L'invasion Russe en Ukraine

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Tkatchenko le Mar 16 Sep - 20:50

Tu vois Matt, c'est un peu ce que je craignais il y a quelques jours. L'Ukraine n'ayant plus été en position de force dans la dernière quinzaine du conflit militaire ouvert, elle a du négocier un cesser le feu. A partir de là, il était logique que l'Ukraine lâche un peu de lest pour savoir quoi faire des territoires conquis par les séparato-terroristes, étant donné que l'Ukraine ne pourrait pas les reprendre à court terme compte tenu du cessez-le-feu.

Du coup, il y avait plusieurs scénarios possibles.
Le plus mauvais pour l'Ukraine consistait à donner une autonomie aux 2 oblasts dans leur totalité, sachant que les pro-Russes n'en ont pas conquis la moitié.
J'avais imaginé un scénario assez favorable à l'Ukraine qui consistait à accorder un statut urbain spécifique aux villes de Donetsk et Louhansk (comme Kyiv et anciennement Sevastopol), mais il faut croire que ce scénario était encore trop favorable à l'Ukraine pour être conclu par les parties.
C'est donc le statut quo qui a primé avec un statut accordé temporairement (3 ans) aux zones contrôlées par les rebelles. Il faudra au moins ça pour que l'Ukraine se réapproprie pleinement ces régions de toute façon... Je pense que le point qui fait tâche dans cet accord, c'est que les rebelles pourront même organiser des élections autonomes et gouverner dans les 3 ou 4 villes qu'ils ont repris vers le fin à l'Est de Marioupol, si ça c'est pas un pied de nez...
avatar
Tkatchenko

Messages : 89
Date d'inscription : 25/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 16 Sep - 23:04

Et encore, les zozos refusent ce scénario . . .
Comme ils refusent tout du reste, même les propositions de vova.
Comment en sortir, c'est une bonne question et plus d'un voudrait la réponse.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 17 Sep - 12:24

Juste pour info, l'OSCE engage des observateurs pour l'Ukraine:

L'OSCE recrute 250 observateurs pour l'Ukraine

Il y a les liens vers les candidatures et les compétences recherchées. Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 17 Sep - 14:02

Ukraine-Le PM demande à la Défense de rester en alerte maximale


    KIEV, 17 septembre (Reuters) - Le ministère ukrainien de la Défense doit s'assurer que les forces gouvernementales restent en état d'alerte maximal et prêtes à se battre malgré le cessez-le-feu en vigueur depuis 12 jours, a déclaré mercredi le Premier ministre Arseni Iatseniouk.

    "La Russie ne nous donnera pas la paix, c'est pourquoi je demande au ministère de la Défense d'être en ordre de bataille", a-t-il dit.

    La mise en oeuvre du plan de paix du président Petro Porochenko ne signifie pas qu'il faille que les ministère de la Défense et de l'Intérieur se relâchent, a-t-il expliqué.

    "Nous ne pouvons croire personne, surtout pas les Russes", a-t-il encore déclaré. 

boursorama.com

Témoignage:


Témoignages de soldats ukrainiens du 30e bataillon


Soldats ukrainiens près de Kramatorsk, le 4 Septembre 2014

Ces derniers jours, j'ai rencontré plusieurs soldats ukrainiens volontaires de retour du front. Voici ce qu'ils m'ont raconté de leur expérience de la guerre dans le Donbass. Les soldats à qui j'ai parlé ont été mobilisés fin juin par l'armée ukrainienne, et faisaient partie de la 30e brigade, tristement célèbre pour le nombre important de victimes et de disparus qu'elle a dénombrés en Aout, lorsque le conflit a basculé et que l'armée ukrainienne a commencé à reculer. 

Profils et motivations 

Ils ont entre 25 et 45 ans. Avant la guerre, ils avaient une vie normale - ils travaillaient dans la construction, dans la restauration ou étaient petits entrepreneurs. Pour les plus âgés, ils sont mariés avec des enfants, alors que les plus jeunes ont des fiancées ou se sont mariés récemment et veulent construire une famille. La plupart d'entre eux n'ont pas participé activement à la révolution de Maidan, et certains d'entre eux ne soutenaient même pas les idées de Maidan. Cependant, lorsque les premiers "hommes verts" sont apparus en Crimée, ils n'ont pas hésité et sont allés se porter volontaires à l'armée pour défendre leur patrie. Comme m'a dit l'un d'entre eux, "j'étais persuadé que c'étaient des Russes qui envahissaient la Crimée, et qu'ensuite ils envahiraient le Donbass". C'est ainsi que début Mars, ils sont allés donner leurs documents à l'armée pour se porter volontaire. Ils ont servi dans l'armée régulière, et non dans les bataillons de volontaires comme les bataillons Donbass ou Aidar. 

Un entrainement sommaire avant d'être envoyés au front 

Ces volontaires sont d'abord restés quelques jours dans une caserne vétuste qui n'avait pas été entretenue depuis la période de l'URSS. Ensuite, certains ont été envoyés directement dans les zones de combat, et d'autres dans un centre de formation situé dans la région de Lviv. Là, ils ont suivi un entrainement de 21 jours avant d'être envoyés dans la zone de combats. Bien qu'ils aient été formés comme tireurs pendant leur service militaire, ils ont été affectés au déminage et n'avaient que ces trois semaines pour se mettre à niveau. La formation sur la stratégie à adopter dans diverses situations de combat, par exemple avec un transport de troupes ou autour des postes de barrage, a été couverte, mais de façon très sommaire faute de temps. 

A l'issue de ces 21 jours, une partie du bataillon a été envoyée à Kherson (la région au nord de la Crimée), et l'autre partie dans la région de Donetsk. Ils sont allés tout d'abord à Sonyachne, Petrovs'ke, Saur Mogila et enfin Stepanivka, à 13 kilomètres de la frontière russe. Ils sont restés au village de Stepanivka de fin Juillet jusqu'au 13 Aout, quand ils en furent délogés par des unités de l'armée russe. 

Aux côtés des séparatistes, des cosaques du Don, des Tchétchènes, des tanks et des drones russes 

Ils m'ont dit avoir vu des combattants étrangers aux côtés des séparatistes ukrainiens. Ils m'ont montré une photo d'un véhicule militaire avec un insigne des Cosaques du Don (venus de Russie), et affirment avoir combattu contre des Kadyrovtsy, des mercenaires tchétchènes. Une des unités à fait prisonnier des Russes, des Tchétchènes, un Israélien, des Serbes... 

Ils voyaient également tous les jours, et ce depuis leur premier jour dans la zone de combat, des drones russes, qui donnaient les positions de l'armée ukrainienne aux séparatistes. Plusieurs fois, ils ont fui des zones bombardées mais se sont retrouvés assez rapidement à nouveau sous le feu ennemi après le passage de ces drones. 

Au début de l'été, l'armée ukrainienne a enregistré de nombreux succès, quand la Russie supportait les séparatistes mais n'engageait pas activement son armée. Un de mes contacts, qui étaient dans une unité chargée de reprendre des territoires, faisait partie d'une unité qui a repris plusieurs points aux séparatistes, y compris des points stratégiques comme Saur Mogila ou Stepanivka. La tendance s'est inversée quand les unités de l'armée russe ont commencé à prendre part aux combats. Ils ont vu les premières unités russes terrestres vers les 12 et 13 Août, dans le village de Stepanivka. 

Ils les ont reconnues à leurs armes - des tanks T-90, que ni les séparatistes, ni l'armée ukrainienne ne possèdent. Les séparatistes ont en effet des tanks T-72 alors que l'armée ukrainienne opère des tanks T-64. L'armée ukrainienne a commencé à perdre du terrain dès que l'armée russe s'est directement impliquée dans le conflit, et la bataille de Stepanivka est une des premières où cet engagement est rapporté. Avant l'implication directe de l'armée russe, les Ukrainiens avaient repris le contrôle sur 80% du Donbass, alors que maintenant ils n'en contrôleraient plus que 50%. 

Les soldats du 30e bataillon sont restés plusieurs jours sous les bombardements nourris des séparatistes, qui bombardaient depuis le territoire ukrainien (de Snizhne, à 16kms à leur nord) et des Russes, qui tiraient depuis le territoire russe à une quinzaine de kilomètres de là. Les séparatistes et les Russes utilisaient des Grad, sorte de 'camions' militaires sur lesquels sont montés 40 tubes de lances roquettes. D'après un des soldats, pendant trois jours le feu était tellement nourri qu'ils ne pouvaient rien faire, même pas riposter. Ensuite, lorsque les tanks russes se sont approchés, ils n'avaient d'autre option que de se replier. 

Un problème d'équipement... 

Un des problèmes principaux dont ont souffert ces soldats est la vétusté de l'équipement. L'armée leur a fourni le minimum. Ils avaient des gilets pare-balles, mais qui ne protégeaient que le torse (pas le cou ni le bas du ventre), et ils n'étaient même pas sûrs de la qualité de ces gilets. Ils avaient aussi des casques, mais ces casques dataient tous de l'époque soviétique, certains datant même de la deuxième guerre mondiale et pouvant être troués avec un couteau. Leur véhicule était un camion de type Gaz 66, des années 70, qui n'était pas blindé. Ils suspendaient des gilets pare-balles aux portes pour protéger les passagers des tirs ennemis. Un d'eux, plus chanceux, avait un "sponsor", son employeur, qui lui a acheté un gilet pare-balles allemand à 1000 dollars, un casque moderne en kevlar, et un uniforme de bonne qualité. 

Ils étaient armés de Kalachnikovs, et avaient suffisamment de munitions. Par contre, ils ne disposaient que d'un seul lance-roquettes pour les 400 soldats qui étaient à Stepanivka, ce qui veut dire qu'ils n'avaient que des Kalachnikovs pour se défendre contre des lance-roquettes, des grads, et des tanks. Ils m'ont montré des photos des villages qu'ils ont repris aux séparatistes, où l'on voit des roquettes et des munitions pour tanks abandonnées par les séparatistes en pleine rue, ce qui montre l'inégalité de moyens. 

Il y avait aussi un grand problème avec les communications. En théorie, il y avait une radio pour 17 soldats, mais les radios fonctionnaient mal et portaient à 4 ou 5 kms, donc il n'y avait pas de lien direct entre les unités avancées et les unités d'artillerie ou le commandement, plus à l'arrière. Ainsi, quand les unités avancées ont vu la colonne de blindés russes arriver, ils n'ont pas pu rapidement transmettre les coordonnées à l'artillerie, ce qui a laissé le temps à ces tanks russes, au nombre de 20 environ, de se mettre en position et de commencer à tirer. 

Ils ont aussi souligné l'importance de l'aide des "volontaires", des civils qui lèvent des fonds pour acheter ce dont l'armée a besoin. Ces "volontaires" ont apporté à ces soldats des vivres, des lunettes, des médicaments... 

... d'expérience 

A plusieurs reprises lors de leurs deux mois sur le front, le manque d'expérience des soldats et de certains officiers a été flagrant. Par exemple, un jour ils sont arrivés sur une colline surplombant la région, et sont restés là une demi-journée sans construire de fortifications. A Stepanivka, ils sont restés plusieurs jours sous le feu ennemi sans ordre clair, et sans recevoir de soutien. 

De lourdes pertes  

Ces facteurs combinés - entrainement sommaire, manque de moyens, inexpérience - expliquent la difficulté que l'armée ukrainienne a à combattre l'armée russe, plus aguerrie et mieux équipée. Sur les 4500 soldats de ce bataillon, beaucoup sont portés disparus. Personne ne connait réellement le nombre de morts, et ces données ne seront sans doute connues qu'à la fin de la guerre. Il y a quelques jours encore, on parlait de 3500 disparus pour ce seul bataillon, mais ce chiffre diminue régulièrement. En outre, lors des bombardements, les séparatistes et les Russes ont réussi à détruire une grande partie de l'équipement de ce bataillon. Il semble d'ailleurs que ce soit la stratégie de l'armée russe - bombarder afin d'infliger le maximum de pertes humaines et matérielles, et ensuite envoyer les tanks pour achever la conquête des territoires.

 Aide de l'OTAN 

On voit bien, à travers l'exemple de ce bataillon, que l'aide de l'OTAN est vitale pour que l'Ukraine puisse faire face à l'invasion russe. Sans des armes modernes, sans des experts en stratégie, sans des renseignements, et sans une formation appropriée, il sera impossible pour l'armée ukrainienne de faire face à l'armée russe. C'est pourquoi le président Poroshenko use de tous les moyens en sa possession pour obtenir de l'aide militaire et technique de l'OTAN. Cela sera nécessaire pour inverser la tendance actuelle du conflit.

lexpress.fr

Pas besoin d'ajouter un commentaire . . .  No

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  richard le Mer 17 Sep - 14:23

Bien sur un commentaire concernant le Président qui pavoise a gauche et a droite qui parade en militaire mais qui envoie les hommes se faire massacrer 
Pas besoin d etre président pour se rendre compte en visitant une caserne  , comme j ai pu le faire , que l armée ukrainienne meme super motivée est envoyée au casse pipe
avatar
richard

Messages : 1253
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mer 17 Sep - 14:32

richard a écrit:Bien sur un commentaire concernant le Président qui pavoise a gauche et a droite qui parade en militaire mais qui envoie les hommes se faire massacrer 
Pas besoin d etre président pour se rendre compte en visitant une caserne  , comme j ai pu le faire , que l armée ukrainienne meme super motivée est envoyée au casse pipe

Toutes les armées du monde sont envoyées "au casse-pipe" quand la situation l'exige ! Et tous les présidents paradent : Hollande et Poutine aussi. Que fallait-il faire ? Laisser les Russes et les terroristes avancer jusqu'à Kiev ? Le problème c'est que les états occidentaux ont refusé de vendre des armes modernes à l'Ukraine qui ne demandait que cela.
Poroshenko n'est pas plus mauvais qu'un autre et il a géré plutot bien la crise dans des conditions extrêmement difficiles. La critique est facile mais quand on n'est pas à sa place Question
avatar
Krispoluk

Messages : 4248
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 17 Sep - 14:49

Surtout qu'il a dû "gérer" en cour de route, puisque l'agression a commencé bien avant son élection.
Ensuite, l'armée ukrainienne est ce qu'elle est, bien mal en point.
Hier, aux infos (belges), il y avait un reportage sur l'armée belge et un militaire affirmait qu'à part notre aviation (F16), (plus) rien n'était au niveau pour un soutient/appuis terrestre.
Même nos chars léopard datent de 1967 et sont maintenant déclassé. Suspect rtbf.be
Qu'en est-il des T64 ukrainiens? A voir sur wikipedia.org

La carte du jour, figée?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 17 Sep - 15:45

Je viens de retrouver le programme en question sur les capacités de l'armée belge, il est ici

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Tibo le Mer 17 Sep - 15:53

Je crois que c'est un peu la dech' dans toutes les armées européennes, dont les budgets défenses ont été réduits à la portion congrue.

Pareil pour la France, seule une petite partie de l'armée est vraiment bien équipée et opérationnelle. Pour le reste, les militaires doivent se contenter de matos obsolète et compléter leur équipement avec leurs propres sous.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mer 17 Sep - 15:55

Perso, je trouve que l'Ukraine a fait des miracles avec ce dont elle disposait.
Ai vu des photos avec du matos des années '50 . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Jeu 18 Sep - 17:31


______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 19 Sep - 10:33

Après le Canada, Porochenko était aux USA:

Ukraine: Obama salue le rôle de Porochenko face à l’«agression» russe

À Washington, le président ukrainien Petro Porochenko s’est adressé au Congrès américain réuni au grand complet, privilège auquel seuls les dirigeants des pays alliés les plus proches des États-Unis ont droit (Service de presse de la présidence ukrainienne)

Le président Barack Obama a salué jeudi le courage de son homologue ukrainien Petro Porochenko au cours d’une visite chargée en symboles mais limitée en annonces, Washington excluant toute livraison d’armes pour lutter contre les séparatistes pro-russes.

À l’issue d’une rencontre dans le Bureau ovale, le président américain, qui a de nouveau fustigé l’«agression» russe, a salué le leadership de M. Porochenko, «à un moment très important dans l’histoire de l’Ukraine». Il a félicité son «ami» pour avoir pris une décision difficile en acceptant d’accorder plus d’autonomie et une amnistie aux séparatistes de l’Est.

«Nous espérons vraiment que le cessez-le-feu qui a déjà duré 12 jours se transformera en véritable paix», a de son côté souligné M. Porochenko, qui est ensuite allé saluer ses partisans réunis sur Lafayette Square, devant la Maison Blanche.

Comme souvent depuis le début d’une crise qui a fait près de 2.900 morts et a conduit à une détérioration sans précédent depuis la fin de la Guerre froide des relations entre Russes et Occidentaux, le Kremlin souffle depuis quelques jours le chaud et le froid.

La diplomatie russe a apporté son soutien aux premières offres politiques concrètes de M. Porochenko pour tenter de régler le conflit. Mais, selon Kiev, Moscou a fait une véritable démonstration de force en massant 4.000 soldats le long de sa «frontière administrative» avec la Crimée.

Quelques heures avant sa rencontre avec M. Obama, M. Porochenko s’était montré beaucoup plus offensif devant le Congrès américain réuni au grand complet, soulignant que «l’agression» russe contre l’Ukraine était «une menace contre la sécurité mondiale».

‘Nous avons besoin de vous’

«Nous avons besoin de vous, de l’aide de l’Amérique», a lancé l’ex-homme d’affaires, longuement ovationné lors d’un discours solennel auquel seuls les dirigeants des pays alliés les plus proches des Etats-Unis ont droit.

Exhortant les pays occidentaux à «ne pas laisser l’Ukraine seule», il a souligné que la démocratie ukrainienne devait s’appuyer sur « une armée forte ». Le pays a besoin «de plus d’équipement militaire», a-t-il lancé. «On ne peut gagner une guerre avec des couvertures».

La Maison Blanche a annoncé le déblocage de 46 millions de dollars d’aide pour l’équipement et la formation des forces de sécurité ukrainiennes, tout en excluant toujours l’envoi d’armes. L’administration Obama estime que cela ne permettrait pas de changer l’équilibre des forces face à des séparatistes « qui ont le soutien » de la Russie.

Interrogé sur ce point à l’issue de sa rencontre avec M. Obama, M. Porochenko est resté évasif: «J’ai demandé au président d’augmenter la coopération sur la sécurité et la défense et j’ai obtenu une réponse positive», a-t-il simplement indiqué.

Le président ukrainien a aussi exprimé à Washington son souhait d’obtenir un «statut spécial» d’allié non-membre de l’Alliance atlantique, mais les États-Unis ont indiqué qu’ils n’y étaient pas favorables, jugeant que cela n’apporterait rien de nouveau à l’Ukraine «dont elle ne bénéficie pas déjà aujourd’hui», selon un responsable américain.

Cinq mois après son arrivée à la présidence sur les ruines du pouvoir laissé vacant par Viktor Ianoukovitch, chassé par les contestataires du mouvement pro-européen du Maïdan, M. Porochenko multiplie les gestes symboliques et politiques pour ancrer Kiev à l’Occident. Mardi, le parlement ukrainien a ratifié l’accord d’association avec l’Union européenne.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine, dont le pays est sous le coup d’une série de sanctions économiques décrétées par les Américains et les Européens, a estimé que ces sanctions violaient les principes de l’Organisation mondiale sur commerce (OMC).

Le contrôle des séparatistes

Sur le terrain, un porte-parole de l’armée ukrainienne a indiqué que «presque toutes les unités militaires russes stationnées dans la partie nord de la Crimée occupée», soit environ 4.000 soldats, avaient été massées à la frontière administrative avec l’Ukraine.

Simple ajustement du dispositif militaire russe ou prémices d’un projet plus menaçant pour Kiev? Ce déploiement avait été en partie annoncé mardi par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Kiev craint la création d’une zone sous contrôle des séparatistes pro-russes s’étendant de la frontière russo-ukrainienne à la frontière «administrative» entre l’Ukraine et la Crimée. Une telle configuration permettrait aux Russes un «pont terrestre» entre la Russie et la région de Crimée.

Le protocole de Minsk, adopté début septembre, a instauré un cessez-le-feu prévoyant notamment des gestes de Kiev garantissant une plus grande autonomie des régions de l’Est, des élections locales et une amnistie pour les «participants» au conflit.

Les lois adoptées mardi par le parlement ukrainien vont dans ce sens et ont été saluées par l’Union européenne, les États-Unis, l’OSCE et Moscou. Seuls les séparatistes ont pour l’heure ignoré la main tendue de Petro Porochenko alors qu’ils avaient paraphé le protocole de Minsk.

La réaction des séparatistes pose la question du contrôle qu’a Moscou sur la rébellion, même si le Kremlin a toujours démenti être partie prenante au conflit.

45enord.ca

Le texte du discours de Porochenko:

le site du président ukrainien

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Thuramir le Ven 19 Sep - 18:45

Matt a écrit:Après le Canada, Porochenko était aux USA:

Ukraine: Obama salue le rôle de Porochenko face à l’«agression» russe

‘Nous avons besoin de vous’

«Nous avons besoin de vous, de l’aide de l’Amérique», a lancé l’ex-homme d’affaires, longuement ovationné lors d’un discours solennel auquel seuls les dirigeants des pays alliés les plus proches des Etats-Unis ont droit.

Exhortant les pays occidentaux à «ne pas laisser l’Ukraine seule», il a souligné que la démocratie ukrainienne devait s’appuyer sur « une armée forte ». Le pays a besoin «de plus d’équipement militaire», a-t-il lancé. «On ne peut gagner une guerre avec des couvertures».

La Maison Blanche a annoncé le déblocage de 46 millions de dollars d’aide pour l’équipement et la formation des forces de sécurité ukrainiennes, tout en excluant toujours l’envoi d’armes. L’administration Obama estime que cela ne permettrait pas de changer l’équilibre des forces face à des séparatistes « qui ont le soutien » de la Russie.

Interrogé sur ce point à l’issue de sa rencontre avec M. Obama, M. Porochenko est resté évasif: «J’ai demandé au président d’augmenter la coopération sur la sécurité et la défense et j’ai obtenu une réponse positive», a-t-il simplement indiqué.

Le président ukrainien a aussi exprimé à Washington son souhait d’obtenir un «statut spécial» d’allié non-membre de l’Alliance atlantique, mais les États-Unis ont indiqué qu’ils n’y étaient pas favorables, jugeant que cela n’apporterait rien de nouveau à l’Ukraine «dont elle ne bénéficie pas déjà aujourd’hui», selon un responsable américain.
En termes clairs et non diplomatiques, cela signifie : "Nous ne vous enverrons pas de matériel militaire qui serait constitué d'armes" et "Nous ne nous engagerons pas plus que nous ne l'avons fait jusqu'à présent, n'espérez donc pas de notre part une protection plus étendue".
avatar
Thuramir

Messages : 2256
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Ven 19 Sep - 23:26

Suis partagé, parce que d'autre part, Porochenko a quand même obtenu des résultats (sonnant et trébuchant).
Voiçi ma réponse à Decabriste qui se révoltait:

"Decabriste, tu vas un peu vite dans ton jugement. 
Vrai que l'OTAN ne donnera pas d'aide militaire et ne donne pas le status d'allié de l'OTAN, comme le demandait Porochenko (ce status n'aurait rien changé en fait). 

Par contre, les USA débloquent 53 millions de dollars d'aide supplémentaire. Il y aura en outre, des systèmes de détection de radar de tirs d'artillerie qui permettront de localiser l'origine des tirs (et leur répondre). 
Washington fournira aussi des véhicules de transport de troupes, des petites embarcations ainsi que des équipements de surveillance, de détection d'explosifs et de déminage. En revanche, il n'est pas prévu de livrer des armes (lourdes) de guerre. 

En fait Obama doit "ménager" la chèvre et le choux. Aider l'Ukraine, sans mécontenter Poutine. Le fil du rasoir quoi. 

Pour l'UE, le report de la zone de libre-échange est en réalité un avantage pour Kiev. Si l'UE ne taxe pas l'Ukraine pour les échanges commerciaux (comme elle le fait depuis quelques temps), elle paiera les redevances douanières à l'Ukraine (qu'elle n'aurait plus eu dans le cas contraire). 

Pour une "non aide", ce n'est pas si mal non plus. "

Pas de protection plus étendue, mais aide quand même.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Sam 20 Sep - 13:13

Ukraine: Kiev et les séparatistes signent un mémorandum

francetvinfo.fr

Et un troisième convoi "humanitaire":

Arrivée d'un troisième convoi d'aide russe dans l'est de l'Ukraine

Avec quoi cette fois et dans quel sens?

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Dim 21 Sep - 2:44


avatar
Caduce62

Messages : 3670
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 21 Sep - 13:34

A l'opposé, il y a aussi des manifestations de soutient à l'Ukraine jusqu'en Chine:

euromaidanpress.com

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Dim 21 Sep - 13:58

L’élimination de l’Ukraine : le Premier ministre ukrainien, Arseni Latseniouk soupçonne la Réussie

D’après le Premier ministre de l’Ukraine Arseni Latseniouk, le pays de Vladimir Poutine veut procéder à l’élimination de l’Ukraine en tant qu’Etat indépendant. Il a formulé cette accusation samedi dernier, en interpellant les Etats-Unis et l’Union européenne à intervenir dans processus de paix préposé à l’est.

La méfiance d’Arseni Latseniouk  face à la Réussie est grande, en dépit du plan de paix en Ukraine. Ce samedi, il a accusé Vladimir Poutine de vouloir éliminer l’Ukraine pour qu’il ne soit plus un Etat indépendant.  Pour lui, cette intention est l’objectif final que se fixe la Russie. Il affirme que Poutine veut d’abord les régions de Donetsk, c’est-à-dire les séparatistes de l’Est et de Lougansk avant de vouloir prendre toute l’Ukraine, pour ensuite la supprimer en tant qu’Etat indépendant. Le Premier ministre M. Latseniouk  a fait cette déclaration lors d’une rencontre internationale qui se passe chaque année pour parler de la stratégique pro-européenne de l’Ukraine.  Selon lui toujours,  la paix est en train d’être cherchée mais jusqu’à quel prix ? se demande-t-il. « Je serais heureux que la paix s’installe dans mon pays mais la question est à quel prix. Nous allons nous battre pour notre pays et pour notre indépendance » a-t-il prévenu.

lapauseinfo.fr


A force de crier au loup, plus personne ne l'écoutera . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 22 Sep - 13:43

D'abords les mauvaix aspects:

Lourdes pertes matérielles pour les troupes du gouvernement ukrainien



Les troupes du gouvernement ukrainien ont subi de lourdes pertes matérielles, concernant notamment des chars, lors de leurs opérations contre les rebelles de l'est du pays. "Entre 60 et 65% du matériel de guerre a été détruit", a affirmé dimanche soir le président Petro Porochenko à la télévision ukrainienne.

Avec le retrait partiel des combattants des deux camps et l'instauration de zones tampons, l'Ukraine a enfin l'occasion de renouveler les unités mobilisées sur le terrain depuis longtemps. Petro Porochenko a signalé que son fils avait combattu dans l'une de ces unités.

Le président a également souligné que son pays avait besoin de la paix. Il a dit être prêt à tout pour appliquer le plan de paix.

levif.be

Pourtant hier soir sur "INTER", il était plutôt va-t'en-guerre . . . Embarassed

Selon Petro Porochenko «L’Ukraine se défendra si le processus de paix échoue»



Dans une longue interview à des chaînes de télévision ukrainiennes, Petro Porochenko a prévenu les séparatistes pro-russes et le Kremlin que l’Ukraine serait prête à se défendre militairement si le processus de paix amorcé ces derniers jours échouait.

L'Ukraine est prête à se défendre militairement si le processus de paix échoue avec les séparatistes prorusses, a déclaré dimanche le président ukrainien Petro Porochenko lors d'une interview à des chaînes de télévision ukrainiennes.

«Nous devons renforcer nos lignes de défense, renforcer notre armée», a ajouté le chef de l'Etat ukrainien, évoquant pour cela l'acquisition «d'équipements» auprès des Occidentaux. «Nous devons nous doter de ce dont nous avons besoin : du matériel de surveillance, des radars», a ajouté le président ukrainien.

Lors de la visite de Petro Porochenko jeudi aux Etats-Unis, la Maison Blanche avait annoncé le déblocage de 46 millions de dollars d'aide pour l'équipement et la formation des forces ukrainiennes, tout en excluant toujours l'envoi d'armes. 

L'Administration Obama estimait que cela ne permettrait pas de changer l'équilibre des forces face à des séparatistes «qui ont le soutien» de la Russie. «Une désescalade est en cours, quoi qu'on dise», a également dit Petro Porochenko. Il est, également, revenu sur ses rencontres avec le président russe Vladimir Poutine estimant que «sans ces rencontres, il n'y aurait pas le processus (de paix) actuel».

Kiev et la rébellion séparatiste ont signé samedi à Minsk un mémorandum en neuf points qui prévoit la mise en place d'une zone tampon de 30 km de large le long de la ligne de front. Ce plan de paix, qui vise à consolider le cessez-le-feu décrété le 5 septembre après une première session de négociations de paix à Minsk, a connu des accrocs dès son entrée en vigueur.  Et l'armée ukrainienne a annoncé dimanche qu'elle n'était pas prête à en respecter tous les points, notamment le recul de son artillerie, tant que le cessez-le-feu ne serait pas total.   

«Non à la guerre en Ukraine», manifestation sans précédent à Moscou


Une manifestation de grande ampleur contre l'ingérence de la Russie en Ukraine, la première organisée en Russie depuis le début du conflit, a rassemblé dimanche plusieurs milliers de personnes dans le centre de Moscou.

Un cortège important est parti de la place Pouchkine, dans le centre de la capitale russe, pour marcher pendant près de deux heures aux cris de «Non à la guerre en Ukraine» et «Stop aux mensonges de Poutine». Cette «Marche pour la paix» a rassemblé plusieurs «dizaines de milliers» de personnes selon l'un des organisateurs, Sergueï Davidis, la police faisant quant à elle état de 5.000 participants.

Il s'agit de la toute première manifestation d'ampleur contre la guerre en Ukraine depuis le début du conflit qui oppose séparatistes prorusses et militaires ukrainiens. Il s'agit également d'une des plus grandes mobilisations contre le président Vladimir Poutine depuis sa réélection en 2012.

lematin.ma

Toujours Porochenko:

Ukraine: “Impossible de gagner la guerre uniquement par les armes” (Porochenko)

Une brigade conjointe entre la Pologne, la Lituanie et l’Ukraine

Dans le contexte très particulier que l’on connaît, Ukraine, la Pologne et la Lituanie ont annoncé, le 19 septembre, vouloir mettre en place une brigade interarmées commune, la LITPOLUKRBRIG. Elle comprendra une unité d’infanterie totalement multinationale – y compris au niveau de l’entraînement et du commandement – et dont les coûts seront partagés entre les trois pays.

Nombre de détails doivent encore être rendus publics, à commencer par la date d’activation de la nouvelle force, ses conditions d’engagement – il est pour l’heure surtout question de la formation des forces ukrainiennes – ou ses relations avec l’OTAN (à laquelle la brigade n’appartient pas), une question d’importance. Ainsi, à supposer qu’elle soit déployée dans l’est de l’Ukraine et que les forces lituaniennes ou polonaises aient à subir des pertes, quelle devrait être la réaction de l’Alliance atlantique ?

Pratiquement, sa mise sur pied peut être analysée selon différents aspects. La Pologne et la Lituanie, toutes deux très en pointe sur la question ukrainienne, réagissent ainsi aux conclusions du sommet de l’OTAN, où la possibilité d’une adhésion de l’Ukraine a été écartée. Il s’agit donc de renforcer les liens avec Kiev sans l’intégrer.

Dans le même temps, il faut également constater que l’intégration au niveau « brigade » n’est pas orpheline : dès 1998, un bataillon conjoint polono-ukrainien avait été mis en place pour des engagements dans des missions de maintien de la paix. Le principe d’une brigade multinationale avait quant à lui été évoqué dès 2007 mais les négociations avaient stagné.

Par ailleurs, l’annonce peut également être interprétée comme un signe de plus de la formation d’un « bloc balte » au sein de l’architecture européenne de défense, au côté des blocs « Mitteleuropa », scandinaves et franco-britannique – une question traitée plus en détail dans le DSI hors-série n°37 (« De la tétanie stratégique de l’Europe et de la place de la France »).

Défense et sécurité Internationale

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 22 Sep - 15:32

Mise en place par l'Ukraine du plan de paix:

L'armée ukrainienne se prépare à faire reculer son artillerie


L'armée ukrainienne affirme avoir commencé à mettre en oeuvre les neuf points du mémorandum de Minsk, signé samedi par Kiev et la rébellion, et qui prévoit la création d'une zone tampon de 30 km le long de la ligne de front, une interdiction de survol des régions séparatistes et le recul des pièces d'artillerie des deux camps.
PHOTO ANATOLII STEPANOV, ARCHIVES AFP

Deux soldats ukrainiens ont été tués et deux autres blessés ces dernières 24 heures, a annoncé lundi l'armée ukrainienne, qui se prépare par ailleurs à faire reculer ses pièces d'artillerie, conformément au plan de paix signé à Minsk entre belligérants.

«Durant les dernières 24 heures, deux soldats ont été tués et deux blessés», dans l'est de l'Ukraine, a annoncé le porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko, lors d'une conférence de presse à Kiev.
Ces pertes de l'armée ukrainienne, qui portent à 39 le nombre de soldats et civils tués dans des combats depuis l'instauration d'un cessez-le-feu le 5 septembre, mettent en lumière la fragilité d'une trêve qui pourtant semble globalement mieux respectée depuis samedi.
L'armée ukrainienne affirme avoir commencé à mettre en oeuvre les neuf points du mémorandum de Minsk, signé samedi par Kiev et la rébellion, et qui prévoit la création d'une zone tampon de 30 km le long de la ligne de front, une interdiction de survol des régions séparatistes et le recul des pièces d'artillerie des deux camps.

«Nous nous préparons à reculer l'armement lourd à 15 km» de la ligne de front, a assuré Andriï Lyssenko.
Dimanche, le même porte-parole militaire avait déclaré que la mise en oeuvre de la zone tampon et des autres points du mémorandum de Minsk ne serait possible qu'une fois obtenue une trêve totale des combats.
Au cours des dernières 24 heures, «nous n'avons pas constaté de violations de la frontière ukrainienne ni de notre espace aérien. De même, il n'y a pas eu de tirs venant du territoire russe, ce qui illustre la mise en oeuvre pratique (par la Russie) des points du plan de paix adopté à l'initiative du président ukrainien», a souligné M. Lyssenko.
Près de 2900 personnes ont péri dans le conflit qui ravage depuis cinq mois les régions russophones de Donetsk et de Lougansk, frontalières de la Russie.

lapresse.ca

A confirmer parce que c'est la seule source qui l'annonce.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Lun 22 Sep - 16:42

Pour "visualiser" le tampon entre les béligérents:



Selon Tymchuk, les zozos s'apprêtent a une nouvelle offensive:

Tymchuk: pro-Russian ‘separatists’ preparing two-front offensive in eastern ‪Ukraine‬, latest ‘aid’ convoy bought ammo, equipment

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Matt le Mar 23 Sep - 12:19

Il semblerait que le plan de paix soit respecté, même par les zozos:

Ukraine : les belligérants retirent leur artillerie lourde du front

L’armée régulière ukrainienne et les rebelles pro russes ont débuté à retirer leurs plus grosses pièces...



L’armée régulière ukrainienne et les rebelles pro russes ont débuté à retirer leurs plus grosses pièces d’artillerie dans l’est de l’Ukraine. Une zone tampon a été négociée.
La démilitarisation dans l’est de l’Ukraine se trouve sur le point de franchir une nouvelle étape. Les rebelles prorusses ont déclaré mardi matin avoir commencé le retrait de leur artillerie dans cet endroit aux endroits où l’armée ukrainienne a fait de même. Cet engagement avait été négociés par les camps pendant des pourparlers de Minsk.

« Nous avons retiré notre artillerie dans les espaces où les forces ukrainiennes régulières ont fait de même. Dans les endroits où l’artillerie ukrainienne n’a pas été retirée, nous n’avons pas retiré la nôtre non plus », a annoncé à l’agence de presse russe Interfax Alexandre Zakhartchenko, le Premier ministre de la République populaire de Donestk proclamée par les séparatistes.
Seulement les canons d’artillerie d’un calibre au-dessus de 100 mm sont concernés par ce retrait, conformément au projet de paix portant la signature de à Minsk.

Un projet de paix en neuf points

Les belligérants ont portant la signature de un projet de paix samedi à Minsk qui contient neuf points pour terminer ce conflit de cinq mois dans l’est de l’Ukraine. Ce document planifie principalement l’instauration d’une zone tampon de 30 kilomètres le long de la ligne de front alors que le retrait des pièces d’artillerie lourde des deux camps.
L’armée ukrainienne avait déjà déclaré commencer la mise en oeuvre des dispositions du projet de paix qui, outre la zone tampon, planifie une trêve dans les combats jusqu’ici globalement respectée et une interdiction du survol des régions séparatistes.

Accalmie des combats

L’arrêt des combats n’est pas encore total. Deux soldats ukrainiens ont été tués au cours des récentes 24 heures. Du côté de la ville de Donestk, des impacts de tirs à l’armes lourdes ont autant été constatés au nord de la ville par des journalistes de l’AFP.

Toutefois, des signes d’accalmies apparaissent. Notamment, le nombre de civils tués dans des bombardements a nettement diminué au cours des derniers jours. En outre, des convois d’aide russe et ukrainien ont pu parvenir durant le week-end à Donetsk et à Lougansk. Quant à pour la première fois à partir le 26 juillet, un train en provenance de Kiev a accede Lougansk lundi.
Des échanges de tir à l’aéroport de Donetsk

L’aéroport de Donetsk était en feu mardi matin, à la suite d’échanges de tirs à l’arme lourde parmi les rebelles prorusses et l’armée ukrainienne qui conserve ce site stratégique.
Au moins deux tirs d’artillerie lourde, apparemment des obus de char, se sont abattus sur la zone. Une épaisse colonne de fumée noire s’élevait de l’aéroport, au instant où des tirs continus d’armes automatiques retentissaient.


Donetsk, qui comptait un million d’habitants avant le commencement des combats au printemps, est la plus grande ville de l’est de l’Ukraine aux mains des séparatistes prorusses, toutefois l’aéroport reste contrôlé par l’armée régulière ukrainienne et des combats s’y poursuivent à partir des semaines.


Lire l'article ici.

Contirmation? lemonde.fr

Mais!!

Ukraine: l'aéroport de Donetsk est en feu, alors que les prorusses disent se retirer

Des tirs d'artillerie lourde se sont abattus mardi matin sur l'aéroport de Donetsk. De leur côté, les rebelles prorusses affirment se retirer de l'est de l'Ukraine.

L'aéroport de Donetsk était en feu mardi matin, à la suite d'échanges de tirs à l'arme lourde entre les rebelles prorusses et l'armée ukrainienne qui conserve ce site stratégique, ont rapporté des journalistes de l'AFP. Vers 8 h 30 (heure suisse), au moins deux tirs d'artillerie lourde, apparemment des obus de char, se sont abattus sur la zone.

Une épaisse colonne de fumée noire s'élevait de l'aéroport, au moment où des tirs continus d'armes automatiques retentissaient.

Donetsk, qui comptait un million d'habitants avant le début des combats au printemps, est la plus grande ville de l'est de l'Ukraine aux mains des séparatistes prorusses. Mais l'aéroport reste contrôlé par l'armée régulière ukrainienne et des combats s'y poursuivent depuis des semaines.

Aux termes d'un plan de paix signé samedi à Minsk entre Kiev, les rebelles et la Russie, une zone tampon de 30 km de large doit être mise en place le long de la ligne de front. Les belligérants sont censés retirer leurs armes lourdes de cette zone.

Les prorusses disent se retirer

Les rebelles prorusses ont annoncé mardi avoir commencé à retirer leur artillerie dans l'est de l'Ukraine aux endroits où l'armée ukrainienne a fait de même. Cette décision est conforme à ce qui avait été négocié lors des pourparlers de Minsk.

"Nous avons retiré notre artillerie dans les zones où les forces ukrainiennes régulières ont fait de même. Dans les endroits où l'artillerie ukrainienne n'a pas été retirée, nous n'avons pas retiré la nôtre non plus", a dit à l'agence de presse russe Interfax Alexandre Zakhartchenko, le "premier ministre" de la République populaire de Donetsk proclamée par les séparatistes.

"Tout cela concerne les canons d'artillerie d'un calibre supérieur à 100 mm", a-t-il précisé. Un document signé samedi à Minsk prévoit un plan de paix en neuf points pour mettre un terme au conflit meurtrier qui oppose rebelles prorusses et armée régulière ukrainienne depuis plus de cinq mois dans l'est de l'Ukraine.

Ce plan prévoit la mise en oeuvre d'une zone tampon de 30 km de large le long de la ligne de front et le retrait des pièces d'artillerie lourdes des deux camps, gelant virtuellement le conflit aux positions actuelles des belligérants.

L'armée ukrainienne avait déjà annoncé commencer la mise en oeuvre des dispositions du plan de paix qui, outre la zone tampon, prévoit une trêve dans les combats jusqu'ici globalement respectée et une interdiction du survol des régions séparatistes.

arcinfo.ch

Ukraine: à Marioupol, des balcons sur la guerre


http://www.dailymotion.com/video/k500VEaY3KU44K8UWa8&start=44

Pendant 27 ans, Piotr Galandji a servi l'Armée rouge. Aujourd'hui, le balcon de son appartement donne sur la ligne de front entre l'armée ukrainienne et les forces prorusses. A la sortie de Marioupol, sa cité-dortoir lépreuse est située à 500 mètres du dernier poste de contrôle fortifié des soldats de Kiev.

lexpress.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6280
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Caduce62 le Mar 23 Sep - 18:55

AFP  23-09-2014 - 16:54
Ukraine: les séparatistes annoncent des élections, camouflet pour Porochenko

Les séparatistes prorusses ont annoncé mardi l'organisation d'élections présidentielle et législatives en novembre dans l'est de l'Ukraine, rejetant le plan de paix de Kiev au moment où une zone tampon se met en place le long de la ligne de front.

L'annonce de scrutins simultanés le 2 novembre dans les régions russophones de Donetsk et de Lougansk, théâtre de combats entre rebelles et militaires qui ont fait près de 2.900 morts depuis avril, est un camouflet pour le chef de l'Etat ukrainien qui avait proposé aux séparatistes le principe d'un "statut spécial" pour trois ans.

Ces offres politiques de Petro Porochenko visaient à accorder une plus grande autonomie aux régions séparatistes et prévoyaient la tenue d'élections locales le 7 décembre et une amnistie sous conditions pour les combattants.

Depuis l'adoption le 16 septembre par le parlement ukrainien des lois permettant leur mise en œuvre, Kiev attendait une réponse des séparatistes tout en conduisant parallèlement des négociations pour une trêve militaire durable.

"Nous envisageons d'organiser les élections du conseil suprême (parlement, ndlr) et du chef de la République le 2 novembre", a finalement répondu le "Premier ministre" de la "République populaire de Donetsk" (RPD), Alexandre Zakhartchenko, en précisant qu'il n'était pas question d'organiser les législatives ukrainiennes proposées par Kiev et fixées au 26 octobre.
"Nous avons notre conseil suprême et nous décidons nous-mêmes quelles élections organiser et à quelle date", a-t-il indiqué, cité par l'agence de presse russe Interfax.

Dans la foulée, la région séparatiste voisine de Lougansk faisait de même. Les élections présidentielle et législatives "auront lieu simultanément avec la RPD le 2 novembre", a déclaré le président du conseil suprême de la République de Lougansk, Alexeï Kariakine, à l'agence officielle russe Itar-Tass.

Ces annonces mettent en lumière la fragilité du processus de paix lancé ces dernières semaines. Si la trêve des combats est globalement respectée, le volet politique concernant l'avenir des régions russophones de l'Est est beaucoup plus problématique.
Mardi, la rébellion a annoncé avoir commencé le retrait de son artillerie dans les secteurs où l'armée ukrainienne avait déjà retiré ses canons.
En retirant graduellement leurs canons, les belligérants permettent la mise en œuvre d'une zone tampon de 30 km le long de la ligne de front gelée le 19 septembre.
Exemple près de Kommounar, à une quarantaine de km à l'est de Donetsk, où les rebelles ont fait reculer leurs chars mardi.
"Ce sont les derniers chars sur la ligne de front et nous nous replions en direction de Donetsk sur une distance de 15 à 20 km", a ainsi expliqué à l'AFP "Krest", commandant d'une quarantaine de rebelles, alors que trois chars quittaient leurs positions de tirs.
"Nous avons reçu l'ordre de nous retirer et nous le ferons, même si nous n'avons pas de certitude que l'armée ukrainienne fasse de même", a-t-il ajouté.
avatar
Caduce62

Messages : 3670
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Krispoluk le Mar 23 Sep - 21:16

Ca on s'en doutait un peu... Laissons-les s'enfoncer.
Kiev joue le jeu et est crédible, c'est Moscou qui va être gêné aux entournures en continuant à soutenir les "connards" ... Je suis persuadé que le temps joue pour Kiev dans cette affaire. Wait and see !
avatar
Krispoluk

Messages : 4248
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  richard le Mar 23 Sep - 21:51

Sauf que  pour le moment la Crimée est perdue et cela après  un vote
avatar
richard

Messages : 1253
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion Russe en Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum