Crash d'un 777 proche Donetsk

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comparaison Novorussia/OAS

Message  Krispoluk le Mer 23 Juil - 14:15

Je n'ai pas lu la suite, mais la comparaison séparatiste/OAS n'est pas du tout pertinente :
1) L'OAS était "comme un poisson dans l'eau" au milieu de la communauté "Pied-Noir" d'Algérie. Raison simple, ces derniers savaient bien qu'en cas d'indépendance de l'Algérie, ils n'auraient le choix qu'entre "la valise et le cercueil", ce qui s'est passé effectivement.
2) Personne ne veut forcer les habitants du Donbass à émigrer en Russie en cas de victoire de Kiev. Les groupes armés de "séparatistes" sont en immense majorité importés de l'étranger. Ils ont perdu le soutien de la population locale à cause de leurs nombreuses exactions.

L'exemple de l'OAS n'est donc pas du tout pertinent.
S'il subsiste des groupes terroristes clandestins après la reprise en main de Kiev, ça sera sur le schéma classique des groupuscules terroristes tels que RAF, Action Directe ou Brigades Rouges qui étaient manipulés en sous-main par la RDA et Moscou.
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Mer 23 Juil - 15:44

Je me méfie toujours de slate.fr et tu confirmes que je fais bien.  Wink 

Un autre article qui parle des deux Su-25 abattus, mais ils parlent d'une force policière internationale:

MH17 : des avions de chasse ukrainiens abattus


Les premiers corps de victimes du crash du vol MH17 en Ukraine sont partis par avion pour les Pays-Bas qui observent mercredi un jour de deuil national en hommage à 193 de leurs ressortissants morts dans cet avion.
| AFP / GENYA SAVILOV


Six jours après le crash du vol MH17 à l'est de l'Ukraine, les premiers corps de victimes sont partis par avion ce mercredi matin pour les Pays-Bas. Le pays observe ce mercredi un jour de deuil national en hommage à 193 de ses ressortissants morts dans la catastrophe. Au total, 298 personnes se trouvaient à bord de l'appareil de Malaysia Airlines qui a été abattu peut-être «par erreur» par des séparatistes pro-russes.

Ce mercredi, deux avions de chasse ukrainiens ont par ailleurs été abattus près du site du crash.

Sur le plan diplomatique, la Russie est toujours dans le viseur de la communauté internationale. L'Union européenne a notamment annoncé préparer de nouvelles sanction ciblées contre Moscou accusé de fournir des armes aux insurgés, tandis que Barack Obama affirmait que la Russie ferait face à des «coûts supplémentaires» en cas de poursuite de sa stratégie de déstabilisation en Ukraine.

Deux avions de chasse ukrainiens abattus près du site du crash. Un porte-parole de l'«opération antiterroriste» menée par les forces de Kiev, a affirmé que deux avions de chasse ukrainiens, des Soukhoï Su-25, avaient été touchés mercredi au-dessus de Savour-Mogyla, une hauteur dans la région de Donetsk, près de la localité de Snijné, soit à environ 25 km du site du crash. Un autre porte-parole militaire a affirmé que les pilotes avaient réussi à s'éjecter. 

Sur le terrain, la situation a été très tendue au cours des dernières 24 heures dans les deux capitales régionales de Donetsk et de Lougansk sous contrôle des séparatistes. Trois civils ont été tués à Lougansk alors qu'à Donetsk, où les combats font rage, des tirs et des explosions ont retenti toute la nuit, selon la mairie.

Des corps de victimes en route pour les Pays-Bas Deux avions Hercules C-130, transportant quarante cercueils, ont quitté mercredi matin l'aéroport de Kharkiv en Ukraine pour les Pays-Bas. Des examens y seront conduits afin de permettre le travail d'identification, avant que les corps soient rendus aux familles. Le Premier ministre d'Australie, Tony Abbott, a par ailleurs affirmé que les familles des victimes australiennes pourraient se rendre aux Pays-Bas afin d'accompagner les corps de leurs proches lors de leur retour dans leur patrie. Parmi les 298 personnes à bord du Boeing de Malaysia Airlines, 28 étaient Australiens et neuf résidaient dans ce pays. Un représentant de l'Australie sera d'ailleurs présent à l'arrivée de l'avion aux Pays-Bas ce mercredi.

Une mission policière internationale ? Le Premier ministre australien Mark Rutte s'est dit prêt à envoyer avec l'Australie et d'autres pays victimes de la catastrophe «une mission policière sous l'égide de l'ONU» afin de préserver le lieu du crash en zone contrôlée par les séparatistes et assurer une enquête indépendante. Car selon la mission d'observation de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), des fragments de corps se trouvent encore sur le site du crash non sécurisé. Un peu plus tôt, le Premier ministre australien Tony Abbott s'était indigné de la présence, possible, de ces corps : «Il est tout à fait possible que beaucoup de corps soient encore là-bas, en plein air, sous le soleil de l'été européen, soumis à des interventions extérieures et aux ravages de la chaleur et des animaux.»

Les boîtes noires remises aux experts britanniques. «Les deux boîtes noires du vol MH17 ont été transmises par le Bureau pour la sécurité néerlandais à l'AAIB (bureau d'enquête britannique) à Farnborough (sud-ouest de Londres) pour en transférer les données», a indiqué mercredi le ministère britannique des Transports. Ces boîtes noires avaient été remises dans la nuit de lundi à mardi par les rebelles pro-russes aux experts malaisiens, qui eux-mêmes les avaient transmises aux Néerlandais en charge de diriger l'enquête internationale sur la cause du crash. Il est toutefois peu probable qu'elles puissent fournir des renseignements permettant d'identifier l'origine du tir ayant abattu l'avion malaisien. 



Vers des sanctions élargies contre la Russie. Le président américain Barack Obama a affirmé que la Russie ferait face à des «coûts supplémentaires si elle continue à soutenir les séparatistes violents et ne met pas fin à son entreprise de déstabilisation de l'Ukraine». L'Union européenne prépare de son côté de nouvelles sanctions ciblées contre la Russie : une nouvelle liste de personnalités et entités russes visées pour leur soutien aux séparatistes pro-russes sera établie jeudi. La chancelière allemande Angela Merkel a appelé mercredi la Russie à «faire plus en direction des séparatistes qui empêchent de façon inacceptable le contrôle de la zone» du crash.



Mardi, la pression a encore augmenté sur la France pour qu'elle renonce à livrer à Moscou les navires militaires Mistral. Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a rappelé mardi soir que le contrat de 2011 pour le premier navire, livrable en octobre, allait être honoré et que «pour le deuxième bateau qui n'est pas encore totalement construit, ça dépendra(it) de l'attitude des Russes».

leparisien.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Jeu 24 Juil - 9:48

Tiens, on change de discour:

Crash du MH 17 : un chef séparatiste reconnaît que les rebelles avaient des missiles Buk


Des secours ukrainiens portent le corps d'une victime, tandis que les séparatistes prorusses gardent le lieu du crash, près du village de Hrabove, en Ukraine. | MARIA TURCHENKOVA POUR "LE MONDE"

Pour la première fois depuis le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, jeudi 17 juillet, l'un des chefs militaires des séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine a esquissé une potentielle responsabilité de ses troupes dans le tir du missile sol-air qui a atteint le vol MH 17. 
Le commandant du « bataillon Vostok », Alexandre Khodakovski, a reconnu mercredi 23 juillet lors d'un entretien avec l'agence de presse Reuters, que les rebelles possédaient des missiles antiaériens « Buk » de fabrication russe, du type de celui qui est soupçonné d'avoir détruit l'avion en plein vol, causant la mort de 298 personnes.

Le chef séparatiste n'exclut pas en outre que le missile qui aurait atteint l'avion de ligne soit venu de Russie et que la batterie de missiles qui aurait permis de le tirer ait été renvoyée en Russie après le drame, pour escamoter les preuves. Il a précisé que les séparatistes avaient pris ces derniers mois des missiles de ce type aux forces gouvernementales – au moins quatre – mais qu'aucun n'était opérationnel.
« Je ne dis pas que la Russie a donné [aux rebelles] un tel missile mais si on m'en avait proposé un, j'aurais accepté. Mais je ne l'aurais pas utilisé contre une cible inoffensive, je l'aurais tiré uniquement pour protéger des vies en cas d'attaque aérienne. »
Lire aussi : Crash du vol MH 17 : comment l'enquête se déroulera-t-elle ?
Alexandre Khodakovski se démarque ainsi clairement de la ligne des insurgés prorusses, qui affirmaient jusque-là ne jamais avoir détenu de tels missiles sol-air. Le leader contredit ainsi les affirmations des dirigeants de la « République populaire de Donetsk », notamment celles d'Igor Strelkov, le « ministre de la défense » de la « République » autoproclamée, à qui il dispute depuis le début du conflit dans l'est de l'Ukraine le leadership militaire du mouvement séparatiste.
« L'UKRAINE A TOUT FAIT POUR »
Malgré ces aveux à mots couverts, Alexandre Khodakovski a cependant une nouvelle fois souligné la responsabilité de Kiev dans l'attaque. Selon lui, les forces gouvernementales ukrainiennes, en multipliant sciemment les opérations aériennes jeudi dernier dans ce secteur, ont tout fait pour que la défense antiaérienne des insurgés entre en action.
« L'Ukraine a été informée que les volontaires possédaient cette technologie grâce à la Russie. Non seulement les Ukrainiens n'ont rien fait pour assurer la sécurité dans la zone mais ils ont provoqué l'utilisation de ce type d'armes contre un avion civil qui la survolait. »
« Ce jour-là, ils multipliaient les vols et, juste au moment du tir, au moment où l'avion civil passait au-dessus, ils ont lancé des attaques aériennes. S'il y avait bien un Buk, et si ce Buk a été utilisé, l'Ukraine a tout fait pour qu'un appareil civil soit descendu... » 

lemonde.fr

Voilà qui change la donne . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Sam 26 Juil - 23:51

Pour ceux qui en doutaient:

Crash du MH17 en Ukraine : la piste du missile russe se confirme


"La Russie a diffusé une série de déclarations contradictoires imputant à l'Ukraine cette attaque mais nullement étayées par des faits", indique Londres.

Le gouvernement britannique a jugé samedi qu'il était "hautement probable" que le Boeing de la Malaysia Airlines qui s'est écrasé le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine ait été abattu par un missile sol-air fourni par la Russie et tiré depuis une zone contrôlée par les rebelles pro-russes. "Compte tenu du corpus important et croissant de preuves crédibles, à défaut d'information contraire convaincante, nous pensons qu'il est hautement probable que le vol MH17 ait été abattu par un système de missile sol-air russe de type SA-11 opérant depuis une zone tenue par les séparatistes soutenus par les Russes dans l'est de l'Ukraine", écrit le Foreign Office dans un communiqué intitulé "Mythes russes sur le vol MH17".

"La Russie a diffusé une série de déclarations contradictoires imputant à l'Ukraine cette attaque mais nullement étayées par des faits", ajoute Londres. Le Foreign Office relaie également des informations selon lesquelles les séparatistes tenteraient de compliquer les investigations des experts aéronautiques en altérant le site du crash. Ils projetteraient notamment de disséminer sur les lieux des pièces d'autres aéronefs.

Dix Britanniques se trouvaient parmi les 298 passagers et membres d'équipage ayant embarqué à bord du vol de la Malaysia Airlines entre Amsterdam et Kuala Lumpur. Aucun occupant n'a survécu à la catastrophe.

Une coopération entre la Russie et l'Australie

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre australien Tony Abbott ont discuté samedi par téléphone de "l'organisation d'une enquête internationale indépendante" dans l'est de l'Ukraine, où s'est écrasé le vol MH17, qui avait pour passagers de nombreux Australiens, a annoncé le Kremlin. Ils ont aussi "noté la nécessité d'une mise en oeuvre cohérente de la résolution 2166", adoptée lundi par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Quelques jours après le crash, l'Australie avait accusé Moscou de vouloir "se laver les mains de tout ça", alors qu'un faisceau d'indices pointe la responsabilité des séparatistes prorusses dans cette région de l'Ukraine, en proie au conflit entre séparatistes et forces loyales à Kiev.

Une victime identifiée aux Pays-Bas

Une première victime de la catastrophe aérienne a été identifiée samedi aux Pays-Bas par une équipe d'experts médico-légaux, a annoncé le ministère néerlandais de la Justice. Son identité n'a pas été précisée.


"La famille et le maire du lieu de résidence du défunt ont été informés", a ajouté la même source, soulignant que le processus d'identification des corps pourrait durer des mois au total.


lesechos.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Ven 1 Aoû - 12:26

Un article que je trouve intéressant:

Ukraine : l’insupportable charnier du vol MH17

Mykola Cuzin, président du comité Ukraine 33 et du Comité pour la défense de la démocratie en Ukraine commente dans cette nouvelle tribune libre le drame du 17 juillet.


© Bulent Kilic/AFP

Alors que les familles des victimes du vol Ouagadougou-Alger accidenté le 24 juillet vont sans doute attendre de longues semaines avant de connaître les circonstances du drame, les proches des 298 passagers du vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur abattu le 17 juillet entre Debaltsevo et Torez (oblast de Donetsk), en plein cœur du territoire contrôlé par les terroristes “pro-russes”, voient se profiler chaque jour un peu plus une perspective insupportable : celle de devoir faire leur deuil sans que jamais les coupables et les responsables, pratiquement tous identifiés à ce jour, ne soient poursuivis puis jugés par la justice internationale.

Les faits sont pourtant clairement établis : le 17 juillet dernier, vers 1h du matin, un camion portant un système de lanceur de missiles sol-air de type BUK SA-11 a traversé la frontière russe pour pénétrer en territoire ukrainien près de Louhansk. Le convoi l’accompagnant a été détecté à 9h dans le centre de Donetsk, où le lanceur a été déchargé de sa plateforme. Le lanceur, seul cette fois-ci, a été repéré à 13h05 rue Karapetya, dans le centre de la petite ville de Snizhne située à 10 km à l’est de Torez, par des journalistes de l’AP et des riverains. Trois heures plus tard, les habitants de Torez ont eu leur attention attirée par deux fortes explosions, suivies une minute plus tard de la chute interminable de débris métalliques et de corps humains…

Les fuites d’informations de la part des républiques “autoproclamées” de Donetsk et Louhansk et les interceptions de communications téléphoniques ont permis d’obtenir les indications suivantes : à 16h18, un observateur a informé le personnel du lanceur de missiles de l’approche d’un avion à haute altitude (le message disait très exactement “Un oiseau vient dans votre direction”). Au bout du fil, Igor Bezler alias Bes, lieutenant-colonel de la Direction centrale des renseignements de l’état-major général des forces armées de la Fédération de Russie et chef des terroristes pro-russes de la région. Ce dernier a alors demandé la précision suivante : “Un avion de reconnaissance ou de ligne ?” Il lui a aussitôt été répondu : “Impossible à savoir, les nuages sont trop épais.” Deux minutes plus tard, le Boeing 777 des Malaysia Airlines était abattu. La nuit suivante, le lanceur de missiles sur lequel manquaient deux ogives a repassé tranquillement la frontière en direction de la Russie…

Les interceptions d’échanges de conversations sur les téléphones cellulaires des terroristes démontrent que ceux-ci pensaient manifestement tirer sur un avion militaire ukrainien AN26 et que leur affolement n’a eu d’égal que leurs tentatives frénétiques de dissimuler et d’éparpiller les éléments matériels de preuves sur le site du crash, y compris en soustrayant temporairement les boîtes noires, qui ont pu faire l’objet d’une tentative de manipulation électronique, avant que la pression internationale et du Kremlin ne les oblige à les restituer, devant les caméras du monde entier.

Cette mise en scène ne change rien à l’horreur de la situation. Ces terroristes qu’on qualifie par facilité de “pro-russes” (1) n’ont, comme tous les terroristes, aucun respect pour la dignité, la vie humaine, les conventions internationales, l’éthique. Ils n’ont pas pensé un seul instant  qu’un avion civil et des innocents pouvaient être atteints par leurs missiles. Tout ce qui comptait pour eux, c’était de faire un “carton” de plus (2) sur des Ukrainiens que le maître du Kremlin leur a appris à haïr viscéralement, au prix d’un savant lavage de cerveau. Peu importe qu’il y ait eu méprise sur la “cible”.

Il y a eu crime de guerre, un de plus, un de trop. Et la liste ne cesse de s’allonger. Le 25 juillet, dans la ville de Sloviansk tout récemment libérée, une fosse commune a été découverte. À l’intérieur, des corps de combattants anonymes, que personne ne réclamera jamais, et aussi des civils portant des traces manifestes de sévices. Combien d’autres suivront ? (3)

Ce jour (mardi 29 juillet), les terroristes ont tiré sur un car évacuant des enfants dans la banlieue de Donetsk, faisant un mort et dix blessés. Près de là, à Berestove, ce sont huit autres enfants qui ont été blessés par une mine terrestre installée par les séparatistes. Un neuvième est mort. Et que dire de ces clichés parus sur Instagram quelques jours après le crash, avec des propositions éloquentes de revente d’articles de maquillage récupérés sur le lieu de la catastrophe ? De ces téléphones mobiles et de ces cartes de crédit volés au même endroit et réutilisés dans les jours suivants dans la région de Torez ?

Par son soutien matériel (armes lourdes, logistique, argent, carburant…) et humain (officiers de liaison, agents secrets, espions, mercenaires) inconditionnel à ces meurtriers pillards, le président russe démontre qu’il a fait le choix de se placer délibérément à la tête d’une multinationale du terrorisme à l’égal d’Al Qaïda (5). Le Monde titrait fort justement il y a quelques jours qu’il était en passe de devenir le paria du monde libre. Manifestement, c’est ce qu’il cherche. Il a compris depuis longtemps que la “coalition” de l’UE est beaucoup trop tiraillée entre des intérêts très divergents (le droit international, par principe, contre les intérêts économiques de certains pays) pour prendre des mesures fortes et concrètes susceptibles de compromettre ses desseins criminels.

Adam Michnik, le directeur du quotidien polonais Gazeta Wyborcza (4), résume parfaitement la situation actuelle en Ukraine : “Aujourd’hui, l’Europe garde le silence devant la politique impérialiste agressive de Vladimir Poutine… L’Union européenne se comporte comme une version grand format de la très neutre Suisse… Et, pendant ce temps-là, le Kremlin ne cesse de franchir toujours plus de lignes rouges… Une politique de conciliation ne mènera à rien ici. La véritable réponse à la crise ukrainienne, c’est la solidarité contre Vladimir Poutine… car en Ukraine se joue probablement l’avenir de toute l’Union européenne.”


1. Puisqu’ils sont dans leur très grande majorité russes et en lien avec le FSB ou le GRU s’agissant de leurs responsables, comme A. Girkine et A. Borodaï de la “République populaire de Donetsk”. Girkine a dans un premier temps revendiqué la responsabilité du crash sur son compte personnel, avant de retirer précipitamment le commentaire.

2. Depuis le mois d’avril, plus d’une dizaine d’hélicoptères et d’avions militaires ukrainiens ont été abattus dans cette région, faisant au total près de 80 morts.

3. On peut voir là une continuité troublante entre ces nouvelles fosses communes et celles, dénombrables par centaines, qui ont été découvertes depuis l’écroulement de l’URSS, fruits combinés des atrocités commises par les nazis et le régime stalinien sur le sol ukrainien…

4. Le Monde en ligne, 26/07/2014.

5. La morgue militaire géante de Rostov-sur-le-Don accueille également les “Convois 200”, ces convois de cercueils ramenant les dépouilles des mercenaires russes tombés en Ukraine, à l’abri des regards indiscrets.

lyoncapitale.fr

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Très bon article

Message  Krispoluk le Ven 1 Aoû - 18:35

Très bon article,
L'atroce vérité crue ! Mais éclatera-t-elle au grand jour ? Rien n'est moins sûr ! Parfois l'intérêt supérieur des grandes puissances et le motif fallacieux de la "sauvegarde de la Paix Mondiale" fait passer aux oubliettes nombre de crimes et de drames de l'histoire...
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Ven 1 Aoû - 22:23

Krispoluk a écrit:L'atroce vérité crue ! Mais éclatera-t-elle au grand jour ? Rien n'est moins sûr ! Parfois l'intérêt supérieur des grandes puissances et le motif fallacieux de la "sauvegarde de la Paix Mondiale" fait passer aux oubliettes nombre de crimes et de drames de l'histoire...
C'est une affirmation qui s'est malheureusement révélée exacte depuis des décennies !
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Sam 2 Aoû - 11:05

On appelle ça la diplomatie . . .  Embarassed

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Sam 2 Aoû - 14:13

Matt a écrit:On appelle ça la diplomatie . . .  Embarassed
Ou "l'intérêt supérieur de l'Etat", acception qui recouvre notamment "les crimes oubliés de l'Etat".
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Invité le Dim 3 Aoû - 12:09

Matt a écrit:On appelle ça la diplomatie . . .  Embarassed

Comment peut-on être obligé de voter(*) pour mettre en place des "diplomates", et réagir ainsi ?

Intérêt supérieur de certains oligarques ! Et non de l'Etat ! (les mots sont ce qu'ils sont, ne ns trompons pas ! ....... ns sommes suffisamment trompés !)


Par son soutien matériel (armes lourdes, logistique, argent, carburant…) et humain (officiers de liaison, agents secrets, espions, mercenaires) inconditionnel à ces meurtriers pillards, le président russe démontre qu’il a fait le choix de se placer délibérément à la tête d’une multinationale du terrorisme à l’égal d’Al Qaïda (5). Le Monde titrait fort justement il y a quelques jours qu’il était en passe de devenir le paria du monde libre. Manifestement, c’est ce qu’il cherche. Il a compris depuis longtemps que la “coalition” de l’UE est beaucoup trop tiraillée entre des intérêts très divergents(**) (le droit international, par principe, contre les intérêts économiques de certains pays) pour prendre des mesures fortes et concrètes susceptibles de compromettre ses desseins criminels.

(**)Je l'écrivais précédemment, l'UE tire à "hue et à dia", ainsi V. Poutine en tire son sillon !




(*) Notamment en Belgique !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Ven 8 Aoû - 10:54

Ce ne serait qu'une "bourde", il s'agissait bien de "liquider" un avion, mais ils ont tiré sur le mauvais:

L'Ukraine accuse les séparatistes d'avoir planifié un acte terroriste contre un avion russe

KIEV, 7 août (Xinhua) -- Les forces de sécurité ukrainiennes ont découvert des éléments montrant que les insurgés indépendantistes de l'est de l'Ukraine "planifiaient une action terroriste" contre un avion de la compagnie aérienne russe Aeroflot, a affirmé jeudi un responsable ukrainien chargé de la sécurité.

"Au cours de l'enquête sur l'attaque terroriste contre le Boeing malaisien, la police et les agences de renseignements ont découvert que le 17 juillet, jour où le Boeing s'est écrasé, les mercenaires militaires avaient l'intention de mener une attaque terroriste contre l'avion d'Aeroflot", a déclaré le chef des services de sécurité ukrainiens Valentin Nalivaitchenko à la presse.
M. Nalivaitchenko a indiqué que le plan d'attaque terroriste visait un avion reliant Moscou à la ville chypriote de Larnaca, dont la trajectoire passait à proximité de la zone traversée par le vol MH17 de la Malaysia Airlines.

Il n'a pas précisé sur quels éléments de preuve étaient basées ces affirmations, mais il a indiqué que l'attaque planifiée contre l'avion de ligne russe était destinée à "créer un prétexte pour une invasion de la Russie en Ukraine".

Le 17 juillet, le Boeing 777 qui assurait le vol MH17 de la Malaysia Airlines entre Amsterdam et Kuala Lumpur s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine, ôtant la vie aux 298 personnes à bord.
On pense que l'avion a probablement été abattu par un missile, mais l'origine du crash n'a pas encore été officiellement établie et reste entourée de mystère.

xinhuanet.com

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Tibo le Ven 8 Aoû - 14:08

J'en doute un peu. Ca entre en contradiction avec pas mal d'éléments, notamment les messages des insurgés se félicitant d'avoir abattu un nouvel appareil de transport, avant de tout effacer quand ils se sont rendus compte de l'erreur. Même chose pour les messages radios que les services secrets ukrainiens affirment avoir intercepté.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Ven 8 Aoû - 14:22

Idem pour moi, mais comme plus rien ne m'étonne . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Lun 20 Oct - 9:31

Nouvelle version des faits:

MH17: Berlin accuse les séparatistes d'avoir utilisé un missile ukrainien


Le 15 octobre 2014 la carcasse du vol MH17 de la Malaysia airlines abattu au-dessus de l'Ukraine et qui s'est écrasé à Rassipnoe le 17 juillet 2014

Le renseignement allemand accuse les séparatistes prorusses en Ukraine d'avoir abattu en juillet le vol MH17, avec 298 personnes à son bord, à l'aide d'un missile sol-air volé à l'armée ukrainienne, rapporte dimanche l'hebdomadaire Der Spiegel.

Les séparatistes auraient dérobé un système de missiles sol-air de moyenne portée Bouk dans une base militaire ukrainienne, avant de l'utiliser pour abattre l'avion de la Malaysia Airlines le 17 juillet, estime le patron des services secrets allemands, cité par le Spiegel.

Gerhard Schindler, président du renseignement extérieur allemand (BND), a livré ses conclusions sur le crash du MH17 le 8 octobre, devant la commission du Bundestag qui contrôle les services secrets, sur la foi de "photos et enregistrements satellites", précise le magazine.

Cette thèse diffère de celle du gouvernement américain, qui accuse certes les séparatistes d'avoir utilisé un missile Bouk, de type SA-11, mais affirme que leur système de lancement "a été acheminé depuis la Russie", mettant directement en cause la responsabilité de Moscou.

"Ces accusations contre nous sont sans fondement", a riposté le "vice-Premier ministre" de la république autoproclamée de Donetsk, Andreï Pourguine, cité dimanche après-midi par l'agence de presse russe Interfax.

Un système de missiles sol-air Bouk ne peut être opéré que par "des spécialistes de haut niveau, formés à ces fins", a-t-il assuré. Des responsables du renseignement américain avaient envisagé, en juillet, que l'avion ait pu être abattu "par erreur" par des séparatistes mal entraînés.

"Les anciens mineurs qui défendent aujourd'hui leur patrie avec des armes dans leurs mains n'ont pas de connaissances, ni d'acquis pour opérer un système si sophistiqué", a fait valoir M. Pourguine.

- Enquête en Allemagne -

Commentant l'enquête menée par des experts néerlandais, qui a abouti le 9 septembre à un premier rapport prudent, le patron du BND a accusé l'Ukraine comme la Russie d'avoir "falsifié" les pièces présentées aux enquêteurs, sans plus de précisions.

Kiev et Moscou s'accusent mutuellement d'être à l'origine du crash. Selon l'Ukraine, l'avion a été abattu par un missile Bouk "gracieusement offert aux rebelles" par le président russe Vladimir Poutine.

A l'inverse, la Russie affirme qu'un avion de chasse ukrainien se trouvait à proximité et que des missiles sol-air étaient positionnés dans la zone.

D'après le Spiegel, le parquet fédéral allemand situé à Karlsruhe a ouvert une enquête sur le crash, au motif qu'il pourrait relever d'un "crime de guerre" justifiant la compétence universelle de la justice allemande, quels que soient la nationalité des suspects et l'endroit où se sont produits les faits.

Interrogé par le site internet du quotidien économique Handelsblatt, un responsable du Linkspartei (gauche radicale) a estimé que le BND devait "rendre publiques ses informations et ses conclusions" afin qu'elles fassent l'objet de vérifications.

"Les investigations sur un tel crime ne doivent pas être menées par les services secrets, qui poursuivent leurs propres buts, mais par une enquête internationale indépendante", a poursuivi Tobias Pflüger, vice-président du parti.

Au total, 272 victimes, dont les restes ont été emmenés aux Pays-Bas, ont déjà été identifiées par les experts en médecine légale. Les deux tiers des passagers étaient néerlandais.

lacroix.com

Ca vaut ce que ça vaut . . . mais possible.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Mer 5 Nov - 14:17

Font fort!!

Boeing 777: les renseignements occidentaux connaissent les auteurs du crash (expert russe)



Les services spéciaux d'Occident savent qui a abattu le Boeing 777 malaisien et pourquoi, mais "manipulent l'information", a déclaré mercredi l'ex-employé du ministère russe des Affaires étrangères, le général en retraite de la Direction générale du renseignement (GRU) Nikolaï Pouchkarev dans une interview accordée à RIA Novosti.

"Les services spéciaux occidentaux et les Américains sont parfaitement au courant de tous les détails concernant les auteurs de la catastrophe et leurs motifs, mais ils manipulent ces informations dans leurs intérêts. Ils ont organisé cette provocation pour accuser la Russie et l'obliger à envoyer ses troupes en Ukraine.  Mais le gouvernement russe n'a pas cédé à cette provocation", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, les Etats-Unis sont intéressés à organiser "un conflit militaire direct entre la Russie et l'Ukraine".

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk (sud-est de l'Ukraine).Tous les 283 passagers et 15 membres d'équipage ont perdu la vie dans cette catastrophe.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Jeu 6 Nov - 13:14

Poutine va devoir être sérieux pour une fois:

Vol MH17: Poutine ne pourra éviter une "conversation"



Le Premier ministre australien Tony Abbott a averti Vladimir Poutine qu'il ne pourrait faire l'économie d'une "conversation" au sujet de la catastrophe du vol MH17 abattu en Ukraine.

M. Abbott avait déjà déclaré qu'il allait "confronter" le président russe lors du sommet du G20 la semaine prochaine à Brisbane.

Canberra a demandé à Moscou une rencontre bilatérale à cette occasion mais la Russie n'a pas apporté de réponse pour l'instant.

"Il ne pourra pas éviter une conversation alors d'une façon ou d'une autre, nous aurons une rencontre bilatérale, que se soit dans un couloir ou dans un lieu plus officiel", a dit le Premier ministre australien au journal The Australian publié jeudi. "Je souhaite une vraie rencontre bilatérale dès que possible", a-t-il ajouté.

Depuis la destruction en vol le 17 juillet d'un avion de ligne malaisien au-dessus de l'est de l'Ukraine, tuant en tout 298 personnes, dont 38 Australiens et de nombreux Néerlandais, Tony Abbott ne mâche pas ses mots à l'égard du dirigeant russe.

Plusieurs pays estiment que l'appareil a été victime d'un tir de missile des séparatistes pro-russes, soutenus par la Russie. Celle-ci accuse l'Ukraine d'être à l'origine du tir.

Tony Abbott a toutefois ajouté qu'il ne souhaitait pas que ce problème fasse de l'ombre au sommet du G20. Selon des sources gouvernementales australiennes, les deux dirigeants pourraient se rencontrer à l'occasion du sommet de l'Apec lundi à Pékin.

"Je ne vais pas perturber le G20 avec un contentieux privé entre l'Australie et la Russie", a dit M. Abbott.

Canberra souhaite faire valoir auprès de Moscou "combien il est important pour l'Australie, les Pays-Bas, la Malaisie et tous les autres pays qui avaient des ressortissants à bord du MH17 d'obtenir une coopération pleine et entière avec l'enquête", a encore dit le Premier ministre.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte vient d'arriver en Australie pour discuter de la tragédie.

Selon le rapport préliminaire du Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV) chargé de l'enquête, l'avion a été atteint par de nombreux projectiles "à haute vélocité". Le rapport ne précise pas l'origine de ces projectiles.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Dim 9 Nov - 23:21

Il est russe, ukrainien?
Ce sont ces réponses qu'il faut, les fragments sont un (bon) début.  Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  benoit77 le Dim 9 Nov - 23:51

Batterie fournie par les russes
La propagande à beaux raconter ce qu'elle veux.
J'avais à l'époque fait une petite analyse des capacités techniques d'un Buk et établit une petite projection de la position théorique de la batterie en fonction du lieu du crash et il est évident que la batterie était sur le territoire sous contrôle séparatiste.

l'origine de la batterie Buk:

Une autre étude sur la responsabilité de la Russie dans le crash du MH17:

https://www.bellingcat.com/news/uk-and-europe/2014/11/08/origin-of-the-separatists-buk-a-bellingcat-investigation/
avatar
benoit77

Messages : 1712
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Lun 10 Nov - 10:06

J'espère que les enquêteurs ont accès à ces infos.  Wink Laughing

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  benoit77 le Lun 10 Nov - 17:09

Je pense que les états-majors ont déjà toutes les preuves qu'il faut mais qu'ils les gardes au chaud.

ici , il y a une photo d'un morceau de carlingue avec l'un des fragments de missile Buk
https://twitter.com/666_mancer/status/531815712239923200

Concernant les trous "rond", il a été facile pour les séparatistes de décharger une mitraille sur quelques morceaux de carlingue pour faire gober la version d'un SU-25 qui aurait soi-disant tiré sur le MH-17 (techniquement au delà des capacités d'un SU-25)

Par contre faire des trous carrés et rectangulaires un peu partout sur la carlingue (des fragments sont peut-être aussi dans les cadavres) c'est loin d'être aussi facile .

Ces enveloppes quadrillées des missiles Buk sont là pour faire les dommages comme sur le MH17.
avatar
benoit77

Messages : 1712
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Lun 10 Nov - 18:18

Au moins, c'est clair!!  Wink

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  benoit77 le Mer 12 Nov - 0:15

Le premier ministre Australien a demandé à Poutine qu'il présente des excuses aux disparus du MH17 et qu'il les indemnises.
Le premier ministre Australien a dit à Poutine qu'il a des preuves de l’implication de la Russie dans le crash.
Que les américains ont présentés excuses et indemnités aux familles des victimes dans un cas similaire.

ce qu'il dit est clair et net !

http://news.liga.net/news/politics/4012121-premer_avstralii_predlozhil_putinu_izvinitsya_za_sbityy_boeing.htm
avatar
benoit77

Messages : 1712
Date d'inscription : 17/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Mer 12 Nov - 10:26

Et résultat des courses:

Poutine 1 - Abbott 0: après le bombage de torse, place à l'humiliation

Vladimir Poutine rejette toute responsabilité indirecte dans l'attaque du MH17. 


Tony Abbott s'entretient avec Vladimir Poutine, en marge du sommet de l'APEC à Pékin, (mardi 11 novembre) 

Tony Abbott et Vladimir Putin se sont parlés mardi en marge du sommet de l'APEC à Pékin. Au centre de la conversation: la possible implication de la Russie dans l'attaque du MH17 au-dessus de l'Ukraine. Le missile a tué 38 Australiens en juillet dernier. 
 
Tony Abbott avait promis un coup d'éclat - concrètement, de "shirtfront" Vladimir Putin, un terme de football australien qui décrit l'action de se heurter à l'adversaire, poitrine contre poitrine. 
 
À l'arrivée, l'humiliation est cinglante. Tony Abbott affirme que l'Australie a reçu des renseignements selon lesquels le MH17 a été abattu par un missile lancé par un système BUK, transporté sur un camion russe. 
 
Une thèse rejetté en bloc par Vladimir Poutine. Et toute la Russie est derrière lui, comme par exemple Alexandre Roussakov, le Recteur de l'Université d'Etat de Yaroslavl P.G.Demidov, au micro de Norman Hermant : 
 
« Je ne crois pas que les Russes, ou les forces russes, ou quoi que ce soit de russe ait quelque chose à voir avec la tragédie du MH17. » 
 
De son côté, Vyacheslav Nikonov réclame des preuves. Ce député russe est un fervent soutien de Vladimir Poutine:
 
« La source d'information des Australiens ne peut être que le gouvernement ukrainien et/ou les services de renseignements américains, qui soutiennent de toute façon le gouvernement ukrainien. Clairement, nous aimerions voir des preuves. Si ce ne sont que des mots, alors le Premier ministre australien se conduit fort mal. »
 
Tony Abbott a demandé des excuses à Vladimir POutine et des compensations financières pour les familles des victimes du MH17. Il n'a obtenu ni les unes, ni les autres. 

Plus on ment, plus on a raison . . . Twisted Evil

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  tarkan le Jeu 19 Mar - 19:26

MH17-Nouvel élément en faveur de la thèse d'un tir des insurgés

AMSTERDAM, 19 mars (Reuters) - Un fragment métallique retrouvé sur les lieux de l'accident du vol MH17 de la compagnie Malaysia Airlines, dans l'est de l'Ukraine, proviendrait d'un missile sol-air BUK, a rapporté jeudi une chaîne de télévision néerlandaise, étayant un peu plus la thèse d'une destruction de l'appareil par les séparatistes prorusses.

Le fragment en question a été retrouvé par un journaliste néerlandais voici plusieurs mois dans le village de Hrabove, près de l'endroit où l'avion s'était écrasé en juillet dernier, emportant dans la mort ses 298 occupants, pour les deux tiers des Néerlandais.
La chaîne RTL Pays-Bas dit avoir fait analyser le fragment métallique par des experts internationaux, dont des analystes d'IHS Janes's, hebdomadaire qui fait autorité en matière de défense. Selon ceux, ce fragment porte trace de la charge explosive d'un missile antiaérien BUK, de fabrication russe.
La catastrophe du MH17 a marqué un tournant dans le conflit séparatiste de l'est de l'Ukraine. Kiev et les pays occidentaux ont accusé les insurgés d'avoir tiré un missile; la Russie affirme quant à elle que l'appareil a été abattu par l'armée ukrainienne.

Dans ses conclusions préliminaires rendues l'an dernier, le Bureau néerlandais de sécurité avait estimé que l'avion avait été atteint par des projectiles lancés à grande vitesse, sans préciser leur nature.
"Tout élément d'enquête supplémentaire est le bienvenu, mais il est impératif de pouvoir établir sans conteste un lien entre l'élément en question et l'appareil abattu", a déclaré jeudi le Bureau néerlandais dans un communiqué.
Récemment, des habitants d'un village de l'est de l'Ukraine ont déclaré à Reuters avoir vu passer un missile au-dessus de leur tête très peu temps avant le crash du vol MH17.
Ces témoignages, recueillis auprès de quatre villageois habitant Tchervoni Chovten, en zone rebelle, tendent à démontrer qu'un missile a été tiré depuis un pas de tir situé non loin de là. Or, la position la plus proche des forces gouvernementales était à six kilomètres de là, ce qui semble exclure qu'elles l'aient mis à feu.
(Anthony Deutsch; Eric Faye pour le service français)

http://www.challenges.fr/monde/20150319.REU4934/mh17-nouvel-element-en-faveur-de-la-these-d-un-tir-des-insurges.html?xtor=RSS-22
avatar
tarkan

Messages : 718
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum