Crash d'un 777 proche Donetsk

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Invité le Jeu 17 Juil - 17:55

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysian Airlines s'est écrasé près de la frontière russe dans la région de Donetsk.

" selon l'agence de presse russe Interfax"

 Il transportait 280 passagers et 15 membres d'équipage. Il effectuait la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Caduce62 le Jeu 17 Juil - 18:41

Un avion de ligne malaisien parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur s'est écrasé dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé l'administration régionale de Donetsk.

"Le nombre des morts n'est pas encore connu", a indiqué l'administration dans un communiqué en précisant que l'avion est tombé près de la ville de Chakhtarsk, dans une zone contrôlée par les séparatistes prorusses.
Elle a confirmé les premières informations des agences russe Itar-Tass et ukrainienne Interfax-Ukraine. L'agence russe Itar-Tass a cité "les milieux de l'aviation", et Interfax-Ukraine, une source "au sein des forces de l'ordre ukrainiennes", ajoutant qu'un groupe de secouristes du ministère des Situations d'urgence se rendait sur place.
L'avion a disparu des radars à 10.000 mètres d'altitude, selon ces sources.
Malaysia Airlines a indiqué jeudi avoir "perdu le contact" avec un de ses avions dont la dernière position connue était au-dessus de l'Ukraine.
"Malaysia Airlines a perdu le contact avec le vol MH17 en provenance d'Amsterdam", a déclaré sur son compte Twitter la compagnie, déjà très éprouvée par la disparition de l'avion assurant le vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin.
"La dernière position connue était au-dessus de l'Ukraine", poursuit Malaysia Airlines, ajoutant qu'elle fournira bientôt davantage de détails.
Le président ukrainien Petro Porochenko a, lui, déclaré jeudi "ne pas exclure" que l'avion de ligne malaisien tombé dans l'Est du pays "ait été abattu".
"C'est le troisième cas tragique ces derniers jours, après les avions An-26 et Su-25 des forces armées ukrainiennes abattus depuis le territoire de la Russie", déclare M. Porochenko, cité dans un communiqué de la présidence.
"Nous n'excluons pas que cet avion (malaisien) ait pu être abattu et nous soulignons que les forces armées ukrainiennes n'ont pas effectué de tirs susceptibles d'atteindre des cibles dans les airs", ajoute-t-il, avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes.

C'est grave  Crying or Very sad mais :
- pourquoi un survol de cette région alors qu'il y a une guerre ?
- a cette altitude, c'est soit un tir air-air par un chasseur russe (comme contre le chasseur ukrainien) mais je doute à cause du transpondeur des avions qui donne l'identification; je pense plutôt à un tir de missile sol-air à longue portée que n'ont que les forces russes ! Twisted Evil 
La responsabilité de la russie est pleinement engagée sur cet acte odieux !  Evil or Very Mad
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Caduce62 le Jeu 17 Juil - 20:32

Au moins quatre Français sont morts à bord du Boeing 777, annonce Laurent Fabius. L'avion de la compagnie Malaysian Airlines, qui transportait 280 passagers et 15 membres d'équipage entre Amsterdam et Kuala Lumpur, s'est écrasé près de la frontière russe dans la région de Donetsk. Il n'y aurait aucun survivant.  Twisted Evil
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Jeu 17 Juil - 20:53

Et les séparatiste accusent les forces ukrainiennes d'avoir tiré ce missile. Des spécialistes disent que les missiles "stinger" des rebelles ne dépasseraient pas 5.000 mètres, alors que l'avion volait à 10.000 mètres. 

A ce stade ci, il est totalement absurde de désigner le responsable éventuel de ce drame : ce peut être un accident (un problème technique de l'avion)  ou un acte malveillant.

La boîte noire aurait été récupérée par les séparatistes, qui devront la transmettre pour examen.

Après cet examen, la cause de ce drame sera établie. Wait and see.
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Krispoluk le Jeu 17 Juil - 21:01

Thuramir a écrit:Et les séparatiste accusent les forces ukrainiennes d'avoir tiré ce missile. Des spécialistes disent que les missiles "stinger" des rebelles ne dépasseraient pas 5.000 mètres, alors que l'avion volait à 10.000 mètres. 

A ce stade ci, il est totalement absurde de désigner le responsable éventuel de ce drame : ce peut être un accident (un problème technique de l'avion)  ou un acte malveillant.

La boîte noire aurait été récupérée par les séparatistes, qui devront la transmettre pour examen.

Après cet examen, la cause de ce drame sera établie. Wait and see.

Non désolé de te contredire, mais hélas la boite noire ne révélera rien du tout en cas de tir de missile. La mort de l'avion est instantanée, impossible d'établir l'origine et les caractéristiques de l'arme. Il ne se passait rien de notable et 5 secondes plus tard, c'est la boule de feu...
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Jeu 17 Juil - 21:11

Nous verrons bien ce que la boîte noire révélera. Sinon, il faut aussi qu'une commission internationale examine les débris de l'avion et les analyse.

Les pays concernés peuvent aussi transmettre toutes leurs observations radar avant l'accident.
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Vérité proche...

Message  Krispoluk le Ven 18 Juil - 2:24

Je viens d'écouter CNN, débat de spécialistes, les US ont branché leurs "grandes oreilles" avec encore plus d'attention sur le Donbass. Conclusion, avant que l'enquête internationale ait donné ses résultats: dès demain, il y aura déjà un rapport volumineux sur le bureau d'Obama avec une synthèse de toutes les communications téléphoniques ou autres du Donbass et on connaîtra la vérité avec une certitude de 95% parce que dans une affaire aussi tragique, personne n'arrive à retenir sa langue (séparatistes)...
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Tibo le Ven 18 Juil - 6:35

C'est peu probable (mais toujours possible) que les tirs viennent de l'armée russe ou de l'armée ukrainienne, étant donné que l'une et l'autre sont au courant de la présence d'avion civil dans la région. Il semble aussi que l'ukraine avait effectivement fermé l'espace aérien de cette région aux avions civils, en dessous d'une certaine altitude. En effet, à l'altitude où volait l'avion (10.000m), aucune chance qu'il soit touché par un lanceur portatif. Par contre, c'est largement dans les cordes de ce machin :




qui a été repéré les jours précédents dans les zones contrôlées par les séparatistes, et qui provient probablement de russie (sur ce site qui présente les événements en live, le lanceur avait été repéré près de Donetsk avant la catastrophe).

Du coup, l'hypothèse la plus crédible est une méprise des séparatistes qui pensaient viser un avion militaire ukrainien. Méprise aux conséquences dramatiques et qui risque de changer beaucoup de choses dans ce conflit si elle est avérée.
avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Ven 18 Juil - 9:33

C'est pourquoi, il est important de tenir compte des faits et uniquement des faits, sans que des opinions politiques ne polluent les débats.

Les explications, les justifications et les excuses, cela vient donner un éclairage aux faits, mais cela ne change pas les faits.
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Caduce62 le Ven 18 Juil - 16:29

Ce que l'on sait du crash du Boeing de Malaysia Airlines en Ukraine

Par Francetv info
Mis à jour le 18/07/2014 | 08:40 , publié le 17/07/2014 | 17:20

Un avion de ligne de Malaysia Airlines avec 298 personnes à son bord s'est écrasé en Ukraine, jeudi 17 juillet, près de la frontière russe. Le Boeing 777 assurait la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur, pour le compte de la compagnie Malaysia Airlines. L'avion a été vraisemblablement abbatu", a déclaré le vice-président américain Joe Biden.

Quel est le bilan humain ?
En fin de soirée, la compagnie Malaysia Airlines a dévoilé les nationalités de la plupart des victimes : 154 Néerlandais, 27 Australiens, 23 Malaisiens, 11 Indonésiens, 6 Britanniques, 4 Allemands, 4 Belges, 3 Philippins et 1 Canadien. Pour 34 passagers, l'identification est encore en cours. L'incertitude persiste, vendredi, sur la présence de Français dans l'avion après les errances du gouvernement français.
Anton Gerashchenko, conseiller du ministère de l'Intérieur ukrainien, annonçait, jeudi, que les 298 personnes à bord sont mortes. En effet, sur les lieux, il n'y a aucun signe de survivants, selon les reporters sur place. De très nombreux corps jonchent le sol, selon les journalistes présents sur place. D'après les autorités ukrainienne et les reporters, il n'y a aucun signe de survivants.

Quelles sont le responsabilités ?
Kiev et les séparatistes s'accusent mutuellement et se défendent comment ils peuvent. "Apparemment, c'est en effet un avion de ligne, abattu par l'armée de l'air ukrainienne", a déclaré Alexandre Borodaï, chef du gouvernement de la "République populaire" autoproclamée de Donetsk, à la chaîne russe Rossiya-24.
Par ailleurs, l'avion a disparu des radars à 10 000 m d'altitude. Or pour se disculper, des responsables pro-russes de Donetsk, interrogés par l'agence Interfax, ont indiqué que la portée de leurs missiles sol-air portables était limitée à 4 000 m.
Mais vendredi les regards se tournent vers les séparatistes prorusses, qui  auraient pu abattre l'avion malaisien après l'avoir pris pour un appareil militaire ukrainien. C'est ce que révèlent plusieurs éléments parus sur les sites des insurgés et des interceptions des services de sécurité ukrainiens.

Quelles sont les conséquences immédiates ?
Des familles de passagers commençaient à se rendre à l'aéroport d'Amsterdam, d'où l'avion a décollé, décrit François Beaudonnet pour France 2.
La Malaisie a ouvert une enquête sur la disparition de l'avion, comme l'a annoncé son Premier ministre Najib Razak sur Twitter.
Le Conseil de sécurité de l'Onu doit tenir une réunion d'urgence vendredi à New York, à la demande du Royaume-Uni. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé une "enquête internationale complète et transparente".
Le ministère français des Transports a demandé aux compagnies françaises d'éviter l'espace aérien ukrainien. Plusieurs compagnies aériennes ont décidé de ne plus survoler l'Est de l'Ukraine, comme Transaereo, Virgin, Lufthansa ou Air France. La compagnie française ne survolait déjà plus la Crimée depuis le début du mois d'avril.

Où l'avion s'est-il écrasé ?
"Malaysia Airlines a perdu le contact avec le vol MH17 en provenance d'Amsterdam", a déclaré la compagnie Malaysia Airlines sur Twitter. "La dernière position connue était au-dessus de l'Ukraine."
L'avion s'est écrasé dans le village de Grabovo, près de la ville de Chakhtarsk, à une quarantaine de kilomètres de la frontière russe, dans une zone de combat entre l'armée ukrainienne et les rebelles pro-russes.
Des morceaux du fuselage déchiqueté, dont la queue de l'appareil avec le logo de la compagnie malaisienne, ainsi que des bagages, parsèment une vaste zone. Des soldats des forces rebelles et des pompiers sont arrivés sur place. Ainsi, des débris ont été retrouvés à une quinzaine de kilomètres à la ronde, selon un membre des services de secours cité par Reuters.

Comment l'accident est-il survenu ?
"J'étais dans le champ avec mon tracteur quand j'ai entendu le son d'un avion puis le bruit d'une explosion", ajoute un témoin cité par Reuters. "Puis j'ai vu l'avion toucher le sol et se briser en deux. Il y avait une épaisse fumée noire." L'agence Interfax ajoute que l'avion "a commencé à perdre de l'altitude à 50 km de l'espace aérien russe. Il a été retrouvé en flammes sur le sol ukrainien".
Dans un communiqué, le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré "ne pas exclure" que l'avion de ligne malaisien tombé dans l'Est du pays "ait été abattu". Une piste confirmée par des responsables américains. Les analystes du renseignement américain "croient fortement" qu'un missile sol-air a abattu le Boeing 777 et sont en train d'examiner les données afin de déterminer si le missile a été tiré par les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine, les soldats russes de l'autre côté de la frontière ou les forces gouvernementales ukrainiennes.

La vérité serait sur le site : http://ukraine2014.canalblog.com/archives/2014/07/17/30268995.html
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

La vérité d'Obama

Message  Krispoluk le Ven 18 Juil - 16:59

Suite à mon message de cette nuit, conférence de presse d'Obama à 17h30. Il a son dossier "rens" bien fourni. Reste à voir quelle "vérité" il va révéler et surtout quelle riposte il va engager...Intéressant à suivre !
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Caduce62 le Ven 18 Juil - 18:15

Bof si c'est comme lors du Boeing coréen abattu  Mad 
Dire : "C'est pas bien, faut plus recommencer"
Les "nettoyeurs" russes vont vite nettoyer la zone de tout débris compromettants et je tiens les paris !
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Caduce62 le Ven 18 Juil - 18:22

AFP  18-07-2014 - 17:33
Crash en Ukraine : les États-Unis penchent vers un tir des séparatistes

Selon l'ambassadrice américaine à l'ONU, l'avion malaisien a probablement été abattu par des séparatistes ukrainiens. Washington précise toutefois ne pas en avoir la certitude.
"Il y a des indications (selon lesquelles les pro-russes ont abattu l'avion, ndlr) mais nous n'avons pas encore tiré de conclusion définitive", a affirmé ce vendredi 18 juillet un responsable américain sous couvert de l'anonymat.
S'exprimant devant le Conseil de sécurité réuni d'urgence, l'ambassadrice américaine, Samantha Power, a souligné que des "séparatistes avaient été repérés" jeudi matin en possession de ce type de système de défense anti-aérienne près de l'endroit où l'avion malaisien s'est écrasé.
Par contre, a-t-elle affirmé, si l'armée ukrainienne possède bien ce type de missiles (Bouk de type SA-11) dans son arsenal, les États-Unis "n'ont pas connaissance de la présence d'un système de missiles SAM ukrainien dans la zone" du crash, et depuis le début de la crise la défense anti-aérienne ukrainienne n'a tiré aucun missile.
"Étant donné la complexité du système SA-11, il est improbable que les séparatistes puissent s'en servir de manière efficace sans personnel qualifié." Donc, a-t-elle ajouté, "on ne peut pas exclure la possibilité d'une aide technique de la part de personnels russes".
Si ce sont bien les séparatistes qui ont tiré le missile, "eux-mêmes et ceux qui les soutiennent auraient de bonnes raisons de dissimuler les preuves de leur crime", a-t-elle ajouté.
Elle a donc réclamé l'ouverture immédiate d'une enquête internationale et demandé à Kiev et aux séparatistes de cesser le feu pour "faciliter l'accès au site". Pour Samantha Power, Moscou doit faire pression en ce sens sur les séparatistes et "prendre d'urgence des mesures concrètes pour faire baisser la tension en Ukraine". A voir ???
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Caduce62 le Ven 18 Juil - 19:13

Terrorists move Buk missile system that hit Boeing 777 to Russia, official says

KYIV, July 18 /Ukrinform/. 

Last night the pro-Russian militants moved to Russia the Buk anti-aircraft missile system, from which the Malaysian Boeing 777 could be hit, Interior Minister's advisor Anton Herashchenko wrote on his Facebook page on Friday.
"According to latest reports, international terrorist Strelkov, aka Girkin, last night visited Snizhne to settle the situation with the downed Malaysian Boeing. "In the night the Buk system, from which the missile was launched, was removed to Russia, where it is likely to be destroyed, likewise direct performers of the terrorist attack, setting Putin and Strelkov up, after they happily announced that they had downed the Ukrainian AN-26," Herashchenko said.
He also added that "the flight recorders that the terrorists have found at the scene will be handed over today at one of checkpoints in Luhansk region to their curators from the FSB."
Poutine efface déjà les preuves  Evil or Very Mad 
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Ven 18 Juil - 22:30

D'après certains journalistes, les Etats-Unis semblent en dire moins qu'ils ne savent en réalité au vu et au su de leurs renseignements militaires. Attendons les conclusions de l'enquête internationale.

Il est vrai que la plupart des protagonistes ont des cadavres dans son placard, ce qui n'excuse rien et ce qui laisse les victimes sans voix, mais ce qui permet de penser que, implicitement, la plupart des pays préfère une solution diplomatique, qui laisse quand même les victimes civiles sans réparation réelle pour le préjudice moral subi.

A propos des avions civils abattus pendant les 40 dernières années, sur le site du Nouvel Observateur: 

" Avions civils abattus en plein vol : les précédents depuis 40 ans

Par Le Nouvel Observateur avec AFP

Publié le 18-07-2014 à 05h30


Un avion coréen abattu par la chasse soviétique en 1983, un appareil iranien descendu par une frégate américaine en 1988... Rétrospective.





3 juillet 1988 : un avion iranien est abattu par une frégate américaine. (FARNOOD/SIPA)


Après le crash jeudi 17 juillet, dans l'Est de l'Ukraine, d'un avion de ligne malaisien peut-être abattu par un missile, voici quelques cas d'appareils civils abattus depuis 40 ans :



  • 23 mars 2007 : un avion bélarusse dans le ciel de la Somalie

Un Iliouchine appartenant à une compagnie aérienne bélarusse est abattu par une roquette peu après son décollage de la capitale somalienne Mogadiscio en proie à la guerre civile : 11 morts. L'appareil transportait des ingénieurs et des techniciens bélarusses venus réparer un autre avion, touché par un missile deux semaines plus tôt.



  • 4 octobre 2001 : un avion russe au dessus la mer Noire

Un Tupolev-154 de la compagnie russe Sibir qui assurait la liaison Tel-Aviv-Novossibirsk en Sibérie occidentale, explose en plein vol au dessus de la mer Noire, à moins de 300 km des côtes de Crimée (sud de l'Ukraine). 78 personnes, en majorité des Israéliens, trouvent la mort. Une semaine plus tard, Kiev reconnait que la catastrophe est due au tir accidentel d'un missile ukrainien.



  • 3 juillet 1988 : un avion iranien abattu par une frégate américaine

Un Airbus A-300 de la compagnie nationale Iran Air, assurant la liaison entre Bandar-Abbas et Dubaï (Emirats arabes unis), est abattu peu après son décollage par deux missiles tirés d'une frégate américaine qui patrouillait dans le détroit d'Ormuz. 290 personnes sont tuées. L'équipage de l'USS Vincennes avait affirmé avoir pris l'Airbus pour un chasseur iranien animé d'intentions hostiles. Téhéran obtiendra des Etats-Unis un dédommagement de 101,8 millions de dollars.



  • Nuit du 31 août au 1er septembre 1983 : un avion coréen descendu par la chasse soviétique

Un Boeing 747 sud-coréen de la Korean-Air-Lines (KAL) est abattu par la chasse soviétique au-dessus de l'île de Sakhaline, après s'être écarté de sa route. Les 269 passagers et membres d'équipage sont tués. Moscou ne reconnaitra sa responsabilité que cinq jours plus tard, sous la pression internationale et après une condamnation du Conseil de sécurité des Nations Unies.



  • 27 juin 1980 : un avion italien mystérieusement abattu au large de la Sicile 

Un DC-9 de la compagnie Itavia avec 81 personnes à bord assurant la liaison Bologne-Palerme, explose en vol près de l'île d'Ustica, au large de la Sicile. Les responsabilités et les circonstances de la catastrophe n'ont pas été établies mais l'hypothèse d'un missile tiré par erreur par les chasses américaine ou française pensant abattre un appareil libyen a été avancée.



  • 21 février 1973 : un Boeing iranien abattu par les Israéliens

Un Boeing 727 de la compagnie Libyan Arab Airline assurant la liaison Tripoli-Le Caire est abattu par la chasse israélienne au-dessus du désert du Sinaï : 108 des 112 personnes à bord sont tuées. Le Boeing qui s'était égaré, avait été intercepté au-dessus de la péninsule du Sinaï, alors occupée par Israël. Selon les autorités l'avion avait refusé d'atterrir. "

Et sur le site du Journal du Dimanche :

Des avions abattus par erreur
Dans l'histoire de l'aviation civile, peu d'appareils ont été visés par erreur au-dessus d'une zone de conflit. Cela a été le cas duvol Bakhtar Alwatana, le 11 juin 1987, abattu par des rebelles afghans alors qu'il assurait la liaison Kandahar-Kaboul. En fait, les rebelles auraient confondu l'avion de ligne, un Antonov 26 avec un Iliouchine 14 militaire. Les 53 personnes à bord ont péri.
A trois reprises, ce sont des armées qui ont touchés, "par erreur" selon elles, un avion de ligne. Cela a été le cas le 6 janvier 1968, quand le vol Aeroflot-Iakoutsk a été accidentellement abattu par un missile alors qu'il reliait Oliokminsk à Lensk (45 morts). Le 4 octobre 2001, l'armée ukrainienne a abattu au-dessus de la mer Noire le vol 1812 Siberia Airlines, qui reliait Tel-Aviv à Novossibirsk (78 morts).
Mais le drame le plus marquant est sans doute celui du 3 juillet 1988. L'USS Vincennes, un navire américain qui opérait une série d'exercices dans le golfe persique, a abattu le vol 655 Iran Air. Jusqu'au crash du vol MH17 de jeudi, il s'agissait du plus lourd bilan (290 morts) pour une catastrophe de ce type.


Les débris récupérés du vol 655 d'Iran Air, abattu par erreur par le croiseur américain Vincennes (crédit : Sipa press).

Des appareils sciemment visés
Neuf avions civils ont été abattus en connaissance de cause par des hommes armés, qu'ils soient terroristes ou militaires. Le premier drame de ce type, et dont l'enquête a confirmé la piste criminelle, remonte au 27 juillet 1955. En ce début de guerre froide, la Bulgarie surveille de près son espace aérien. Le vol 402 El Al, qui a dévié par erreur sa route, a été abattu par deux chasseurs bulgares. Cet avion, qui reliait Vienne, la capitale autrichienne, à Tel-Aviv, en Israël, transportait 58 personnes, toutes mortes.
Le 26 janvier 1972, un drame similaire s'est produit au-dessus de la Tchécoslovaquie. Le vol 367 JAT Yugoslav, qui effectuait la liaison Copenhague-Zagreb, est abattu par deux missiles sol-air de l'armée tchèque pour avoir violé son espace aérien. Parmi les 28 occupants de l'appareil, il y a eu une seule miraculée, entrée dans le Livre Guiness des records : Vesna Vulovic a été éjectée de l'avion, sans parachute, et a fait une chute de 10.160 mètres d'altitude. Elle a atterrit sur le flan d'une montagne, sur une couche épaisse de neige poudreuse. Les membres fracturés, elle s'est trouvé un mois dans le coma avant de se réveiller.


Vesna Vulovic, après être sortie de son coma en 1972 (crédit : Sipa press).


Un an plus tard, le 21 février 1973, c'est aussi à cause d'un espace aérien violé que deux chasseurs de l'armée de l'air israélienne ont abattu un Boeing 727 affrété par la Libyan Arab Airlines, le vol 114 (108 morts, 5 survivants). A cause d'une mauvaise météo et d'un radar en panne, cet avion a raté l'aéroport du Caire, continuant sa route vers Israël. Deux avions de chasse israéliens ont donc tenté de le faire atterrir. Quand le Boeing a fait demi-tour vers Le Caire, les militaires ont cru que l'appareil tentait de s'échapper et l'ont abattu.
Le 20 avril 1978, en plein guerre froide, le vol 902 de la Korean Airlines, une compagnie sud-coréenne, a été pris pour cible par des chasseurs soviétiques pour avoir violé l'espace aérien de l'URSS. Touché à l'un des moteurs, il a pu se poser en catastrophe sur un lac gelé non loin de Mourmansk. Seuls deux personnes sont mortes sur les 107 présentes à bord. La Korean Airlines a dû faire face à une autre accident, quasi identique mais plus tragique encore. Le 1er septembre 1983, le vol 007, qui décollait d'Alaska en direction de la Corée du Sud, a été abattu par des chasseurs soviétiques (269 morts). Là encore, une erreur de pilotage a conduit au drame : l'appareil a dévié de plus de 500 km de sa route, sans doute à cause de vents trop forts. Entrant dans l'espace aérien de l'URSS, l'armée soviétique a pris une décision radicale, provoquant un regain de tension avec les Etats-Unis.


Le vol 007 de la Korean Airlines (crédit : Sipa press).


Plusieurs appareils ont été visés par des groupes terroristes armés. A deux reprises, le 3 septembre 1978 et le 12 février 1979, les soldats de la ZIPRA (Zimbabwe Peoples Revolution Army) ont abattu deux appareils d'Air Rodhesia, faisant au total 97 morts. Le 16 août 1986, un vol affrété par la Sudan Airways, au Soudan, est détruit par une roquette tirée par l'Armée populaire de libération du Soudan (60 morts). Le 22 septembre 1993, c'est un vol Tansair Georgian Airlines qui a été abattu par des terroristes (108 morts), dans un contexte de guerre civil tendu. 

Des mystères qui ne seront (sans doute) jamais élucidés
C'est l'une des énigmes de l'histoire de l'aviation qui n'a jamais été élucidé. Le 11 septembre 1968, le vol 1611 Air France, une Caravelle reliant Nice à Ajaccio, s'abîme au large de Nice (95 morts). Erreur de pilotage? Mauvaises conditions météorologiques? Certains évoquent un tir de missile, envoyée par erreur depuis une base italienne.
La "tragédie d'Ustica" reste également l'un des mystères les plus épais de l'histoire de l'aviation civile. Le vol 870 Itavia s'est abîmé en mer Tyrrhénienne le 27 juin 1980 lors d'un vol Bologne-Palerme (81 morts). Les thèses sont multiples : celle de l'accident a rapidement été écartée au bénéfice de celle d'un attentat. Mais, depuis 1999, l'enquête du magistrat italien Rosario Priore s'oriente vers la thèse d'un tir de missile d'un avion de l'Otan. En effet, au moment du drame, un avion de chasse tentait d'abattre un avion militaire libyen, un MIG-23, dans cette zone.
Plus récemment, on ne sait toujours pas ce qui est arrivé au vol 602 de la Lion Air, assurant une liaison intérieure au Sri Lanka. Le 29 septembre 1998, cet appareil disparaît des radars (55 personnes présentes à son bord). Le gouvernement sri-lankais a affirmé que ce sont les Tigres tamouls qui auraient abattu l'avion.
Gaël Vaillant - leJDD.fr
jeudi 17 juillet 2014 "
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Sam 19 Juil - 11:23

Les dernières nouvelles :
Crash d'un avion malaisien en Ukraine - L'AESA recommande fortement d'éviter le survol de l'est de l'Ukraine

(Belga) L'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a "recommandé fortement" vendredi d'éviter le survol de l'est de l'Ukraine et celui de la Crimée, après le crash d'un avion de la Malaysia Airlines.
Dans son bulletin d'information sur la sécurité, l'AESA indique "prendre en considération la perte" de l'avion dans l'est de l'Ukraine et par conséquent "recommande fortement aux utilisateurs de l'espace aérien" d'éviter le survol de la Crimée et de l'est de l'Ukraine. 
"L'agence attire l'attention de la communauté de l'aviation sur l'existence possible de risques sérieux pour la sécurité des vols internationaux civils", écrit l'AESA. Et de souligner la "situation dangereuse créée par le conflit à la frontière orientale de l'Ukraine et la situation en Crimée". 
"L'AESA va surveiller la situation et réactualiser ses recommandations en fonction du développement de la situation", précise-t-elle. 
Jeudi, Eurocontrol, gestionnaire de l'espace aérien, avait annoncé que les autorités ukrainiennes avaient fermé toutes les routes aériennes survolant l'est du pays après le crash. 
"Tous les plans de vol comportant ces routes sont maintenant rejetés par Eurocontrol", avait-t-il indiqué, précisant que ces routes resteraient "fermées jusqu'à nouvel ordre". 
Dès l'annonce du crash, plusieurs compagnies aériennes européennes et américaines avaient annoncé qu'elles allaient éviter l'espace aérien ukrainien. 
Le gouvernement français avait demandé aux transporteurs aériens français d'éviter l'espace aérien ukrainien. 

Crash d'un avion malaisien en Ukraine - Soixante-deux experts malaisiens attendus à Kiev

(Belga) Une soixantaine d'experts malaisiens était attendue samedi à Kiev et espéraient pouvoir se rendre dans l'est de l'Ukraine, sur le site du crash de l'appareil de la compagnie nationale Malaysia Airlines, un Boeing 777 vraisemblablement abattu par un missile.
L'équipe de 62 personnes comprend deux enquêteurs spécialistes des catastrophes aériennes, invités par Kiev pour prendre part aux recherches, a précisé le ministère malaisien des Transports. 
Le Premier ministre Najib Razak a indiqué vendredi soir avoir parlé au président Vladimir Poutine pour insister sur la nécessité d'une enquête objective et sans entrave. 
"J'ai aussi dit à Poutine que le site ne devait pas être altéré avant que l'équipe commence son enquête", a-t-il déclaré. 
La veille, le président américain Barack Obama avait lui aussi fortement insisté sur le besoin d'une enquête "libre" et "sans entrave". 
Le Boeing 777 de Malaysia Airlines s'est écrasé dans des champs dans l'est de l'Ukraine, zone tenue par des séparatistes pro-russes, un drame qui a fait près de 300 morts et provoqué une vague d'indignation à travers le monde. 
Sur les 298 personnes à bord --tous morts--, 44 personnes, y compris les 15 membres d'équipage, étaient des Malaisiens. 
C'est la deuxième fois en quelques mois que Malaysia Airlines perd un appareil. Le 8 mars, dernier, un Boeing 77 a disparu sans laisser de trace alors qu'il effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin. 


Crash d'un avion malaisien en Ukraine - Accord avec les séparatistes sur une "zone de sécurité" autour du site du crash

(Belga) Les membres du "groupe de contact" comprenant l'Ukraine, la Russie et l'OSCE sont parvenus à un accord avec les séparatistes prorusses sur la mise en place d'une zone de sécurité autour du site du crash de l'avion malaisien, a annoncé le chef des services de sécurité ukrainiens.
Les entretiens avec les séparatistes ont abouti à la création d'une zone de sécurité de 20 km "pour que l'Ukraine puisse remplir l'objectif essentiel: (...) identifier les corps et les remettre aux familles", a indiqué M. Valentyn Nalyvaïtchenko sur la première chaîne de télévision ukrainienne, dans la nuit de vendredi à samedi. (Belga)
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Sam 19 Juil - 12:54

Tu parles d'un accord, les zozos ont déjà été "nettoyer" la zone du crash et ont emporté vers une destination "inconnue" ( en Russie) les reste de l'avion à l'aide de gros camions de transport.

Je pense que les zozos ont fait là, leur plus grosses gaffe et qu'ils vont récolter le fruit de leur bévue.
Idem pour Poutine, vers qui tous les regards se tournent . . . 
Il est évident que ce type de missile n'est pas parvenu chez les zozos sans l'aide poutinienne.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Krispoluk le Sam 19 Juil - 13:23

Matt a écrit:Tu parles d'un accord, les zozos ont déjà été "nettoyer" la zone du crash et ont emporté vers une destination "inconnue" ( en Russie) les reste de l'avion à l'aide de gros camions de transport.

Je pense que les zozos ont fait là, leur plus grosses gaffe et qu'ils vont récolter le fruit de leur bévue.
Idem pour Poutine, vers qui tous les regards se tournent . . . 
Il est évident que ce type de missile n'est pas parvenu chez les zozos sans l'aide poutinienne.

Ils sont tout simplement en train de "signer leur crime" alors que le monde entier a les yeux fixés sur le Donbass ! Pas très malin de leur part... Mais ont-ils encore une once d'intelligence ? S'ils avaient laissé les enquêteurs faire leur boulot, on aurait découvert que l'appareil a été descendu par un Bouk, et alors ? tout le monde le sait déjà ! Mais au moins on leur aurait accordé le bénéfice d'une coopération ouverte... La bêtise de ces mecs me sidérera toujours !!!
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Thuramir le Sam 19 Juil - 15:01

Krispoluk a écrit:
Matt a écrit:Tu parles d'un accord, les zozos ont déjà été "nettoyer" la zone du crash et ont emporté vers une destination "inconnue" ( en Russie) les reste de l'avion à l'aide de gros camions de transport.

Je pense que les zozos ont fait là, leur plus grosses gaffe et qu'ils vont récolter le fruit de leur bévue.
Idem pour Poutine, vers qui tous les regards se tournent . . . 
Il est évident que ce type de missile n'est pas parvenu chez les zozos sans l'aide poutinienne.

Ils sont tout simplement en train de "signer leur crime" alors que le monde entier a les yeux fixés sur le Donbass ! Pas très malin de leur part... Mais ont-ils encore une once d'intelligence ? S'ils avaient laissé les enquêteurs faire leur boulot, on aurait découvert que l'appareil a été descendu par un Bouk, et alors ? tout le monde le sait déjà ! Mais au moins on leur aurait accordé le bénéfice d'une coopération ouverte... La bêtise de ces mecs me sidérera toujours !!!
Il est exact que leur bêtise est abyssale ! Procéder de la sorte équivaut à un aveu implicite.
avatar
Thuramir

Messages : 2249
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Tibo le Sam 19 Juil - 18:09

avatar
Tibo

Messages : 224
Date d'inscription : 07/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Caduce62 le Dim 20 Juil - 0:29

AFP  19-07-2014 - 23:21
Crash en Ukraine: Poutine sommé de "prendre ses responsabilités"

Vladimir Poutine a été sommé samedi de prendre ses responsabilités à l'égard des séparatistes et de faciliter l'accès au site du crash de l'avion malaisien dans une zone sous contrôle rebelle dans l'est de l'Ukraine où Kiev et les Malaisiens dénoncent l'altération des preuves.

Quarante-huit heures après la chute de l'avion assurant le vol Amsterdam-Kuala Lumpur très probablement abattu par un missile avec 298 personnes dont 192 Néerlandais à bord, les rebelles empêchent l'accès au site aux responsables ukrainiens et aux inspecteurs internationaux.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a fait part samedi à son homologue russe Sergueï Lavrov de la "profonde préoccupation" de Washington et appelé Moscou à prendre des mesures immédiates pour "réduire les tensions en Ukraine" et faire en sorte que les séparatistes pro-russes déposent les armes.

"Les Etats-Unis sont très préoccupés par le fait que, pour la deuxième journée consécutive, les enquêteurs internationaux et de l'OSCE se sont vu refuser un accès adéquat au site du crash", rapporte le département d'Etat rendant compte de cette discussion téléphonique "franche et sans détour".

Le chef de la diplomatie néerlandaise Frans Timmermans s'est dit "choqué" et "indigné" par le traitement des corps au cours d'une rencontre à Kiev avec le président ukrainien Petro Porochenko.
Il a promis de "tout faire pour que les coupables soient traduits en justice" et "non seulement ceux qui ont appuyé sur le bouton, mais ceux qui ont rendu cela possible".

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a pour sa part déclaré à La Haye que le président russe devait "prendre ses responsabilités à l'égard des rebelles", après une "conversation téléphonique intense" avec lui. Smile 
"Il doit montrer au monde et aux Pays-Bas qu'il fait ce qu'on attend de lui", a-t-il ajouté.

Vendredi et samedi, une trentaine d'inspecteurs de l'OSCE, première équipe internationale arrivée sur les lieux, n'a obtenu qu'un "accès limité" au site étendu sur plusieurs kilomètres où gisent valises éparses, livres, jeux d'enfants et passeports et où règne une odeur presque insoutenable.
Certains débris "semblent avoir été déplacés" sur le site du crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, a indiqué samedi soir à Donetsk Michael Bociurkiw, porte-parole de la mission d'observation de l'OSCE.
Il a fait état de "sacs de duty free ouverts" et de "bouteilles d'alcool cassées", mais aussi de débris apparemment brûlés, mais reposant sur des sections du sol qui ne présentaient pas de traces d'incendie.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, a regretté samedi "un soutien insuffisant de la part des Russes" dans l'enquête sur cette tragédie qui a donné une nouvelle dimension au conflit en Ukraine entre Kiev et les séparatistes armés soutenus par Moscou.

Evoquant une "tragédie atroce", le président américain Barack Obama a souligné vendredi que l'avion avait été touché par un missile tiré d'une zone contrôlée par les séparatistes "soutenus par la Russie". Pour l'Europe, c'est un "signal d'alarme" dans ses relations avec Moscou, avait-il estimé.

La chancelière Angela Merkel et M. Poutine sont tombés d'accord pour que le crash fasse l'objet d'une enquête internationale et indépendante sous la direction de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI).

Mais le ministre malaisien des Transports Liow Tiong Lai a d'ores et déjà déploré que "des indices vitaux" n'aient pas été préservés sur place. "Des interventions sur la scène du crash risquent de fausser l'enquête elle-même", a-t-il déclaré.
"Ne pas empêcher de telles interventions constituerait une trahison à l'égard des vies qui ont été anéanties", a-t-il lancé.

Presque simultanément, le gouvernement ukrainien a accusé les rebelles, soupçonnés d'avoir abattu le Boeing malaisien, de "chercher à détruire, avec le soutien de la Russie, les preuves de ce crime international".
Ainsi, l'enquête s'annonce déjà particulièrement difficile, au moment où les premières équipes étrangères, les Néerlandais et les Malaisiens, arrivent en Ukraine.
Le site du crash se trouve en zone rebelle, près de la ville de Chakhtarsk, et le conflit armé en cours entre séparatistes prorusses, qui ont refusé un cessez-le-feu ponctuel, et le gouvernement de Kiev rend les opérations particulièrement complexes.

"Les terroristes ont transporté 38 corps de victimes à la morgue de Donetsk, où des spécialistes parlant avec un net accent russe ont déclaré qu'ils procéderaient à leur autopsie. Les terroristes cherchent aussi des moyens de transport à grande capacité pour emporter les restes de l'avion en Russie", a accusé le gouvernement ukrainien.
Un chef séparatiste a confirmé samedi à des journalistes de l'AFP présents sur le site, à Grabove, que des corps avaient été emmenés à la morgue de Donetsk. "27 corps ont été enlevés ce matin", a-t-il dit. Les combattants prorusses bloquaient l'accès au périmètre du crash.
Sous le contrôle rebelle, des secouristes portant des uniformes et des gants blancs et bleus sortaient d'un champ de blé pour mettre des morceaux de corps dans de grands sacs mortuaires noirs.
A Donetsk, deux combattants rebelles armés gardaient l'entrée de la morgue, interdisant de la filmer ou la photographier.

Le président Porochenko s'est entretenu samedi au téléphone avec de nombreux dirigeants étrangers.
Selon la présidence ukrainienne, le Premier ministre australien Tony Abbott lui a promis de réagir "face au meurtre de citoyens de son pays par des personnes contrôlées depuis la Russie avec des armées fournies par la Russie".
Dans un entretien de M. Porochenko avec le président français François Hollande, les deux leaders ont souligné "l'importance cruciale d'établir des preuves indiscutables des faits afin de tirer toutes les conséquences de ce drame épouvantable".

Après des négociations, les observateurs peuvent entrer sur la zone. "Avez-vous des tentes réfrigérées?", demande un observateur à l'un des secouristes au milieu des hommes en armes, de plus en plus nombreux. L'homme secoue la tête en signe de négation.
A quelques mètres d'eux, des valises éparses, des livres, des jeux d'enfants, des passeports et une odeur presque insoutenable.
Une heure et demie plus tard, les observateurs ont achevé leur tour, ils n'ont pas eu accès à l'intégralité du site et notamment pas à la zone de la chute, entièrement brûlée. "Nous avons eu la possibilité de parler aux responsables, aux habitants de la zone et aux personnes qui s'occupent de récupérer les corps", se félicite tout de même Alexander Hug, superviseur de la mission en Ukraine.

Peu de temps après leur départ, deux autocars déchargent une cinquantaine de passagers : des infirmières de l'hôpital de Chakhtarsk et des mineurs, en tenue de travail, casques rouges sur la tête et le visage encore couvert de charbon. Mad 
Genia, 21 ans, traîne des pieds au milieu de ses camarades : "C'est la deuxième fois que je viens ici, mais je déteste ça. Déjà, hier on est venu nous chercher à la mine pour ratisser les champs, mais quel horreur tous ces corps en morceaux qui pourrissent".
avatar
Caduce62

Messages : 3590
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 54
Localisation : chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Dim 20 Juil - 12:49

Vendredi sur France 5 lors de l'émission "C dans l'air" il était question, évidement, du vol MH17.
Les spécialistes sur le plateau disaient, qu'inévitablement, une commission d'enquête internationale serait mise en place (elle l'est depuis) et que soit toutes les parties soutiendraient cette commission (Ukraine, Russie et les "zozos"), soit une partie chercherait à cacher la vérité et de ce fait ferait aveu de culpabilité. Les zozos font tout pour empêcher la commission de travailler.
Conclusion . . .

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Invité le Dim 20 Juil - 13:19

Matt a écrit:Vendredi sur France 5 lors de l'émission "C dans l'air" il était question, évidement, du vol MH17.
Les spécialistes sur le plateau disaient, qu'inévitablement, une commission d'enquête internationale serait mise en place (elle l'est depuis) et que soit toutes les parties soutiendraient cette commission (Ukraine, Russie et les "zozos"), soit une partie chercherait à cacher la vérité et de ce fait ferait aveu de culpabilité. Les zozos font tout pour empêcher la commission de travailler.
Conclusion . . .

Mais que fait la Communauté Internationale, sinon qu'elle tient que des propos par voie de presse !

"sanctions" !! voilà leur seule initiative !

Et pendant ce temps là, il y a V. Poutine qui poursuit son chemin qui le mènera à ses ambitions de Grande Russie !

A quelque élection que ce soit, nous votons pour mettre en place des Gvts qui n'ont pour seul intérêt, le renouvellement de leur place de rêve, et leur confort au frais de la sté !

Et qd je lis "les Lois disent ...... , les Lois font que ..... " !!

Où est la Loi qui détermine le respect dû à un peuple qui le désire ardemment ?

"On" demande "seulement" à V. Poutine de dire aux forces rebelles de ne pas insister ....... alors que la Communauté Internationale sait pertinemment que la Russie fourni les armes contre un peuple voisin ?

Je n'entends pas de leur part, la fermeté qui s'impose dans d'autres circonstances, en Afrique, au Proche Orient .........

Pure hypocrisie de l'UE, des USA !



L'Ukraine et son peuple a le droit de vivre ! Libre !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Matt le Dim 20 Juil - 15:19

La commission d'enquête travaille et a déjà récolté des preuves de l'implication russe dans cette affaire.
Le vice premier ministre est au média center de la crise en Ukraine et l'a annoncé sur 24TV.ua
Comme déjà dit précédemment, tous les regards sont tourné vers le responsable à Moscou.
Les réactions ne vont pas tarder.

______________________________________________
Відвідайте Україну.
"Driven to perfection" (A. Senna)
avatar
Matt
Admin

Messages : 6259
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 56
Localisation : Bruxelles, Belgique

http://forum-ukrainien.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Tout vient en son temps...

Message  Krispoluk le Dim 20 Juil - 16:00

Jivan, heureux de ton retour Cool Je pense que j'ai compris ton mode de raisonnement mais le monde étant ce qu'il est, ainsi que la "diplomatie internationale" et malgré l'impatience que nous pouvons ressentir tous face à des actes inqualifiables. Des situations aussi complexes ne peuvent se résoudre via des ultimatum.
Je pense qu'on avance sur la bonne voie. Les US qui "ne se sentaient pas trop concernés" par la crise Ukrainienne commencent à prendre le problème à bras le corps. L'Europe qui compte ses implications financières et commerciales avant d'agir est désormais au pied du mur... Les morts du Boieng pèsent lourd et les opinions ne pourront se satisfaire d'une affaire hâtivement "enterrée". Moscou est désormais sur la défensive alors qu'il était avant sur l'offensive.
Alors, je ne suis pas naïf. Je pense qu'il n'y aura jamais de procès et qu'on ne "retrouvera" jamais les responsables : le responsable politique et le responsable militaire des "Zozos" qui ont ordonné dappuyer sur le bouton. Les spécialistes russes complaisamment "prêtés" pour actionner ces armes sophistiquées...
Néanmoins, l'attention du monde entier étant concentrée désormais sur ce petit bout de territoire d'où pourrait éclater potentiellement une 3e guerre mondiale, je pense que cela va influer d'une manière décisive sur le règlement de la crise Ukrainienne. Kiev a repris l'initiative et essaye de pousser au maximum son avantage militaire, la Russie sur la défensive et rendue prudente, les séparatistes avec le moral à zéro. Le fruit est mûr pour un règlement poiltique de la question. Au programme : évacuation des groupes terroristes vers la Russie, élections locales dans les oblasts concernés avec affirmation de leur identité culturelle et linguistique tout en restant dans le giron de Kiev. Je pense que vu l'exaspération et la déception des populations locales, ça peut marcher... A suivre !
avatar
Krispoluk

Messages : 4188
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Chez les Ch'tis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un 777 proche Donetsk

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum