URSS, pardon la Russie dans cette "pétaudière" qu'est le royaume de Kiev...

Je voudrais me tromper mais les signes avant-coureurs commencent à s'accumuler dangereusement ces derniers jours...
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Sam 18 Avr - 8:47

Enièremen d'accord et je suis très inquiet . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Sam 18 Avr - 11:23

Si cela se produit, c'est une clarification qui sera bénéfique à long terme je pense... Mais elle causera encore beaucoup de morts inutiles.
Mon sentiment, je l'ai déjà exprimé à de multiples reprises, en cas d'attaque générale (couloir de Crimée) une râclée de l'armée russo-terroriste...
Mais avant cela je pense qu'il pourraient simplement à titre de "test" essayer la prise de Mariupol mais là aussi, ça sera sanglant pour eux et c'est loin d'être fait...

Nous ne pouvons hélas qu'observer et subir... Et aider pour ceux qui le peuvent et le désirent !

Slava Ukraïniè cheers
avatar
Krispoluk

Messages : 3974
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  tarkan le Sam 18 Avr - 12:36

Bonjour à tous;

Effectivement, la reprise en intensité des combats ne laissent présager rien de bon...
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  richard le Sam 18 Avr - 23:47

vous m excuserez tous mais ici tout vos commentaires semblent totalement ignorés parmi les plus faroucheS défenseurs de l ukraine ce soir ils regardaient un match de boxe .....
avatar
richard

Messages : 1135
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 19 Avr - 1:34

Richard, tu crois vraiment qu'un match de boxe ait plus d'importance en ce moment?
Ce n'est absolument pas les échos que j'ai d'Ukraine en ce moment . . .

Mot de la fin: prier et réfléchir . . . Pour la fin de cette guerre stupide dont l'Ukraine n'a rien à f . . . juste voulue par un guébiste botoxé . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6247
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum